Bonnes nouvelles
array(26) { ["ID"]=> int(42818) ["post_author"]=> string(2) "16" ["post_date"]=> string(19) "2021-10-01 14:00:22" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-10-01 18:00:22" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(54) "Action climatique: les bonnes nouvelles du 1er octobre" ["post_excerpt"]=> string(262) "La Caisse de dépôt et placement du Québec tourne le dos au pétrole; Sherbrooke veut donner une deuxième vie à la styromousse et une nouvelle app s'attaque au gaspillage alimentaire dans le Grand Montréal. Que de bonnes nouvelles pour commencer le weekend!" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(58) "action-climatique-les-bonnes-nouvelles-du-1er-octobre-2021" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-10-01 16:42:00" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-10-01 20:42:00" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=42818" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 3 min

Retombées positives générales

Action climatique: les bonnes nouvelles du 1er octobre

La Caisse de dépôt et placement du Québec tourne le dos au pétrole; Sherbrooke veut donner une deuxième vie à la styromousse et une nouvelle app s’attaque au gaspillage alimentaire dans le Grand Montréal. Que de bonnes nouvelles pour commencer le weekend!

Fini le pétrole pour la CDPQ

La Caisse de dépôt et placement du Québec annonce qu’elle compte sortir complètement de la production pétrolière d’ici la fin de l’année 2022. Ses actifs dans le secteur représentent actuellement 1% de son portefeuille d’investissements, soit 4 milliards de dollars. Avec cet engagement, la Caisse souhaite éviter de contribuer à la croissance de l’offre du pétrole à l’échelle mondiale et ainsi à la crise climatique. Une fois l’objectif atteint, elle deviendra la première grande institution canadienne à ne plus investir dans le secteur pétrolier.

Si cette nouvelle est bien un signe que le vent souffle dans la bonne direction, il y a un bémol. La Caisse continuera à investir dans l’industrie gazière et le transport du pétrole par pipelines et oléoducs. Il lui faudra donc faire plus que tourner le dos au pétrole pour atteindre la carboneutralité.

Une deuxième vie pour la styromousse à Sherbrooke

Si la mousse de polystyrène, communément appelée styromousse, est bannie de notre bac à recyclage, sa cause n’est pas perdue pour autant. On peut lui donner une deuxième vie en allant la porter dans un écocentre. Mais que devient-elle ensuite? La Ville de Sherbrooke a lancé un appel d’offres, remporté par l’entreprise de construction Soprema, afin de trouver un nouvel usage à cette matière encore très présente dans les emballages.

Cette entente permettra de détourner annuellement 18 tonnes de polystyrène des sites d’enfouissement pour fabriquer des panneaux servant à isoler les murs, les fondations et la toiture des maisons et des bâtiments. Bien sûr, collecter et aller porter ses contenants de polystyrène requiert un peu plus de temps et d’efforts que de les jeter simplement à la poubelle, mais quand on sait qu’ils seront correctement recyclés, ça aide à se donner du courage, non?

Action climatique, bonnes nouvelles, styromousse, Sherbrooke, emballage, recyclage, zéro déchet, emballage alimentaire, mousse de polystyrène, polystyrène, sites d’enfouissement, isolation,
La Ville de Sherbrooke a lancé un appel d’offres, remporté par l’entreprise de construction Soprema, afin de trouver un nouvel usage à la styromousse. ©twenty20photos/envato

Une app pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Les surplus alimentaires de restaurants, cafés, boulangeries, ou épiceries du Grand Montréal pourraient bien finir dans votre frigo. La nouvelle application Sauvegarde nous propose d’acheter à prix réduit les excédents d’une vingtaine d’enseignes. Ce marché en ligne permet aux commerçants de réduire leurs pertes et de fidéliser de nouveaux clients, mais cette application va surtout contribuer à lutter contre le gaspillage alimentaire, une importante source de gaz à effet de serre.

Lorsqu’on se connecte, l’application indique les détaillants les plus proches qui ont des items à vendre à prix réduit. Ainsi, au moment d’écrire ces lignes, une pâtisserie à proximité propose une boîte de macarons à 8$69 au lieu de 17$40, ou encore une boîte de gâteaux à 11$49 au lieu de 23$ 😋. Cet outil tombe à point, alors que la Ville de Montréal s’est donné l’objectif de réduire le gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025. Il n’y a plus de temps à perdre…

Action climatique, application Sauvegarde, gaspillage alimentaire, Montréal, application mobile, épiceries, insécurité alimentaire, déserts alimentaires,
L'application Sauvegarde propose d’acheter à prix réduit les excédents d’une vingtaine d’enseignes du Grand Montréal. ©Capture d'écran

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre