Temps des fêtes, gourmandise, chocolat, sirop d'érable, sirop d'érable carboneutre, Ecocert, sorbet, crème glacée, Laboratoire des jeunes journalistes en environnement, Fondation Monique Fitz-Back, Sors de ta bulle,
array(26) { ["ID"]=> int(44422) ["post_author"]=> string(2) "93" ["post_date"]=> string(19) "2021-12-06 17:01:32" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-12-06 22:01:32" ["post_content"]=> string(551) "Par Marianne Rouleau, 13 ans, Collège Mont Notre-Dame, à Sherbrooke, en Estrie Jeune journaliste en environnement Sors de ta bulle – Cohorte 2021 Si on a le bec sucré, difficile de résister aux bonbons, aux desserts et autres friandises offerts en grandes quantités pendant le temps des fêtes. Mais attention! Ces petites gâteries peuvent aussi alourdir l’empreinte carbone de votre assiette." ["post_title"]=> string(69) "3 façons de se sucrer le bec sans (trop) réchauffer l’atmosphère" ["post_excerpt"]=> string(254) "Si on a le bec sucré, difficile de résister aux bonbons, aux desserts et autres friandises offerts en grandes quantités pendant le temps des fêtes. Mais attention! Ces petites gâteries peuvent aussi alourdir l’empreinte carbone de votre assiette. " ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(66) "temps-des-fetes-se-sucrer-le-bec-sans-trop-rechauffer-l-atmosphere" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-12-07 09:02:09" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-12-07 14:02:09" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=44422" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©avs/shutterstock
Created with Lunacy 3 min

Retombées positives générales

3 façons de se sucrer le bec sans (trop) réchauffer l’atmosphère

Si on a le bec sucré, difficile de résister aux bonbons, aux desserts et autres friandises offerts en grandes quantités pendant le temps des fêtes. Mais attention! Ces petites gâteries peuvent aussi alourdir l’empreinte carbone de votre assiette.

Par Marianne Rouleau, 13 ans, Collège Mont Notre-Dame, à Sherbrooke, en Estrie Jeune journaliste en environnement Sors de ta bulle – Cohorte 2021 Si on a le bec sucré, difficile de résister aux bonbons, aux desserts et autres friandises offerts en grandes quantités pendant le temps des fêtes. Mais attention! Ces petites gâteries peuvent aussi alourdir l’empreinte carbone de votre assiette.

Le chocolat noir

Bonne nouvelle : pas besoin de renoncer au chocolat. Or prenez garde à le choisir noir et à ne pas en abuser non plus. Pour une plaque de chocolat noir, 300 g d’éq. CO2 sont émis, alors que 480 g d’éq. CO2 sont générés par la production d’une tablette de chocolat au lait. La lourde empreinte carbone du lait de vache explique cette différence. La production du cacao ainsi que le transport occupent une part importante des émissions de GES d’une tablette de chocolat.

Le sirop d’érable carboneutre du Québec

Le sirop d’érable a déjà l’avantage d’être un produit local, mais il existe une sorte de sirop particulièrement intéressante quand on surveille son empreinte carbone : le carboneutre. Pour le reconnaître, on cherche la certification carboneutre d’Ecocert. Afin de l’obtenir, les acériculteurs peuvent, entre autres, utiliser l’hydroélectricité, plutôt que le mazout, pour transformer leur eau d’érable en sirop. Et si organisait une tire sur la neige à la maison?

Le sorbet

Si on a un faible pour les desserts glacés, mieux vaut opter pour un sorbet. Composé d’eau, de sucre et de fruit, il a l’avantage de ne pas contenir de produits laitiers, contrairement à la crème glacée. Plus de la moitié des émissions de GES de la crème glacée sont attribuables aux produits laitiers. Il faut dire que, pour produire un litre de crème glacée, il faut cinq litres de lait cru. Et pour faire un choix encore plus sympa pour le climat, on peut essayer de fabriquer soi-même son sorbet avec des fruits locaux.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre