mères au front, fête des mères, fête des mères 2021, climat, famille,
array(26) { ["ID"]=> int(39097) ["post_author"]=> string(2) "16" ["post_date"]=> string(19) "2021-05-03 06:00:10" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-05-03 10:00:10" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(39) "L’amour maternel au service du climat" ["post_excerpt"]=> string(265) "Soucieuses de l’avenir de leurs enfants dans un contexte d’urgence climatique, elles ont décidé d’agir en rejoignant le mouvement Mères au front. Voici les portraits de six femmes inspirantes qui mettent du cœur à l’ouvrage aux quatre coins du Québec." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(52) "meres-au-front-l-amour-maternel-au-service-du-climat" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-04-30 13:34:51" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-04-30 17:34:51" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=39097" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©Mères au front
Created with Lunacy 2 min

Retombées positives générales

L’amour maternel au service du climat

Soucieuses de l’avenir de leurs enfants dans un contexte d’urgence climatique, elles ont décidé d’agir en rejoignant le mouvement Mères au front. Voici les portraits de six femmes inspirantes qui mettent du cœur à l’ouvrage aux quatre coins du Québec.

Au printemps 2020, sous l’impulsion de la cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette et de l’écosociologue Laure Waridel, naissait Mères au front, un mouvement qui regroupe des femmes unies par l’amour de leurs enfants et préoccupées pour leur futur dans un contexte de changements climatiques. 

Un an plus tard, Mères au front compte plus de 5000 adhérentes à travers la province ; des mères, des grand-mères, mais aussi des femmes sans enfants qui se soucient de l’avenir des générations futures. Inclusif, le mouvement a réussi à rejoindre des femmes qui ne s’étaient jamais impliquées auparavant. Qu’elles militent activement ou qu’elles donnent de leur temps ponctuellement, chacune y participe à sa manière. Unpointcinq a rencontré six d’entre elles.

Les choix d'une mère pour le climat

Marie-Josée Racine a joint les rangs des Mères au front pour calmer son écoanxiété grandissante. Pour la maman de trois enfants, s’impliquer dans la lutte aux changements climatiques est d’abord et avant tout une question de priorités et de choix de vie… qui se font en famille.

Une femme de cœur dans un mouvement de cœur

Maman de quatre adolescentes et souffrant de fibromyalgie, Marie-Andrée Foucreault-Therrien aurait très bien pu garder son énergie pour elle et sa famille. En s’impliquant au sein de Mères au front, elle se découvre une force insoupçonnée pour porter la cause climatique et préserver le futur des siens.

« Mère » par solidarité

Gabrielle Bruneau n’a pas d’enfant. Pourtant, la jeune femme de 29 ans de Rouyn-Noranda épingle sans gêne sur sa poitrine le cœur vert équarri qui marque distinctement les actions et les revendications de Mères au front.

Trente ans, un enfant et des gestes conséquents

Dans la dernière année, Jennifer Grégoire a eu 30 ans et est devenue maman. Ces deux étapes de vie ne lui ont aucunement fait modifier les gestes qu’elle adopte pour contribuer à préserver la planète et mobiliser sa région pour de bon!

Une mère « ordinaire » au front

Elle se considère comme une femme ordinaire et coquette, et n’a jamais lutté pour quoi que ce soit. Mais, en janvier 2021, Mères au front a convaincu Marie-Josée Lepage de faire le grand saut et d’embrasser la cause du climat. Portrait d’une femme qui encourage les gens « ordinaires » à l’imiter.

La Greta de la Rive-Nord

Comme beaucoup, Marise Mathieu a décidé de passer à l’action et d’agir contre les changements climatiques pour ses enfants et ses petits-enfants. Cela ne fait pas d’elle une sainte pour autant, bien au contraire.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.