PVT protéine végétale texturée
array(26) { ["ID"]=> int(49018) ["post_author"]=> string(2) "57" ["post_date"]=> string(19) "2022-05-25 08:00:26" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2022-05-25 12:00:26" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(42) "La PVT, une protéine pour tous les goûts" ["post_excerpt"]=> string(214) "Malgré son nom et son look peu attrayants, la protéine végétale texturée (PVT) est un aliment vraiment top qu’on gagne à cuisiner pour notre santé et notre portefeuille. Sans oublier le climat, bien sûr !" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(35) "pvt-la-proteine-pour-tous-les-gouts" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2022-05-25 08:20:25" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2022-05-25 12:20:25" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=49018" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Protéine végétale texturée. © Sonia_Diaz / Shutterstock
Created with Lunacy 3 min

Retombées positives générales

La PVT, une protéine pour tous les goûts

Malgré son nom et son look peu attrayants, la protéine végétale texturée (PVT) est un aliment vraiment top qu’on gagne à cuisiner pour notre santé et notre portefeuille. Sans oublier le climat, bien sûr !

Parce qu’on la connaît peu et qu’on ne la cuisine pas encore assez, l’équipe d’Unpointcinq avait beaucoup de questions sur la PVT à poser à Julie DesGroseilliers, nutritionniste et auteure du livre numérique Le bonheur est dans la PVT.

C’est quoi au juste, la PVT ?

La PVT contient un seul ingrédient : le soya. On la trouve généralement sous deux formats, en petits granules ou en morceaux. Ça ne goûte pas grand-chose, disons un peu comme des céréales All-Bran, mais en plus doux. Les petits granules ressemblent à s’y méprendre à de la viande hachée quand ils sont réhydratés. Alors, les gens qui veulent réduire leur consommation de viande vont parfois remplacer la moitié du bœuf haché par de la PVT dans leur recette de sauce à spaghetti, de tacos ou de chili, par exemple.

Julie DesGroseillers nutritionniste
Julie DesGroseilliers, nutritionniste. © Karine Maltais

Comment l’as-tu découverte ?

Lorsque j’ai écrit mon livre Protéines, en 2016. C’est la nutritionniste Cynthia Marcotte, qui était ma stagiaire à l’époque, qui m’en avait parlé. Ç’a été un coup de cœur instantané ! La PVT a tout pour plaire d’un point de vue nutritionnel : avec le tofu, elle compte parmi les protéines complètes les plus économiques et simples à utiliser. Elle ne renferme pas de sel et pratiquement pas de gras et elle est « soutenante », parce qu’elle est riche en protéines et en fibres. Puis, elle renferme une bonne dose de vitamines et de minéraux : un quart de tasse de PVT sèche comble 20 % de la valeur quotidienne en fer, 18 % en magnésium et 16 % en phosphore.

Pourquoi aimes-tu autant cet aliment ?

Pour plusieurs raisons… La PVT est facile et rapide à cuisiner, elle est économique et elle a un profil nutritionnel vraiment intéressant. Puis, son goût neutre est tout à son avantage : ça en fait un aliment extrêmement polyvalent dans son utilisation et ses façons de l’apprêter. La protéine s’utilise autant sèche que réhydratée, froide ou chaude, dans des recettes sucrées ou salées.

J’aime aussi le fait que c’est un aliment antigaspillage, puisqu’il est préparé à partir de farine de soya dégraissée, qui est un sous-produit dans la fabrication de l’huile de soya. La PVT se conserve à la température ambiante jusqu’à deux ans dans son emballage d’origine et de trois à quatre mois lorsqu’on l’achète en vrac ou que l’emballage est ouvert. On peut donc toujours en garder à portée de main.

Comment cuisine-t-on la PVT ?

Puisqu’elle a un goût neutre, le truc numéro un est d’être généreux avec les épices et les saveurs afin d’obtenir des recettes bien goûteuses. Quand on remplace la viande hachée par de la PVT en granules dans une recette, le mieux est de la réhydrater avant, sinon elle va absorber les liquides. On la mélange alors en portions égales avec un liquide froid ou chaud, comme un bouillon de légumes ou du jus de tomate. Et on l’aromatise avec des épices (chili, poudre d’ail ou d’oignon), de la fumée liquide, de la sauce sriracha ou de l’huile de sésame, par exemple. On la laisse reposer sur le comptoir de 5 à 10 minutes. On l’égoutte au besoin, puis on la cuit dans une poêle avec des oignons et de l’ail, comme on le ferait avec de la viande. Les jours plus pressés, on peut même la faire revenir directement avec les légumes et les épices en ajoutant un peu d’eau pour la réhydrater en même temps qu’on cuit le reste.

Cela dit, on peut mettre de la PVT partout, sans nécessairement la réhydrater. Sèche, elle a un petit croquant vraiment l’fun ! On peut l’utiliser comme garniture sur des salades, du yogourt ou dans des boules d’énergie. On peut aussi l’ajouter dans des recettes sucrées, comme des gruaux overnight, des granolas ou des muffins.

On l’achète où ?

On en trouve pas mal partout maintenant : dans les boutiques de vrac et de produits naturels et même dans les grandes chaînes d’épicerie et en ligne. Elle est super économique, mais son prix varie beaucoup. En gros formats ou en vrac, elle peut revenir à environ 0,55 $/100 g, tandis que, pour la même quantité, la PVT biologique en petit format peut se vendre presque cinq fois plus cher.

Qu’est-ce qui t’a incitée à y consacrer un livre numérique ?

J’ai tellement regretté de ne pas avoir plus de recettes à base de PVT dans mon livre Protéines. C’est l’aliment coup de cœur de tout le monde à qui j’en parle ! Durant la pandémie, comme j’étais moins occupée, j’ai pu me lancer dans l’exploration de la PVT sous toutes ses coutures. Je voulais exploiter autant le côté sucré que salé dans le livre. Mon but, avec ce livre numérique, c’est de la faire découvrir au plus grand nombre de personnes possible et de montrer à quel point c’est un aliment génial… tout le monde gagne à connaître la PVT !

– – – – – – – – –

Biscuits musclés amandes, choco et canneberges

Ces biscuits protéinés sont délicieux le matin accompagnés de yogourt, pour la collation ou pour le dessert. Un biscuit passe-partout, quoi !

Donne 16 biscuits
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 12 à 15 minutes

biscuits protéinés pvt
© Karine Maltais

Ingrédients :

  • 1 petite orange, jus et zeste
  • 80 ml (1/3 tasse) de miel
  • 125 ml (1/2 tasse) de beurre d’amande
  • 7,5 ml (1/2 c. à soupe) d’essence d’orange
  • 2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel
  • 250 ml (1 tasse) de flocons d’avoine à cuisson rapide
  • 125 ml (1/2 tasse) de farine tout usage non blanchie
  • 125 ml (1/2 tasse) de protéine végétale texturée en petits granules
  • 180 ml (3/4 tasse) de canneberges séchées, hachées
  • 125 ml (1/2 tasse) d’amandes crues non salées, hachées
  • 80 ml (1/3 tasse) de chocolat noir, haché

Préparation :

  1. Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).
  2. Dans un bol, mélanger le jus et le zeste d’orange, le miel, le beurre d’amande, l’essence d’orange et le sel. Réserver.
  3. Dans un autre bol, mélanger les flocons d’avoine, la farine, la PVT, les canneberges, les amandes et le chocolat. Verser la préparation de miel, puis bien mélanger.
  4. À l’aide d’une cuillère, façonner 16 biscuits et déposer sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin.
  5. Cuire de 12 à 15 minutes ou jusqu’à ce que le dessous des biscuits soit légèrement doré. Éviter de trop cuire afin que les biscuits demeurent moelleux.

Recette tirée du livre numérique Le bonheur est dans la PVT de la nutritionniste Julie DesGroseilliers.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre