Maskinongé, MRC, MRC de Maskinongé, carboneutralité, MRC carboneutralité, projet En route vers la carboneutralité, Mauricie,
array(26) { ["ID"]=> int(37769) ["post_author"]=> string(2) "88" ["post_date"]=> string(19) "2021-03-17 10:00:21" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-03-17 14:00:21" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(53) "Maskinongé : toujours le cap sur la carboneutralité" ["post_excerpt"]=> string(182) "Depuis 4 ans, la MRC de Maskinongé travaille à devenir carboneutre d’ici 2023. Une course contre la montre qui a été ralentie par la pandémie. Mais les efforts se poursuivent!" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(54) "maskinonge-toujours-le-cap-sur-la-carboneutralite-2023" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-03-17 12:13:02" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-03-17 16:13:02" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=37769" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©OBVRLY
Created with Lunacy 4 min

Maskinongé : toujours le cap sur la carboneutralité

Depuis 4 ans, la MRC de Maskinongé travaille à devenir carboneutre d’ici 2023. Une course contre la montre qui a été ralentie par la pandémie. Mais les efforts se poursuivent!

Unpointcinq vous en parlait en 2017 : l’ambitieux projet En route vers la carboneutralité, lancé par la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) dans la MRC de Maskinongé, vise à réduire ou à compenser les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans ce beau coin de la Mauricie. Quatre ans après, quels sont les progrès?

Comme premier pas vers la carboneutralité, la MRC devait avant tout dresser le bilan de ses émissions de GES. Or, la tâche s’est révélée plus ardue que prévu, explique Karine Langlais, coordinatrice locale du développement durable à la SADC. « Alors que nous avions prévu trois mois pour collecter les données, ça nous a pris un an! Ce n’était pas dans les priorités [de toutes les Municipalités de la MRC], et il y avait des élections municipales à l’automne 2017. C’est venu complexifier la collecte de données. »

C’est finalement en juillet 2018 que la SADC a obtenu le chiffre clé qui allait lui indiquer ce à quoi elle s’attaquait : en 2016, la MRC avait émis plus de 415 000 tonnes d’équivalent CO2, ce qui correspond aux GES émis par 80 000 automobiles sur les routes pendant un an.

Les entreprises n’ont pas toutes le même potentiel de réduction. Toutes celles qui veulent emboîter le pas, on fait le chemin avec elles. Pour les autres, ça viendra.
Keven Rousseau, conseiller aux entreprises en développement durable à la SADC

Quatre comités – agricole, municipal, citoyen et entreprises – ont été créés dans la foulée. Composés de bénévoles et d’experts, chaque comité décide collectivement des actions à accomplir en faveur du climat et crée ensuite des activités de sensibilisation non seulement destinées aux citoyens de Maskinongé, mais aussi aux publics plus particulièrement concernés.

Maskinongé, MRC, MRC de Maskinongé, carboneutralité, MRC carboneutralité, projet En route vers la carboneutralité, Mauricie,
Réunion des élus municipaux lors de la Journée CO2neutre. ©Pascal Baril-Sabourin, SADC de la MRC de Maskinongé

Le comité des entreprises, par exemple, travaille main dans la main avec les PME locales afin de réduire leurs émissions de GES, tout en respectant leurs capacités d’agir. « Les entreprises n’ont pas toutes le même potentiel de réduction. Toutes celles qui veulent emboîter le pas, on fait le chemin avec elles. Pour les autres, ça viendra », précise Keven Rousseau, conseiller aux entreprises en développement durable à la SADC, qui souhaite surtout convaincre les gros émetteurs de GES de prendre part au projet, comme les manufacturiers et les transformateurs alimentaires.

Être fiers d’habiter la MRC, c’est quelque chose dont les résidents parlent beaucoup. Je pense que le projet Carbo permet de maintenir et de développer cette fierté-là.
Karine Langlais, coordinatrice locale du développement durable à la SADC

Pour les Maskinongeoises et Maskinongeois qui veulent contrebalancer l’empreinte sur le climat de leurs activités, En route vers la carboneutralité a aussi mis en place en décembre dernier un « portefeuille de compensation carbone » proposant plusieurs options, dont les crédits carbone de l’entreprise québécoise Solutions Will ou de la Bourse du carbone Scol’ERE. Cette dernière offre la possibilité aux citoyens d’acheter des crédits carbone éducatifs qui financent des formations données dans les écoles primaires de Maskinongé. Huit classes de la MRC ont confirmé leur participation pour l’année 2021.

Un bilan de captation des GES est également en cours sur le territoire de la MRC. Cette nouvelle donnée permettra de calculer la différence entre le bilan initial des GES et ce qui a été capté depuis la mise en marche du projet. Ainsi, les organisateurs auront bientôt une meilleure idée de leur cheminement vers la carboneutralité.

Des changements observés

Depuis trois ans, les changements se font peu à peu remarquer dans le quotidien des Maskinongeoises et Maskinongeois. « Être fiers d’habiter la MRC, c’est quelque chose dont les résidents parlent beaucoup. Je pense que le projet Carbo permet de maintenir et de développer cette fierté-là », observe Karine Langlais, qui affirme que de plus en plus de gens souhaitent se mettre en action pour le climat.

Cependant, certaines activités doivent être améliorées, souligne Pascal Baril-Sabourin, agent de projet en développement durable et communication à la SADC. Il donne en exemple les accompagnements zéro déchet qui étaient auparavant offerts sur l’ensemble du territoire de la MRC – qui est cinq fois plus grand que l’île de Montréal! Les déplacements et l’horaire imposés aux familles participantes posaient problème. « On va changer la méthode en essayant de cibler [une ville] […] au lieu de se promener et d’essayer d’attirer les gens un mercredi soir, par exemple », commente-t-il en riant.

Si la MRC est carboneutre, je serai contente, mais si elle ne l’est pas, je ne serai pas déçue. L’idée derrière cette démarche c’est de sensibiliser la population. Et cet objectif va être atteint.
Karine Langlais, coordinatrice locale du développement durable à la SADC

Malgré la pandémie de COVID-19, le personnel de la SADC met de l’avant de nouvelles idées. Une baladodiffusion ayant pour thème le projet Carbo a été produite dernièrement; C’pas une autre balado de sports, dont les premiers épisodes ont été diffusés en janvier, aborde la mission de la SADC et les enjeux climatiques et présente les initiatives climatiques des entreprises de la région, spécifie Keven Rousseau, responsable de cette réalisation.

« Je ne sais pas si on va être carboneutre [en 2023]. Ce dont je suis certaine, c’est qu’on va avoir beaucoup de gens en action. Le projet s’appelle quand même En route vers, j’aime bien le rappeler. Si la MRC est carboneutre, je serai contente, mais si elle ne l’est pas, je ne serai pas déçue. L’idée derrière cette démarche c’est de sensibiliser la population. Et cet objectif va être atteint », affirme Karine Langlais.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.