array(26) { ["ID"]=> int(5858) ["post_author"]=> string(2) "22" ["post_date"]=> string(19) "2017-10-31 00:00:00" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-10-31 04:00:00" ["post_content"]=> string(864) "

Casque vissé sur la tête, pantalon à fleurs et cheveux jusqu’au milieu du dos, Simone, 8 ans, surveille avec attention Maxime et Francisco, qui sont en train de s’affairer autour de son vélo. C’est en se promenant avec ses parents qu’elle a découvert, par hasard, cet atelier de mécanique pas comme les autres, installé pour quelques heures au milieu du parc Champdoré. « Mon vélo est vieux et ne marche pas très bien. Ils doivent réparer le frein et la clochette, et aussi installer des réflecteurs », raconte la petite fille avec un joli sourire qui révèle l’absence de quelques dents. « Cela ne fait que trois semaines qu’elle sait en faire, renchérit son père. Maintenant, il sera parfaitement adapté à elle. Je trouve que c’est une très bonne initiative. »

 " ["post_title"]=> string(32) "Saint-Michel fait sa vélorution" ["post_excerpt"]=> string(301) "Faire la révolution, c’est parfois aussi simple que donner un coup de pédale et émettre un petit son de clochette. C’est du moins ce que nous montre Cyclo Nord-Sud avec Vélorution Saint-Michel, un projet qui vise à donner à tous les habitants du quartier l’envie d’enfourcher leur vélo." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(31) "saint-michel-fait-sa-velorution" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-03-09 16:17:49" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-03-09 20:17:49" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(70) "https://unpointcinq.ca/non-classifiee/saint-michel-fait-sa-velorution/" ["menu_order"]=> int(23) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 3 min

Saint-Michel fait sa vélorution

Faire la révolution, c’est parfois aussi simple que donner un coup de pédale et émettre un petit son de clochette. C’est du moins ce que nous montre Cyclo Nord-Sud avec Vélorution Saint-Michel, un projet qui vise à donner à tous les habitants du quartier l’envie d’enfourcher leur vélo.

Casque vissé sur la tête, pantalon à fleurs et cheveux jusqu’au milieu du dos, Simone, 8 ans, surveille avec attention Maxime et Francisco, qui sont en train de s’affairer autour de son vélo. C’est en se promenant avec ses parents qu’elle a découvert, par hasard, cet atelier de mécanique pas comme les autres, installé pour quelques heures au milieu du parc Champdoré. « Mon vélo est vieux et ne marche pas très bien. Ils doivent réparer le frein et la clochette, et aussi installer des réflecteurs », raconte la petite fille avec un joli sourire qui révèle l’absence de quelques dents. « Cela ne fait que trois semaines qu’elle sait en faire, renchérit son père. Maintenant, il sera parfaitement adapté à elle. Je trouve que c’est une très bonne initiative. »

 
VELORUTION-CONTENU1-Léquipe-au-travail-A-1104x966
Les réparations bon marché offertes par Cyclo Nord-Sud font le bonheur des usagers. (© Laurianne de Casanove / Unpointcinq)

À l’origine de cet atelier de réparation : Cyclo Nord-Sud, un organisme à but non lucratif qui récupère des vélos inutilisés pour les expédier en Afrique et en Amérique latine dans le cadre de programmes de coopération internationale. « Cette année, on a décidé de s’intéresser aussi au développement local », explique François Delwaide, coordonnateur de projets locaux pour l’association. « Le quartier Saint-Michel est très enclavé. On est ici à côté de l’ancienne carrière Miron et, un peu plus loin, il y a celle de Francon. Ce sont deux cassures urbaines significatives qui entraînent des problèmes de mobilité. »

Vélorution Saint-Michel est né de ce constat. Soutenu par le Programme Action Climat, géré par le Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD), le projet a vu le jour au printemps dernier.

Entre formations en mécanique, réparations bon marché, cours pour les débutants et promenades, Cyclo Nord-Sud invite les habitants du quartier à redécouvrir la petite reine.

« Ici, 67 % des trajets se font dans un rayon de moins de 5 kilomètres. Le mode de transport urbain le plus efficace pour de telles distances, c’est la bicyclette. Or, seulement 1 % des déplacements à Saint-Michel se font ainsi. On est en bas de la moyenne montréalaise qui est de 3 %. On veut sortir du culte de l’automobile et montrer les avantages du vélo. C’est peu coûteux, bon pour la santé et, bien sûr, c’est la garantie de zéro émissions de gaz à effet de serre », poursuit François Delwaide.

 

Créer des liens

Chambres à air, câbles, gaines, patins de freins et dérailleurs; tout un tas de pièces détachées que François, Maxime et Francisco, comme à l’habitude, ont apporté avec eux. Sous l’auvent blanc qui sert de garage, les boîtes à outils sont grandes ouvertes, et les trois mécaniciens ont les mains dans le cambouis. Si, en ce samedi d’octobre, l’atelier est plutôt calme, à la belle saison, il est arrivé que plusieurs personnes fassent la queue pour leur confier leurs bicyclettes. « La main-d’œuvre est gratuite et on fait payer les pièces au prix coûtant, plus 10 à 15 % pour pouvoir réinvestir dans le projet. On offre des produits extrêmement accessibles. Ici, les gens qui ont des vélos ne les font pas souvent réparer, car le coût de la réparation dépasse souvent celui de l’engin. Nous ne cherchons pas à entrer en compétition avec les magasins, nous voulons plutôt être complémentaires, en offrant de petites retouches. Notre mission première, c’est de faire en sorte que les vélos circulent », commente François Delwaide.

Au bout d’une demi-heure, Simone est à nouveau juchée sur son deux-roues. Francisco lui donne encore quelques conseils avant de la laisser partir. Elle écoute, bien sage, et commence à pédaler pour rejoindre sa famille. « On est là aussi pour créer des liens », conclut Maxime, en regardant la scène.

Avec l’arrivée de l’hiver, l’atelier du parc Champdoré ferme ses portes, mais Vélorution Saint-Michel n’a pas dit son dernier mot. Tous les renseignements pertinents figurent sur le site de l’association.

VELORUTION-CONTENU2-François-Francisco-et-Maxime-léquipe-de-Cyclo-Nord-Sud-1104x828
François, Francisco et Maxime, l'équipe de Cyclo Nord-Sud (© Laurianne de Casanove / Unpointcinq)