Isaac Brosseau Kharyati , Laboratoire des jeunes journalistes en environnement, Sors de ta bulle, Fondation Monique-Fitz-Back, recyclage, tri des déchets,
array(26) { ["ID"]=> int(41492) ["post_author"]=> string(2) "93" ["post_date"]=> string(19) "2021-02-20 06:00:14" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-02-20 11:00:14" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(46) "Isaac Brosseau Kharyati : le curieux de nature" ["post_excerpt"]=> string(160) "Fervent défenseur du transport actif, le jeune journaliste Isaac Brosseau Kharyati est toujours partant pour en apprendre plus sur les changements climatiques." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(44) "isaac-brosseau-kharyati-le-curieux-de-nature" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-09-16 16:12:49" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-09-16 20:12:49" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=41492" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
«À l’école et à la maison, je trie les déchets. Je mets les matières organiques au compost parce que si je les mettais à la poubelle, elles finiraient par s’accumuler dans un dépotoir et produiraient des gaz à effet de serre.» ©adamov_d/envato
Created with Lunacy 2 min

Isaac Brosseau Kharyati : le curieux de nature

Fervent défenseur du transport actif, le jeune journaliste Isaac Brosseau Kharyati est toujours partant pour en apprendre plus sur les changements climatiques.

Par Isaac Brosseau Kharyati, 13 ans, Collège Nouvelles Frontières, à Gatineau, en Outaouais
Jeune journaliste en environnement Sors de ta bulle – Cohorte 2021

Isaac Brosseau Kharyati, Laboratoire des jeunes journalistes en environnement, Sors de ta bulle, Fondation Monique-Fitz-Back,
Isaac Brosseau Kharyati

Je suis curieux, passionné de plein air et la protection de l’environnement me tient à cœur. J’aime faire des marches en forêt, faire du vélo, du ski de fond et partir à l’aventure. Je suis journaliste à l’école, j’y fais la promotion du transport actif et je m’implique dans les activités d’apprentissage sur les changements climatiques. Lorsque je suis dans la nature, je respecte la faune et la flore en portant attention à sa diversité.

Je veux faire partie du Laboratoire des jeunes journalistes en environnement afin de développer mes compétences en écriture et d’approfondir mes connaissances sur les changements climatiques.

Ce qui me motive à lutter contre le réchauffement planétaire, c’est mon désir de promouvoir tout ce dont nous avons besoin pour garder notre Terre propre et en santé afin que je puisse continuer à jouir des activités en plein air. On ne peut pas détruire ce qu’on aime.

Le geste dont je suis fier

À l’école et à la maison, je trie les déchets. Je mets les matières organiques au compost parce que si je les mettais à la poubelle, elles finiraient par s’accumuler dans un dépotoir et produiraient des gaz à effet de serre (GES). Je fais aussi attention à recycler tout déchet recyclable pour qu’on puisse économiser les ressources naturelles en réutilisant celles qu’on a déjà extraites. Je suis fier de ce geste, car il évite de la pollution inutile et protège nos ressources naturelles.

Le geste que je ne pose pas

Le geste que je ne pose pas en faveur du climat, c’est celui de résister à la surconsommation. Depuis le début de la pandémie, je veux acheter de plus en plus de choses dont je n’ai pas vraiment besoin. Quand je vois une annonce intéressante, j’ai le goût de dépenser. Mais je résiste! La surconsommation est très mauvaise pour l’environnement parce qu’elle entraîne une surexploitation des ressources naturelles pour fabriquer des produits. De plus, l’emballage de ces produits et les GES émis pour les livrer contribuent aux changements climatiques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.