kargo, livraison, véhicule électrique, Purolator, livraison en voiture électrique, vélo électrique, gaz à effet de serre, émissions de gaz à effet de serre, transport, transport électrique,
array(26) { ["ID"]=> int(38787) ["post_author"]=> string(2) "23" ["post_date"]=> string(19) "2021-04-27 06:00:09" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-04-27 10:00:09" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(64) "Un petit véhicule québécois au cœur du futur de la livraison" ["post_excerpt"]=> string(174) "Mine de rien, les véhicules électriques à basse vitesse Kargo, fabriqués à Alma, roulent à la conquête du Canada en vue de réduire l’empreinte carbone de nos colis!" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(45) "kargo-vehicule-electrique-quebecois-livraison" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-04-27 13:27:35" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-04-27 17:27:35" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=38787" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©Purolator
Created with Lunacy 4 min

Un petit véhicule québécois au cœur du futur de la livraison

27 avril 2021 - Guillaume Roy, En quête d'aventure

Mine de rien, les véhicules électriques à basse vitesse Kargo, fabriqués à Alma, roulent à la conquête du Canada en vue de réduire l’empreinte carbone de nos colis!

Stationnement restreint, rues en construction bloquées, trafic intense… se déplacer au cœur des métropoles canadiennes est un défi pour les services de livraison en tout genre. Pour Purolator, filiale de Postes Canada, les véhicules Kargo sont une solution idéale pour surmonter ces obstacles : primo, ils occupent moitié moins d’espace qu’un camion de livraison courant, ce qui facilite leurs mouvements; deusio, ils émettent zéro gaz à effet de serre (GES)!

C’est pourquoi, depuis septembre 2020, Purolator utilise des véhicules électriques à basse vitesse Kargo à Montréal et à Toronto (ainsi que des vélos électriques) dans le cadre d’un projet pilote, explique Roger Alouche, directeur des opérations stratégiques pour Purolator. « Cette initiative fait partie de notre stratégie pour améliorer le service tout en réduisant nos émissions de GES, car nous visons à devenir carboneutres en 2050 », dit-il.

« Notre offre de véhicules correspond aux besoins de Purolator pour faire la livraison du dernier kilomètre dans les centres-villes où il y a de plus en plus de restrictions », estime Charles-Étienne Tremblay-Dion, le responsable administratif et financier chez Kargo.

kargo, livraison, véhicule électrique, Purolator, livraison en voiture électrique, vélo électrique, gaz à effet de serre, émissions de gaz à effet de serre, transport, transport électrique,
Depuis septembre 2020, Purolator utilise des vélos et des véhicules électriques à basse vitesse Kargo à Montréal et à Toronto. ©Purolator

Ils en ont dedans  

Fabriqué principalement en aluminium, le véhicule électrique de Kargo est léger et peut atteindre une vitesse de 40 km/h. Il s’agit d’une petite camionnette avec une cabine biplace et une caisse de 6 pieds [1,8 mètre], explique Charles-Étienne Tremblay-Dion.

Modulaire, le Kargo est capable de déplacer près de 350 kg de matériel au moyen de sa caisse qui peut être ouverte ou fermée (comme c’est le cas pour Purolator), ou munie d’une benne basculante.

Lorsqu’il est doté d’un bac à quatre batteries standards en acide-plomb, le véhicule a une autonomie de 80 km, mais il est possible d’en ajouter pour jouir d’une autonomie supplémentaire de 60 km. Le Kargo se recharge complètement en huit heures lorsqu’il est branché à une prise électrique ordinaire. Selon ses configurations, il coûte entre 30 000 $ et 35 000 $ et son achat est admissible à la subvention Transportez vert de Transition énergétique Québec.

kargo, livraison, véhicule électrique, Purolator, livraison en voiture électrique, vélo électrique, gaz à effet de serre, émissions de gaz à effet de serre, transport, transport électrique,
Le véhicule électrique de Kargo peut atteindre une vitesse de 40 km/h. ©Purolator

Pour Purolator, selon le chargement et la topographie du territoire de livraison, une autonomie de 80 km suffit amplement, confirme Roger Alouche, qui précise que le projet pilote est à la hauteur des attentes. Lors de la journée la plus occupée de l’année à Montréal, soit le mardi suivant le Vendredi fou et le cyberweekend, plus de 1000 livraisons ont pu être effectuées en une seule journée avec cinq vélos et un véhicule Kargo à basse vitesse. « Une très bonne performance », dit-il.

Pour l’instant, Purolator utilise un Kargo à Montréal et deux à Toronto, ce qui permet d’éviter les émissions de trois camions à essence, soit un total de 72 tonnes d’équivalent CO2 par an pour les mêmes déplacements, ce qui correspond à près de 38 allers-retours Montréal Vancouver en voiture.

« Ce n’est qu’un début », souligne Roger Alouche, ajoutant que des discussions sont en cours avec les villes de Vancouver et d’Ottawa pour implanter un tel service, qui nécessite l’appui des municipalités. À Montréal, l’administration Plante a lancé le projet Colibri, qui s’articule autour d’un centre de distribution et de transbordement dans la gare d’autocars de la rue Berri, auquel Purolator participe depuis le début notamment. Jusqu’à maintenant, même l’hiver n’a pas freiné les avancées du Kargo, précise Roger Alouche.

Née pour les alumineries

L’entreprise Kargo a été fondée en 2008 pour répondre aux besoins de transports dans les entrepôts des alumineries, explique Charles-Étienne Tremblay-Dion. Mais quand est venu le temps de lancer le véhicule électrique, l’aluminium avait atteint son prix plancher et les alumineries fonctionnaient au ralenti. « On a alors dû se tourner vers d’autres marchés », dit-il.

Depuis 2018, les Kargo sont homologués par la Société de l’assurance automobile du Québec comme des véhicules à basse vitesse, ce qui leur permet de circuler sur des routes où la limite de vitesse est de 50 km/h. Plusieurs municipalités et sites touristiques se sont dotés de tels véhicules, utiles notamment pour l’entretien des espaces verts, dont les villes d’Alma, de Saint-Henri-de-Taillon et de Marieville, la SEPAQ (parcs nationaux d’Aiguebelle et de Témiscouata), Parcs Canada (Gaspésie), ainsi que le zoo de Saint-Félicien.

Au cours des prochaines années, Kargo souhaite surfer sur la vague de l’électrification des transports pour poursuivre sa croissance et générer des bénéfices après plus d’une décennie de recherche et développement. « On mise beaucoup sur le projet avec Purolator pour se faire connaître », affirme Charles-Étienne Tremblay-Dion. Et comme Postes Canada détient 91 % des actions de Purolator, le projet pilote pourrait permettre à Kargo de s’implanter partout au pays!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.