Aquaponie maison : suivez le guide!

Si le terme « Aquaponie » vous est encore inconnu, sachez que vous n’êtes pas seul. Sachez aussi qu’elle vous permet de posséder un jardin à l’année longue, chez vous, le tout entretenu et alimenté par des poissons… et quelques bactéries! Une petite révolution « verte » en 7 étapes.

Vivre ici Trucs / 20 novembre 2017
L’aquaponie permet d’éliminer l’ajout d’engrais, l’un des facteurs les plus polluants en agriculture traditionnelle. Dans cet écosystème fermé, ce sont les poissons qui se chargent de nourrir les végétaux, avec l’aide de créatures magiques : les bactéries. Gingembre, fraises, bette à carde, concombres, fines herbes : on peut faire grandir beaucoup de choses dans un système aquaponique, où les racines poussent directement dans l’eau. Compact, écologique et vertical, ce type d’agriculture urbaine fait de plus en plus d’adeptes, dont Jean-François Ruel, un étudiant en aquaculture.
Aquaponie Jean-François Ruel
Passionné d'aquaponie, Jean-François Ruel est coordonnateur du projet Initiative en Aquaponie de Verdun (© Alexandra Viau / Unpointcinq)

« L’aquaponie, c’est l’élevage de poissons avec la culture des plantes, dans des systèmes à recirculation, explique Jean-François Ruel, coordonnateur de l’Initiative en Aquaponie de Verdun. Les poissons et les plantes partagent la même eau. Les déchets des poissons sont décomposés en nutriments pour les plantes qui nettoient, en retour, l’eau des poissons. »

Et il ajoute : « Tout simplement ». Car il est vrai que l’aquaponie, c’est moins compliqué qu’on pourrait le penser. Jean-François nous explique les grands principes de la confection d’un système maison dans cette vidéo en mode Do it yourself.

Comment jardiner avec des poissons à la maison

On peut fabriquer un système d’aquaponie comme celui que Jean-François et moi avons construit avec moins de 100 $, à condition de récupérer quelques objets de seconde main, dont un aquarium (toutes les tailles peuvent être bonnes) et une pompe adaptée. Ce « bricolage » peut même se faire avec des enfants, pour démystifier avec eux cette culture.

Liste du matériel dont vous aurez besoin :

  • Poissons rouges
  • Aquarium
  • Pompe d’aquarium avec tuyau
  • Bac de rangement en plastique (et une perceuse)
  • Siphon-cloche fabriqué avec un tube de PVC ordinaire
  • Joint passe-paroi comme ceux de la marqueUniseal
  • Un tube de PVC de quatre pouces pour protéger le siphon (percer des petits trous en bas)
  • Gravier ou billes d’argile (on les achète dans des magasins d’hydroponie)
  • Graines ou pousses de fines herbes
Aquaponie poissons
L’aquaponie combine l’élevage de poissons avec la culture des plantes. (© Alexandra Viau / Unpointcinq)

Et quelques conseils de Jean-François Ruel :

Les poissons : « On peut prendre des poissons de type feeders, qui sont utilisés dans les animaleries pour nourrir des tortues ou des lézards. Leur nombre varie en fonction de la taille de l’aquarium. Pour le nôtre, nous en avons utilisé une quinzaine. »

Le bac de culture : « Comment choisir un bac de rangement adéquat? Il faut que sa taille soit proportionnelle à celle de l’aquarium. »

Le siphon-cloche : « Il sert à créer un effet de marée pour aérer les racines des plantes et leur permettre de bien grandir. On le fabrique avec un petit bout de PVC dans lequel on perce plusieurs petits trous pour laisser passer l’eau. »

La nourriture à poissons : « C’est l’intrant numéro un. Il faut avoir une nourriture adéquate. Si on manque de nutriments dans l’eau, on ajoute des algues séchées de type Seaweed»

Moins de GES que l’agriculture en sol 

Les engrais, l’élevage bovin et l’activité microbienne dans les sols rendent l’agriculture conventionnelle responsable de 10% de toutes les émissions de GES au Québec, selon les données compilées en 2015 par Environnement et Changement climatique Canada. Pratiquée à grande échelle, l’aquaponie permet aussi de consommer jusqu’à 90 % moins d’eau que l’agriculture en sol, puisque le liquide évolue en circuit fermé.

Et l’entretien, docteur?

Le basilic qui pousse dans notre système aquaponique maison ne requiert pas vraiment plus d’entretien qu’un simple aquarium avec des poissons. L’essentiel est de nourrir ces petites bêtes et de s’assurer qu’elles vivent dans un environnement propre. Le bac de culture jouera le rôle du traditionnel filtre dans l’aquarium, dont on peut se passer.

La lumière est aussi un ingrédient important à la santé de nos cultures. Pour des fines herbes, une fenêtre orientée vers le sud fera amplement l’affaire, mais pour des piments ou des tomates, il faudra ajouter de l’éclairage artificiel.

Aux serres de Verdun, à Montréal, des ateliers théoriques et pratiques sont offerts aux curieux qui aimeraient acquérir davantage de connaissances. Jean-François, qui est coordonnateur de l’Initiative en Aquaponie de Verdun, sera présent pour vous révéler ses secrets afin de rendre la cohabitation de ces créatures la plus harmonieuse possible.

Aquaponie culture
L'aquaponie est un type d’agriculture urbaine qui fait de plus en plus d’adeptes. (© Alexandra Viau / Unpointcinq)
Aquaponie maison : suivez le guide! 7min.