frigo, déménagement, 1er juillet, vieux frigo, réparer son frigo, électroménager, halocarbures,
array(26) { ["ID"]=> int(40116) ["post_author"]=> string(2) "91" ["post_date"]=> string(19) "2021-06-17 12:30:23" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-06-17 16:30:23" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(63) "Se débarrasser de son vieux frigo sans réchauffer la planète" ["post_excerpt"]=> string(320) "Pour éviter que nos vieux frigos, congélos et autres climatiseurs ne réchauffent la planète, une nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 1er avril 2021. Elle attribue la responsabilité de leur récupération à l’industrie des électroménagers. Pour vous et moi, qu’est-ce que ça change?" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(49) "frigo-s-en-debarrasser-sans-rechauffer-la-planete" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-06-17 13:07:24" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-06-17 17:07:24" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=40116" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©Kraft74 / shutterstock
Created with Lunacy 4 min

Retombées positives générales

Se débarrasser de son vieux frigo sans réchauffer la planète

Pour éviter que nos vieux frigos, congélos et autres climatiseurs ne réchauffent la planète, une nouvelle réglementation est entrée en vigueur le 1er avril 2021. Elle attribue la responsabilité de leur récupération à l’industrie des électroménagers. Pour vous et moi, qu’est-ce que ça change?

Un vieux frigo, c’est une bombe à retardement climatique. Comme les climatiseurs ou les congélateurs, les frigos produisent du froid à l’aide d’halocarbures, des gaz qui appauvrissent la couche d’ozone et sont aussi de puissants gaz à effet de serre (GES). Tout un cocktail! Ces halocarbures sont enfermés dans les circuits réfrigérants, mais on les retrouve aussi dans la mousse isolante de ces appareils. Résultat : selon Recyc-Québec, un seul réfrigérateur mal recyclé peut émettre quelque 3,5 tonnes d’équivalent CO2, soit plus du tiers des émissions annuelles d’un Québécois moyen. Rien que ça!

Pour éviter de réchauffer l’atmosphère avec nos vieilles machines à froid, il faut donc s’en débarrasser adéquatement. Depuis le 1er avril dernier, un nouveau règlement provincial impose à l’industrie des électroménagers de récupérer les vieux appareils, incluant les appareils réfrigérants. Le programme GoRecycle Canada a ainsi remplacé l’ancien dispositif, FrigoResponsable, en service au Québec depuis 2013. « Nous sommes passés d’un programme incitatif et volontaire à un programme obligatoire où les entreprises sont imputables », précise le directeur général de GoRecycle Canada, Jules Foisy-Lapointe, qui ajoute que les détaillants doivent en principe offrir « la collecte à domicile lors de l’achat d’un nouvel électroménager. »

Les municipalités sont elles aussi à l’ouvrage pour mettre en place des services de collecte des appareils réfrigérants qui vont concourir au nouveau programme. Toutefois, comme la nouvelle réglementation et l’organisme GoRecycle sont quasiment nés de la dernière pluie, « elles n’ont pas toutes les installations pour l’instant », indique M. Foisy-Lapointe.

Alors, que faire de son vieux frigo? Ça dépend des municipalités. Certaines villes et certains arrondissements font la collecte des gros appareils réfrigérants à même la rue alors que d’autres l’interdisent. Lorsqu’il n’y a pas de collecte, il est possible de les apporter dans un écocentre ou un garage municipal. La clé, c’est donc d’appeler sa municipalité pour savoir si GoRecycle est mis en place, et surtout comment le programme est mis en place.

Une fin de vie à Bécancour

Dans le cadre de GoRecyle, les réfrigérateurs, congélateurs, celliers réfrigérants, refroidisseurs à vin et distributeurs d’eau sont acheminés à Bécancour, dans l’usine de PureSphera, une entreprise québécoise qui s’est spécialisée dans le démantèlement d’appareils réfrigérants. Son procédé permet de recycler jusqu’à 96 % des matériaux et de détruire 99,9 % des halocarbures, selon Recyc-Québec. « On récupère environ 30 000 appareils par année sur un potentiel évalué de 300 000 à 35 000 appareils en fin de vie », indique Mathieu Fillion, directeur de l’exploitation à PureSphera. Avec la nouvelle réglementation, le nombre d’appareils récupérés devrait, selon lui, augmenter dans les prochaines années. Quant aux plus petits appareils, comme les climatiseurs, les thermopompes et les déshumidificateurs, ils sont acheminés vers des entreprises sociales qui récupèrent les matériaux et retirent les gaz.

Lire aussi : Un vieux frigo, ça fait suer

Et si sa municipalité n’offre pas le service? Ou si l’on n’a pas de véhicule pour apporter son gros frigo à l’écocentre? Ou encore si l’on habite seul, ou si l’on ne peut tout simplement pas soulever une charge lourde? Voilà l’« immense défi », convient Jules Foisy-Lapointe, en précisant qu’il n’existe « malheureusement pas d’autres alternatives » incluses dans le programme GoRecycle.

Dans ces cas-là, il faut faire appel à une entreprise ou à un organisme indépendant. L’entreprise 1-800-GOT-JUNK? offre par exemple un service de ramassage d’électroménagers à domicile, qui peut coûter plus de 100 dollars pour un frigo. Les appareils sont ensuite recyclés et les halocarbures sont « retirés par des professionnels », affirme le service des ventes de l’entreprise. Certains magasins de meubles usagés offrent également la collecte gratuite à domicile, comme Ameublement Elvis, à Montréal. Quand l’appareil n’est pas en état d’être revendu, il est alors envoyé à des récupérateurs de métaux. Les entreprises qui ne font pas partie du programme GoRecycle sont malgré tout tenues par la loi de collecter les halocarbures, souligne M. Foisy-Lapointe, mais « est-ce qu’elles le font? C’est une tout autre histoire. »

En somme, pour se débarrasser adéquatement de son vieux frigo, congélo ou climatiseur :

  • Appelez votre municipalité pour savoir si le programme de GoRecycle est mis en place et où déposer l’appareil (dans la rue, dans un écocentre ou ailleurs).
  • Contactez des détaillants d’électroménagers près de chez vous pour savoir s’ils participent à GoRecycle et s’ils peuvent recevoir, ou même venir chercher l’appareil. À l’approche du 1er juillet, restez à l’affût : certains commerçants offrent la collecte gratuite à domicile.
  • S’il est impossible de passer par GoRecycle, il existe une foule d’autres options : les organismes de charité, les magasins de meubles usagés, les services payants de collecte à domicile, les récupérateurs de métaux, etc. Posez des questions pour vous assurer que les halocarbures seront recyclés correctement.
  • Lorsque vous déplacez vos appareils réfrigérants, faites-le de manière sécuritaire afin d’éviter les blessures, mais aussi de briser le circuit réfrigérant, ce qui libérerait les halocarbures dans l’atmosphère.

Cela dit, le meilleur frigo pour le climat, c’est celui qu’on ne rachète pas. Avant de le jeter, essayez donc de faire réparer votre vieux frigo par un professionnel.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.