Pots pour plantes
array(26) { ["ID"]=> int(44885) ["post_author"]=> string(2) "93" ["post_date"]=> string(19) "2022-01-14 06:00:05" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2022-01-14 11:00:05" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(50) "5 trucs pour une déco à faible empreinte carbone" ["post_excerpt"]=> string(179) "Accumuler bébelles et meubles venant d’Asie n’aide pas la cause du climat. Voici cinq conseils pour décorer son chez-soi avec goût tout en limitant son empreinte carbone. " ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(48) "5-trucs-pour-une-deco-a-faible-empreinte-carbone" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2022-01-13 15:01:36" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2022-01-13 20:01:36" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=44885" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
© Shutterstock / Africa Studio
Created with Lunacy 2 min

5 trucs pour une déco à faible empreinte carbone

Accumuler bébelles et meubles venant d’Asie n’aide pas la cause du climat. Voici cinq conseils pour décorer son chez-soi avec goût tout en limitant son empreinte carbone.

Par Anne-Charlie Roy, 16 ans, École secondaire Pamphile-Le May, à Sainte-Croix, dans Chaudière-Appalaches
Jeune journaliste en environnement Sors de ta bulle – Cohorte 2021

Entre leur fabrication (comptez l’énergie nécessaire pour ce faire) et leur arrivée chez vous (tenez compte de tous les transports liés à chaque étape de commercialisation), les objets de décoration et les meubles peuvent être des sources non négligeables de gaz à effet de serre. Bonne nouvelle : on peut faire certains choix pour limiter les dégâts.

1. Privilégier les biens d’occasion

En privilégiant l’achat de meubles ou d’accessoires de décoration usagés, on permet de prolonger leur vie et de diminuer la quantité de ces biens qui se retrouvent dans des sites d’enfouissement. D’après Jean-François Ménard, analyste au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), interrogé dans cet article, réutiliser est en général mieux en matière d’émissions de gaz à effet de serre (GES) que d’acheter neuf. Mais attention! Si on se déplace en auto aux quatre coins de la ville pour aller magasiner des biens d’occasion, cela peut annuler les bons côtés de cette démarche. Mieux vaut donc bien planifier ses trajets.

2. Opter pour des matériaux recyclés

Déjà entendu parler de ZED recyclage décoratif, de Recyc-Antique ou encore de Signature SGL? Toutes ces entreprises québécoises ont un point en commun : elles créent des meubles et accessoires de décoration avec du matériel usagé, comme du bois de grange ou de vieilles portes, moulures et fenêtres. Ce matériel, trouvé dans les ordures, les écocentres ou à d’autres endroits où il est possible de s’en procurer, comme chez Éco-Réno, à Montréal, évite la poubelle et est plutôt récupéré. En plus, cette option permet de diminuer les gaz à effet de serre liés à la production de nouveaux meubles. Un deux-en-un!

3. Choisir la simplicité

Quand on décore la maison, pas besoin d’en faire des tonnes! En effet, adopter un style de décoration minimaliste, qui privilégie la qualité et la durabilité à la quantité, permet de réduire notre impact climatique. Ainsi, on choisit des meubles en bois qui dureront longtemps, tout en séquestrant du carbone. En prime, c’est plus rapide pour le dépoussiérage!

4. Utiliser sa fibre artistique

Pas besoin d’accessoires sortant tout droit d’une boutique de décoration pour avoir un petit nid stylé! On peut facilement remplacer ces objets fabriqués à l’autre bout du monde, qui ont donc une grande empreinte carbone due aux transports, par des décorations faites maison. À la recherche d’idées? Internet grouille de tutoriels et de créations inspirantes. Et si vous n’avez vraiment pas la piqûre pour ce genre d’activités, vous pouvez toujours limiter votre empreinte carbone en favorisant les artisanes et artisans locaux.

5. Louer du mobilier

Parfaite pour les indécis, cette stratégie permet d’essayer différents styles de meubles. Au Québec, louer ses meubles et accessoires est entre autres possible avec Easyhome, Famaliving ou encore avec l’entreprise montréalaise Fülhaus. Dans tous les cas, on choisit notre mobilier pour décorer à notre goût et on paie un certain montant pour sa location chaque mois. À la fin du contrat, on peut acheter les meubles loués si on le désire. Chez Fülhaus, ils sont envoyés à des œuvres caritatives.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre