Aux grands maux les grands REMèdes

Chantier du REM dans Ville de Mont-Royal en juillet 2023
array(29) { ["ID"]=> int(65411) ["post_author"]=> string(2) "61" ["post_date"]=> string(19) "2023-07-10 06:12:35" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2023-07-10 10:12:35" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(63) "reseau-express-metropolitain-aux-grands-maux-les-grands-remedes" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2023-07-05 13:41:58" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2023-07-05 17:41:58" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=65411" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
Chantier du REM dans Ville de Mont-Royal en juillet 2023 ©Rémi Letoux
Created with Lunacy 3 min

Retombées positives générales

10 juillet 2023 - Olivier Roy-Baillargeon, Consultant en aménagement du territoire et mobilité durable

J’attendais sa mise en service officielle à la fin du printemps pour vous le présenter, mais il semble bien que je vais devoir patienter encore un mois ou deux, finalement. Alors plutôt que d’en traiter une fois que vous pourrez l’utiliser, commençons à en discuter avant qu’il accueille ses premiers passagers et passagères.

Le Réseau express métropolitain, ou REM pour les intimes, est très attendu, non seulement par la population du Grand Montréal, mais aussi par les adeptes du transport collectif de partout au Québec.

Est-ce une technologie fiable? Son trajet est-il optimal? Le modèle d’affaires sur lequel il se base gagnerait-il à être étendu aux autres projets d’infrastructures de transport collectif, comme le tramway de Québec, le système léger sur rail dans l’ouest de Gatineau ou le Lien électrique est-ouest de Longueuil?

Les questions à son sujet abondent, surtout dans les hôtels de ville, les bureaux des sociétés de transport et les couloirs des ministères québécois et fédéraux.

À terme, le REM ajoutera 26 stations, 67 km et 4 antennes au réseau de métro du Grand Montréal, qui compte actuellement 68 stations sur 4 lignes qui totalisent 71 km. Autrement dit, il doublera presque le nombre de milieux de vie qui profiteront d’un service digne du métro.

Il était grand temps que les pouvoirs publics investissent les sommes nécessaires pour poursuivre le développement des services de transport collectif dans la métropole, qui avait pour l’essentiel été stoppé net à la fin des années 1980 et a été négligé depuis lors.

Mais que peut-on attendre du REM, en matière d’action climatique? Ce nouveau métro léger aérien, électrique et automatique sera-t-il un pas considérable dans la bonne direction pour alléger le bilan carbone de la collectivité?

Urbanisme, mobilité et climat

Dans mes trois prochains billets, je vais vous présenter des pistes de réflexion qui m’apparaissent essentielles pour appréhender avec justesse ce que le REM pourrait transformer, dans l’écosystème québécois de l’urbanisme et de la mobilité, au cours des prochaines années.

Le premier billet portera sur les répercussions attendues du REM sur les comportements de mobilité de la population du Grand Montréal. Les ménages qui demeurent à proximité de ses stations vont-ils délaisser l’automobile pour se rendre au travail, à l’école, dans les magasins ou au théâtre?

Le deuxième billet portera sur les conséquences attendues du REM sur l’aménagement du territoire du Grand Montréal. Assistera-t-on au développement ou au réaménagement des terrains vacants ou sous-utilisés dans un rayon de 1 km autour des stations?

Enfin, le troisième billet portera sur les effets attendus du REM sur les dynamiques de gouvernance et de planification du Grand Montréal. Les parties prenantes des paliers local, régional, métropolitain et national se coordonneront-elles de façon optimale pour que toutes leurs décisions et leurs interventions relatives au développement de la métropole se renforcent mutuellement?

En somme, je vous propose un exercice de prospective en trois temps sur ce à quoi le Grand Montréal, et par extension les autres grandes villes du Québec et du Canada, pourraient ressembler quand les enfants d’aujourd’hui seront à l’aube de l’âge adulte.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre