array(26) { ["ID"]=> int(32034) ["post_author"]=> string(2) "76" ["post_date"]=> string(19) "2020-10-01 06:14:04" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2020-10-01 10:14:04" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(45) "Des outils en partage pour bricoler plus vert" ["post_excerpt"]=> string(248) "Et si réduire son empreinte carbone passait aussi par l’apprentissage des travaux manuels? Les fondateurs d’une bibliothèque d’outils qui verra bientôt le jour à Gatineau sont convaincus de pouvoir changer les choses à coups de marteau! " ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(30) "bibliotheque-d-outils-gatineau" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-09-29 20:12:17" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-09-30 00:12:17" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=32034" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Le directeur général et la présidente de la Bibli’Outils, Guillaume Philipponneau et Carole Philbert, pilotent la collecte des outils usagés qui garniront les étagères de la bibliothèque. (Crédit photo : Caroline Chrétien)
Created with Lunacy 4 min

Retombées positives générales

Des outils en partage pour bricoler plus vert

Et si réduire son empreinte carbone passait aussi par l’apprentissage des travaux manuels? Les fondateurs d’une bibliothèque d’outils qui verra bientôt le jour à Gatineau sont convaincus de pouvoir changer les choses à coups de marteau!

Par un bel après-midi du mois d’août 2020, bancs de scie, tournevis, ponceuses et couteaux à bois de seconde main s’empilent dans le stationnement du centre commercial Village Place Cartier, à Gatineau, futur site de la Bibli’Outils. 

D’ici la fin de l’automne 2020, cette coopérative louera des outils à faible coût et offrira des espaces de travail pour réaliser de petits projets de construction ou de réparation d’objets, de meubles, etc. 

Après être devenus membres au coût de 10 $ – une contribution à vie! –, les citoyens auront aussi accès, à peu de frais, à des ateliers de formation à saveur écolo portant sur la rénovation, la création d’objets (tels des bacs à compost) ou la revalorisation de vieux meubles. De quoi réduire l’empreinte de ses rénovations! Et ceux qui ont la fibre artistique bénéficieront d’une vitrine pour vendre leurs créations sur place. 

« Les gens sont enthousiastes, même que plusieurs nous remercient de mettre ça sur pied », se réjouit Carole Philbert, présidente de cette coopérative, entre l’arrivée de deux citoyens venus faire un don. 

coop biblioutils
« Au lieu d’acheter un panneau de gypse au complet, nos membres pourront ainsi se procurer uniquement ce dont ils ont besoin »

Réduire le gaspillage

Démystifier le travail manuel afin de réduire la surconsommation et, par la bande, s’éviter bien des travaux coûteux : c’est l’objectif fondateur de la Bibli’Outils. Sa présidente aime d’ailleurs raconter l’histoire d’un mur complet de salle de bain ayant dû être refait à neuf parce que les propriétaires avaient retiré un joint en silicone qui empêchait l’eau de s’y infiltrer. « Les gens manquent de formation. Ils ne savent pas trop comment entretenir leur maison », déplore-t-elle. Cela entraîne beaucoup de gaspillage de temps, d’énergie et de ressources : il y a en effet une quantité impressionnante de matériaux de construction qui prennent chaque année le chemin du dépotoir et un nombre incalculable d’outils sous-utilisés qui dorment dans les remises et cabanons.  

collecte biblioutils
La présidente de la Bibli’Outils, Carole Philbert, accueille des citoyens venus faire don d’outils à la coopérative lors de la seconde journée de collecte organisée à la fin de l’été. (Crédit photo : Caroline Chrétien)

Par le partage d’outils et la réduction des matériaux mis au rebut, les fondateurs de la Bibli’Outils voient une occasion de contribuer à l’action climatique et à la transition écologique. 

À l’aide d’une remorque, ils espèrent faire la collecte des surplus de matériaux sur les chantiers gatinois et chez les particuliers. « Au lieu d’acheter un panneau de gypse au complet, nos membres pourront ainsi se procurer uniquement ce dont ils ont besoin », illustre-t-elle. Et la coop continuera de récolter les dons d’outils usagés de la communauté pour garnir sa bibliothèque. 

En plus de soutenir les organismes de l’Outaouais dans la réalisation de projets écoresponsables, comme la construction de bacs à potager pour l’agriculture urbaine, Bibli’Outils tient à offrir de la formation… parce que tout le monde peut bénéficier de connaissances en construction! Carole Philbert avoue en rigolant qu’elle en avait très peu elle-même il y a à peine deux ans. D’ailleurs, elle s’indigne face au préjugé voulant que les travaux manuels soient réservés aux hommes. « Ce n’est pas parce qu’on est une femme qu’on ne peut pas prendre une perceuse et installer son étagère au mur! » 

Dynamiser la vie de quartier

Le Gatinois Daniel Danford-Dussault est un habitué de la location d’outils, mais il doit se rendre du côté ontarien de la rivière des Outaouais, à la Ottawa Tool Library. Il jubile à l’idée qu’une telle organisation s’installe près de chez lui. « C’est comme une école ou un centre communautaire. On va avoir un quartier plus complet », estime-t-il, en regardant du coin de l’œil un donateur vider le coffre de sa voiture rempli d’outils usagés. 

 

La coopérative gatinoise s’installe d’ailleurs dans un centre commercial en pleine revitalisation. Le directeur général de la Bibli’Outils, Guillaume Philipponneau, est visiblement fier de faire partie de la cure de jouvence de l’établissement : « On va générer du mouvement et de l’achalandage dans les environs », assure-t-il. Une activité qui servira, selon Carole Philbert, à tisser des liens dans la communauté.

collecte groupe biblioutils
Les citoyens de Gatineau ont offert des dizaines d’outils usagés à la Bibli’Outils lors de sa deuxième journée de collecte, le 22 août 2020, dans le stationnement du centre commercial Village Place Cartier. Les équipements seront évalués minutieusement avant d’être mis à la disposition des membres de la coopérative. (Crédit photo : Caroline Chrétien)

Mais il y a encore beaucoup de travail à faire avant l’ouverture de la coopérative prévue pour cet automne, comme l’achat d’outils neufs, d’un système informatique et d’une remorque pour la collecte de matériaux et d’outils. Ces achats pourront aller de l’avant grâce aux 20 000 $ récemment amassés lors d’une campagne de sociofinancement. Ces fonds permettront aussi d’aménager le local d’environ 370 m2 (4000 pi2) de la coop avec l’aide de bénévoles – que les responsables du projet souhaitent aussi nombreux que les dizaines de dons d’outils reçus jusqu’à maintenant!