JASP conference
array(26) { ["ID"]=> int(9179) ["post_author"]=> string(2) "10" ["post_date"]=> string(19) "2017-12-04 09:00:56" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-12-04 14:00:56" ["post_content"]=> string(787) "

La propagation de la maladie de Lyme, la prolongation de la saison de croissance de l'herbe à poux ou l'intensité grandissante des îlots de chaleur, ça vous dit quelque chose? Ce sont toutes des conséquences des changements climatiques qui préoccupent directement la santé publique du Québec.

Dans le cadre des Journées annuelles de santé publique (JASP) qui ont eu lieu les 5 et 6 décembre à Québec, Unpointcinq s’est entretenu avec Julio Soto, de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), responsable de l’organisation de l’événement et médecin en infectiologie." ["post_title"]=> string(48) "La grand-messe de la santé publique à Québec!" ["post_excerpt"]=> string(311) "Alors que les changements climatiques préoccupent plus que jamais le secteur de la santé publique, le plus grand rendez-vous de toute la francophonie en lien avec ce domaine s’organise dans la Vieille Capitale. Un bouillonnement de recherche et de science qui touche toutes les sphères de la vie citoyenne." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(45) "grand-messe-de-sante-publique-arrive-a-quebec" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-02-03 21:22:01" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-02-04 02:22:01" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(30) "https://unpointcinq.ca/?p=9179" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 2 min

La grand-messe de la santé publique à Québec!

04 décembre 2017 - Francis Beaudry, Sensei des jeux vidéos

Alors que les changements climatiques préoccupent plus que jamais le secteur de la santé publique, le plus grand rendez-vous de toute la francophonie en lien avec ce domaine s’organise dans la Vieille Capitale. Un bouillonnement de recherche et de science qui touche toutes les sphères de la vie citoyenne.

La propagation de la maladie de Lyme, la prolongation de la saison de croissance de l'herbe à poux ou l'intensité grandissante des îlots de chaleur, ça vous dit quelque chose? Ce sont toutes des conséquences des changements climatiques qui préoccupent directement la santé publique du Québec.

Dans le cadre des Journées annuelles de santé publique (JASP) qui ont eu lieu les 5 et 6 décembre à Québec, Unpointcinq s’est entretenu avec Julio Soto, de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), responsable de l’organisation de l’événement et médecin en infectiologie.

Unpointcinq : Qu’est-ce que les JASP et quelle est la thématique cette année?

Julio Soto : Les JASP sont le théâtre de multiples conférences liées au domaine de la santé publique. Chaque année, elles attirent le plus grand nombre de chercheurs et d’acteurs en santé publique au sein de la francophonie. Cette année, on va discuter de santé buccodentaire, de changements climatiques, de maladies infectieuses, de surdoses de drogues et de prévention de la consommation d’alcool et de drogues chez les jeunes. On va expliquer qu’il n’y a pas qu’une seule santé, mais qu’elle est constituée de plusieurs facteurs qui sont tous variables.

Julio Soto
Julio Soto (© CHUM)

Vous affirmez que la santé publique doit être vue comme un ensemble. Considérez-vous de plus en plus les changements climatiques comme un vrai enjeu de santé publique?

C’est certain que la santé publique est en pleine observation des changements climatiques et de ses effets. On voit la maladie de Lyme qui progresse au Québec et on en fait un suivi très serré, car on sait que ça peut avoir un effet très important sur la santé de la population. Au Québec ou au Canada, les changements climatiques sont susceptibles d’entraîner des enjeux de santé publique qu’il faudra gérer.

Vous nous parliez précédemment des maladies infectieuses. Lesquelles préoccupent davantage la santé publique en ce moment?

Les maladies vectorielles sont dangereuses puisque notre mode de vie occidental et notre modèle d’agriculture augmentent les risques d’entrer en contact avec la nature sauvage. Ces contacts peuvent mener à la propagation de nouvelles maladies au sein de la population. L’exemple le plus frappant est peut-être la bartonellose, une maladie découverte en Amérique latine. On pensait qu’il n’y avait qu’une seule souche de cette maladie dans une seule région du monde, au Pérou, mais une autre souche de la bactérie qui en est à l’origine, qu’on trouve sur les griffes des chats et sur les poux de corps, a été observée au Québec.

JASP table ronde
Des experts de tous les domaines de la santé offrent leur savoir durant les JASP. (© INSPQ)
Les JASP sont l'occasion de recueillir un maximum d'informations sur les enjeux de santé publique. (© INSPQ)

Est-ce que la prévention et la formation sont les meilleurs outils en santé publique pour s’adapter aux changements climatiques?

Oui. Quand on parle d’adaptation en santé publique, il est important de comprendre que les actions que l’on pose vont toujours dans le sens de la prévention et du contrôle. C’est impossible d’empêcher les contaminations locales partout, mais on utilise le vaccin et la prévention pour réduire les risques de contamination. En ce qui a trait aux maladies qui sont causées par les changements climatiques, c’est certain qu’on va investir pour créer des vaccins et qu’on va augmenter la prévention et le dépistage.

Pour terminer, est-ce que les JASP sont devenues un incontournable pour comprendre les enjeux de santé publique?

Notre événement est certainement l’un des plus importants rassemblements de professionnels en santé publique de toute la francophonie. Nous attirons plus de 1000 scientifiques provenant d’un peu partout dans le monde chaque année. Nous sommes désormais plus populaires que les journées canadiennes de la santé publique, et nous faisons très bonne figure sur la scène internationale.

JASP annonce
© INSPQ