citrouille, Halloween, zéro déchet, gaspillage, recette, cuisine, recettes citrouille, action climatique
array(26) { ["ID"]=> int(32525) ["post_author"]=> string(2) "16" ["post_date"]=> string(19) "2020-10-16 06:00:36" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2020-10-16 10:00:36" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(68) "Halloween : une citrouille sympa pour le climat en 4 étapes faciles" ["post_excerpt"]=> string(339) "Beaucoup d’incertitudes planent sur les célébrations de l’Halloween cette année. Mais quoiqu’il arrive, rien ne vous empêche de vous mettre dans l’ambiance. Serez-vous vraiment surpris si on vous dit qu’on a pensé à des trucs qui vous permettront de profiter de votre citrouille tout en préservant le climat? MOUHOUHAHAHA!" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(35) "halloween-citrouille-cuisine-climat" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-10-16 11:45:32" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-10-16 15:45:32" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=32525" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
© Shutterstock
Created with Lunacy 5 min

Retombées positives générales

Halloween : une citrouille sympa pour le climat en 4 étapes faciles

Beaucoup d’incertitudes planent sur les célébrations de l’Halloween cette année. Mais quoiqu’il arrive, rien ne vous empêche de vous mettre dans l’ambiance. Serez-vous vraiment surpris si on vous dit qu’on a pensé à des trucs qui vous permettront de profiter de votre citrouille tout en préservant le climat? MOUHOUHAHAHA!

1. Bien choisir sa citrouille

Les citrouilles n’apparaissent pas par magie dans nos cuisines. Sachant que, pour transporter une tonne d’aliments sur un kilomètre un camion émet 94 g de CO2 – dans la plupart des cas –, il vaut mieux privilégier l’achat local pour diminuer l’empreinte carbone de nos aliments. Optez donc pour une citrouille d’ici, ce qui ne devrait pas être trop compliqué puisqu’au Québec, on en produit plus de 14 tonnes chaque année!

À moins que vous ayez une grande famille ou que vous ayez envie de manger des mets à la citrouille jusqu’à Noël, choisissez de petits formats : ils sont à la fois plus savoureux plus faciles à découper.

2. Décorer sa citrouille avec stratégie

Le gaspillage alimentaire est une source importante de GES et, si on jette sa citrouille après l’Halloween, on y contribue. Selon une étude britannique, 67 % des citrouilles produites chaque année seraient jetées. Au Québec, cela représenterait près de 10 tonnes de citrouilles qui, envoyées à l’enfouissement, produiraient plus de 16 000 tonnes d’équivalent CO2 – sans compter l’odeur épouvantable! La meilleure façon de lutter contre ce gaspillage est de manger votre citrouille, un légume qui est d’ailleurs fort nutritif! (Voir encadré.)

Mais pour ne pas en perdre une miette, c’est au moment de décorer votre cucurbitacée que tout se joue! Lors du découpage, il faut retirer le plus de chair possible pour la consommer dans votre recette préférée. Prenez note que la chair doit être cuite dans les 24 heures après avoir été enlevée. Vous pourrez alors la congeler, cuite ou crue, si jamais vous ne désirez pas la manger immédiatement. L’autre option est de décorer votre citrouille sans la découper : en dessinant dessus ou en y collant des accessoires, par exemple. Si vous utilisez des produits alimentaires ou non toxiques, rien ne vous empêchera ensuite de la nettoyer, puis de la faire cuire au four.

3. Cuisiner sa citrouille à toutes les sauces

Si vous ne possédez pas de bon couteau, vous pouvez simplement l’attendrir une dizaine de minutes au four entière, puis la couper en deux et la placer sur une plaque, face vers le bas. Vous mettez au four 45 minutes à 350 °F. Vous aurez retiré au préalable les filaments (que vous pouvez conserver pour faire un bouillon) et les graines, qui sont bonnes à consommer. Petit truc : pour les nettoyer plus facilement, vous les faites tremper dans l’eau. Une fois qu’elles sont bien sèches, vous les disposez sur une plaque et vous les assaisonnez à votre goût (par exemple, en version salée avec du paprika fumé et de la poudre d’oignon ou en version sucrée avec du sucre et de la cannelle). Vous laissez au four 15 minutes à 350 °F. Intégrées à un mélange de noix, elles feront une excellente collation. On peut aussi les saupoudrer sur une soupe ou une salade pour ajouter du croquant.

Quant à la chair, une fois cuite au four, on la passe au mélangeur ou au robot pour en faire une purée qui se conservera un an au congélateur. Il est préférable de la conserver nature, sans sel, afin de pouvoir l’intégrer ensuite à des recettes sucrées. Vous pourrez l’utiliser pour faire des muffins, des galettes ou des lattés à la citrouille. Elle peut aussi s’apprêter en potage ou remplacer la courge dans n’importe quelle recette.

4. Composter sa citrouille

Après en avoir récupéré la chair, le dernier geste noble à poser est de composter sa citrouille. Même si cela ne compensera pas l’énergie utilisée pour la produire, on émettra tout de même beaucoup moins de GES que si on la jetait à la poubelle. En effet, 5 kg de citrouille envoyés à l’enfouissement produisent 8,35 kg d’équivalent CO2, alors qu’au compost, ils n’en produisent que 0,07.

Mais au-delà des considérations climatiques, compte tenu du sort épouvantable réservé chaque année à ce pauvre légume (en réalité un fruit), ne serait-il pas juste de lui donner une fin moins funeste?

Une déco riche en vitamines!

En plus d’éviter des GES, manger votre citrouille est bon pour votre santé. Il serait vraiment dommage de vous en priver!

Vitamine A

Comme les autres légumes orange, la citrouille est riche en vitamine A. Une demi-tasse de chair contient 375 µg de vitamine A, soit plus de la moitié des besoins journaliers d’une femme et plus du tiers de ceux d’un homme. La vitamine A est bonne pour la santé des yeux, de la peau et pour le système immunitaire. C’est un antioxydant qui lutte contre le vieillissement des cellules et joue un rôle dans la prévention des maladies.

Fibres

Comme les autres légumes, la citrouille contient des fibres qui aident à réguler la glycémie, à diminuer le mauvais cholestérol et à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Fer et protéines

Les graines de citrouille sont une source intéressante de fer (un quart de tasse contient 5 mg de fer, soit la moitié des besoins quotidiens d’un homme et le tiers de ceux d’une femme) et de protéines (un quart de tasse renferme 17 g de protéines, alors que les besoins moyens d’un adulte se situent entre 20 et 30 g par repas).  

Merci à Marie-Ève Caplette, nutritionniste.

Voici quelques recettes à base de citrouille qu’elle recommande :

Pour plus de recettes et de trucs pratiques :

Ma citrouille bien-aimée, le site de Louise Gagnon, auteure du livre Sous le charme des courges et des citrouilles.