baclon plantes montreal
array(26) { ["ID"]=> int(29643) ["post_author"]=> string(2) "53" ["post_date"]=> string(19) "2020-06-23 06:18:10" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2020-06-23 10:18:10" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(55) "6 gestes pour s’adapter aux ilots de chaleur en ville" ["post_excerpt"]=> string(362) "Pas étonnant que les villes deviennent de véritables fours durant l’été. Leur morphologie, l’énorme quantité de bitume qui les recouvre et la rareté de la verdure favorisent les ilots de chaleur. Pour nous aider à nous rafraichir autrement qu’en activant la clim, Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville, nous propose six solutions." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(23) "canicule-6-gestes-ville" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-06-23 17:32:43" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-06-23 21:32:43" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=29643" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 5 min

Retombées positives générales

6 gestes pour s’adapter aux ilots de chaleur en ville

23 juin 2020 - Aurélie Lagueux-Beloin, Du tyrannosaure au climat

Pas étonnant que les villes deviennent de véritables fours durant l’été. Leur morphologie, l’énorme quantité de bitume qui les recouvre et la rareté de la verdure favorisent les ilots de chaleur. Pour nous aider à nous rafraichir autrement qu’en activant la clim, Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville, nous propose six solutions.

1- Désasphalter sa propriété

desasphalter maison verte herbe pelouse

L’asphalte est l’ennemi numéro 1 car il emmagasine de la chaleur et en émet aussi. Le meilleur moyen de faire baisser le mercure est donc d’en diminuer la quantité chez soi. On peut le remplacer  par du pavé alvéolé quand c’est possible. Sinon, on peut toujours verdir son terrain asphalté en y intégrant par exemple un potager surélevé. Autres options : mettre des plantes sur son balcon, ou se procurer des plantes grimpantes pour climatiser naturellement la brique.

Lire aussi : Bye-bye asphalte, bonjour verdure

2- Planter des arbres

planter arbres ilot chaleur

On l’entend un peu partout : « Les arbres sont nos meilleurs climatiseurs. » Ces végétaux ont effectivement un énorme potentiel de rafraichissement, puisqu’ils nous font de l’ombre et libèrent quotidiennement jusqu’à 450 litres d’eau (pour un arbre mature), ce qui équivaut à cinq climatiseurs fonctionnant 20 heures par jour. Planter un arbre, c’est un investissement pour l’avenir, car il faut attendre de 10 à 15 ans avant d’avoir une canopée qui puisse nous rafraichir.

Lire aussi : La captation du carbone par les arbres… de A à CO2

En période de canicule, l’écart de température entre un ilot de chaleur (un stationnement asphalté, par exemple) et une zone plus verte (une ruelle arborée) peut atteindre plus de 10 °C.   

3- Laisser la voiture dans le garage

ilot chaleur ges velo ville

 

Les moteurs de voitures réchauffent l’atmosphère , ce qui amplifie le phénomène des ilots de chaleur. Pour se garder au frais, mieux vaut donc prioriser le transport actif et le transport en commun durant les canicules.

Lire aussi : À chacun sa route

4- Baisser la clim

baisser air climatisee ilot chaleur

La climatisation sauve des vies en période de canicule. Mais en même temps, elle fait grimper d’environ 1 °C la température en ville. Pour atténuer cet effet pervers, climatisez une seule pièce de la maison ‒ l’endroit où vous dormez, par exemple. Pis entre nous, vous pouvez aussi donner un break à votre climatiseur durant la journée, notamment quand vous vous absentez. Autrement, assurez-vous que votre maison est bien isolée : personne n’a envie de rafraichir l’extérieur!

Lire aussi : Mettre la canicule KO en ville

5- Opter pour une pelouse biodiversifiée

Le gazon peut lui aussi être un allié dans la lutte aux ilots de chaleur. En intégrant des espèces indigènes à votre pelouse, comme le trèfle, vous augmentez sa biodiversité et favorisez sa résistance. Votre gazon nécessitera également moins d’entretien — et de tonte! — et jaunira moins rapidement quand le mercure grimpe fort en juin, juillet et août.

Lire aussi : Bye bye tondeuse

6- Créer une brigade d’entraide

Les épisodes de chaleur accablante ont souvent des effets dévastateurs sur la santé des personnes vulnérables ou isolées. Nous avons tous redécouvert le téléphone avec la COVID-19, alors gardons nos bonnes habitudes. Prenons le temps de nous assurer du bien-être de nos aînés, de nos proches et de nos voisins esseulés pour éviter, éventuellement, qu’ils ne souffrent de la chaleur.

 
Lire aussi : Coup de chaleur 101