Lajoieenliberte_StHyacinthe_cover
array(26) { ["ID"]=> int(9714) ["post_author"]=> string(2) "13" ["post_date"]=> string(19) "2017-12-19 07:01:06" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-12-19 12:01:06" ["post_content"]=> string(1657) "

Wô! Interjection propre au langage populaire québécois.

Wô les moteurs! prend la signification de «calme-toi», qui veut dire « prends ton gaz égal », qui veut aussi dire « respire par le nez ». Or, à St-Hyacinthe, les Maskoutains ont l’appendice nasal bien développé, ce qui renvoie à l’expression «avoir le nez fin». Tout porte à croire que les concessionnaires de la place flairent la bonne affaire depuis que Québec a légiféré pour augmenter les quotas de vente de véhicules électriques. Wô les moteurs! On se calme le pompon. Eh bien, non, les Maskoutains n’ont peur de rien. Le passage obligé aux modèles à batterie rechargeable et non polluants, et l’augmentation de 0,7 à 3 % des ventes de véhicules électriques, comme le veut le projet de loi 104, ne leur donnent pas d’urticaire, bien au contraire. C’est plutôt la fête au village et on célèbre dignement l’événement! Et la meilleure façon de faire un pied de nez à ceux qui ont peur d’avoir peur de l’électrification des moteurs, c’est de les inviter à passer au Salon du véhicule électrique de St-Hyacinthe pour leur faire voir les autos, les motos, les vélos et, pourquoi pas, les bateaux zéro émission de gaz à effet de serre (GES). Ce qui fut dit fut fait, et Lajoie en liberté est allé y voir d’un peu plus près…" ["post_title"]=> string(16) "Wô les moteurs!" ["post_excerpt"]=> string(287) "Quand on dit «moteur électrique», on pense immédiatement à une voiture. Mais en se rendant au Salon du véhicule électrique de St-Hyacinthe, «Lajoie en liberté» a découvert des motos, vélos et autres bateaux zéro émission de GES. Il vous invite à faire le tour du patron…" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(14) "wo-les-moteurs" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-02-03 21:19:37" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-02-04 02:19:37" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(30) "https://unpointcinq.ca/?p=9714" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 4 min

Wô les moteurs!

19 décembre 2017 - Jean Lajoie, Électron libre

Quand on dit «moteur électrique», on pense immédiatement à une voiture. Mais en se rendant au Salon du véhicule électrique de St-Hyacinthe, «Lajoie en liberté» a découvert des motos, vélos et autres bateaux zéro émission de GES. Il vous invite à faire le tour du patron…

Wô! Interjection propre au langage populaire québécois.

Wô les moteurs! prend la signification de «calme-toi», qui veut dire « prends ton gaz égal », qui veut aussi dire « respire par le nez ». Or, à St-Hyacinthe, les Maskoutains ont l’appendice nasal bien développé, ce qui renvoie à l’expression «avoir le nez fin». Tout porte à croire que les concessionnaires de la place flairent la bonne affaire depuis que Québec a légiféré pour augmenter les quotas de vente de véhicules électriques. Wô les moteurs! On se calme le pompon. Eh bien, non, les Maskoutains n’ont peur de rien. Le passage obligé aux modèles à batterie rechargeable et non polluants, et l’augmentation de 0,7 à 3 % des ventes de véhicules électriques, comme le veut le projet de loi 104, ne leur donnent pas d’urticaire, bien au contraire. C’est plutôt la fête au village et on célèbre dignement l’événement! Et la meilleure façon de faire un pied de nez à ceux qui ont peur d’avoir peur de l’électrification des moteurs, c’est de les inviter à passer au Salon du véhicule électrique de St-Hyacinthe pour leur faire voir les autos, les motos, les vélos et, pourquoi pas, les bateaux zéro émission de gaz à effet de serre (GES). Ce qui fut dit fut fait, et Lajoie en liberté est allé y voir d’un peu plus près…