Coop d'habitation : le toit vert du cercle carré
array(29) { ["ID"]=> int(21497) ["post_author"]=> string(2) "32" ["post_date"]=> string(19) "2019-07-04 06:13:51" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2019-07-04 10:13:51" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(29) "projets-de-verdissement-coops" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-01-28 21:11:58" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-01-29 02:11:58" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=21497" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
Created with Lunacy 3 min

Du toit au jardin, les coops passent au vert!

04 juillet 2019 - Emmanuel Rondia, Responsable de projets en développement durable et environnement CRE

En 2015, j’ai eu l’occasion de participer à l’inauguration du toit vert de la coopérative d’habitation Cercle Carré, située à quelques pas du Vieux-Port de Montréal. J’y ai découvert une petite oasis de verdure au cœur d’un secteur où l’asphalte est roi. J’y ai surtout rencontré des gens passionnés, pour qui la soirée d’ouverture était l’aboutissement d’un long parcours parsemé d’embûches, tant réglementaires que financières. Curieux de savoir ce qui s’était passé depuis, j’ai repris contact avec Paul Neudorf, membre du comité Toit vert de la coopérative.

Rapprocher les gens

Pour Paul, les interactions au sein de la coop ont été modifiées d’une façon unique grâce au toit, qui est devenu un espace commun où les membres socialisent, jardinent, apprennent (plus de 20 animations y ont lieu sur des thématiques aussi variées que le jardinage écologique, la confection de cosmétiques naturels et les technologies vertes) et même dansent au rythme de la musique de leur propre DJ ‒ qui est aussi leur président.

Coop d'habitation : le toit vert du cercle carré
Le toit du Cercle Carré est devenu un espace de vie à part entière de la coop.

Depuis 2015, le toit a été bonifié par l’ajout de végétaux (saules, plantes mellifères) et de mobilier (bancs et bacs de jardinage). Comme dans tout projet de verdissement, l’entretien est un élément clé. Après avoir confié ce mandat à une entreprise, les membres de la coop ont décidé de s’outiller pour pouvoir s’en occuper eux-mêmes. Et les idées pour aller plus loin ne manquent pas : installation de panneaux solaires, aménagement d’un mur végétal intérieur, etc. Le comité garde aussi en tête la possibilité d’agrandir la surface végétalisée sur le toit.

Passer à l’action de diverses façons

Bien entendu, verdir sa coop ne passe pas nécessairement par l’aménagement d’un toit vert. Plusieurs coopératives dans l’est de Montréal sont passées à l’action récemment dans le cadre de la campagne ILEAU, coordonnée par le Conseil régional de l’environnement de Montréal. Six d’entre elles ont ainsi planté arbres, arbustes et vivaces sur leur terrain et plusieurs projets sont en planification pour les prochaines semaines.

Lire aussi : Une oasis verte au cœur d’Anjou

 

La beauté de ces initiatives réside dans l’implication des membres, qui peut se faire à différentes étapes : conception des aménagements, réalisation des travaux, prise en charge de l’entretien et animation. Quand tout le monde met la main à la terre, le projet prend une dimension encore plus grande et devient une occasion de tisser des liens au sein de la coop, mais aussi avec la communauté avoisinante.

Agir en amont

Les coopératives peuvent aussi se donner, dès leur construction, la mission d’être aussi vertes que possible. Un bel exemple : la coop Le Coteau vert, dans l’arrondissement de Rosemont‒La Petite-Patrie, à Montréal. La volonté des fondateurs ainsi que l’engagement des partenaires financiers et techniques ont permis d’en faire un projet exemplaire. Pour y parvenir, ils se sont penchés sur différents enjeux : localisation des bâtiments à proximité des transports en commun, réduction de la place accordée à l’automobile, mise en place de mesures pour favoriser le transport actif, gestion durable des eaux pluviales, verdissement de la cour, installation d’un bassin de rétention et intégration de mesures d’efficacité énergétique dans le bâtiment. Bien entendu, ces enjeux ne seront pas tous résolus dès les premières années, mais des solutions sont déjà envisagées. Par exemple, la structure du toit a été conçue pour supporter l’installation d’un futur toit vert.

Lire aussi : Familles rassemblées = familles résilientes

 

Bref, que ce soit avec des projets d’envergure ou des actions ponctuelles, dès la construction ou petit à petit, les occasions sont nombreuses de transformer son milieu de vie. Cela prend de l’audace, des idées, de la persévérance, mais le résultat en vaut largement la peine!