Vivre dans un écoquartier : changement de climat

Le premier écoquartier de Québec accueillait ses premiers habitants il y a un an. Zoom sur un milieu de vie à la fois sain, agréable… et à faible empreinte carbone.

Vivre ici / 11 juin 2018
Moins de GES !

Installer sa famille dans le nouvel écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, en juillet 2017, est l’une des meilleures décisions qu’a prise François Hamel. En 2017, ce designer web dans la mi-trentaine a fait l’acquisition d’une des 52 écopropriétés Habitus, un projet de maisons de ville situé au cœur du nouvel écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, à quelques coups de pédale du Vieux-Québec.

« On a choisi un milieu qui convenait avec nos valeurs », dit-il en faisant valoir les avantages de la proximité du parc linéaire de la rivière Saint-Charles, de celle du parc de la Pointe-aux-Lièvres et des jeux pour les enfants qui sont installés au sein même du projet Habitus.

Architecture bioclimatique

Implanté dans un ancien secteur industriel désaffecté, l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres – un projet que la Ville de Québec mijotait depuis 2010 – laisse toute la place aux solutions de pointe en architecture et en aménagement urbain afin de s’adapter aux changements climatiques. C’est d’ailleurs avec cet objectif en tête que les maisons du projet Habitus ont été conçues, explique l’architecte Alejandro Montero, responsable du design du projet pour la firme Tergos.

François Hamel et sa petite famille.

« Tout en respectant les normes de murs pare-feu, on a installé des murs végétalisés sur les murs en pierre entre les unités d’habitation afin d’amener de la fraîcheur en été. Chaque habitation dispose aussi d’un toit végétalisé, ce qui permettra d’allonger la durée de vie de la membrane imperméable. »

Les architectes ont également appliqué certains principes de l’habitat solaire passif, telle une abondante fenestration côté sud, mais moins de fenêtres au nord, afin de « réduire les coûts de chauffage en hiver et de garder la maison fraîche en été », poursuit le spécialiste. « On a mis beaucoup de ressources en isolation dans les toits, on voulait s’assurer de rendre le tout très économe en énergie. » Le projet a d’ailleurs obtenu les certifications Novoclimat 2.0 et LEED Platine.

Poumon vert

Même si deux autoroutes bordent le nouvel écoquartier, on n’y voit aucun stationnement : les espaces bétonnés destinés aux automobiles ont été prévus au sous-sol, notamment afin de lutter contre les îlots de chaleur, dit l’architecte.

« On a choisi d’offrir un milieu de vie qui respire aux habitants de la Pointe-aux-Lièvres. D’ailleurs, des espaces de plantation ont été prévus afin qu’ils puissent faire pousser des fleurs ou des légumes dans leur cour arrière. »

Au-delà des innovations climatiques, la Ville doit maintenant favoriser des solutions encourageant les transports actifs, selon François Hamel. « On doit encore beaucoup se déplacer beaucoup en voiture pour aller chercher nos produits de tous les jours », remarque-t-il.

Il faut en effet de véritables services de proximité pour les habitants de la Pointe-aux-Lièvres, dit l’architecte Alejandro Montero. « Ça prend quelques commerces de proximité, au moins une boulangerie et une garderie pour les enfants, des commerces qui pourraient s’installer au rez-de-chaussée du complexe d’habitation », martèle-t-il.

Souhaitons que l’enjeu se résorbe avec l’arrivée imminente de futurs habitants, dont ceux du projet Origine – une tour de condominiums écoresponsables actuellement en chantier –, qui devrait titiller certains commerçants…

L’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, ce sont :

  • Des maisons neuves à haute performance énergétique certifiées Novoclimat soit, pour chaque maison, des économies de 20 % sur les coûts d’énergie par rapport à une habitation construite selon le Code de construction du Québec.
  • Des bâtiments répondants à différents facteurs de développement durable (certification LEED Platine), comme par exemple la proximité des services accessibles en transport actif.

Un milieu de vie bon pour la planète, pour le portefeuille et pour la santé !

Vivre dans un écoquartier : changement de climat 4min.