array(29) { ["ID"]=> int(15367) ["post_author"]=> string(2) "28" ["post_date"]=> string(19) "2018-07-27 07:44:03" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2018-07-27 11:44:03" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(44) "qimmiq-livre-enfants-changements-climatiques" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-02-25 14:04:50" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-02-25 19:04:50" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=15367" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
Created with Lunacy 3 min

ᕿᒻᒥᖅ – Qimmiq : un livre pour enfants qui a du chien

27 juillet 2018 - Émilie Hébert-Houle, Géographe et contractuelle en éducation relative à l'environnement

Dans mon premier billet, je racontais à quel point les changements climatiques sont un concept abstrait dans les communautés autochtones. Dernièrement, j’ai réentendu cette affirmation dans le super podcast Acclimatées à propos des femmes autochtones et des changements climatiques et ça m’a rappelé Qimmiq explore les effets des changements climatiques, un livre pour enfants (téléchargeable gratuitement en format PDF) produit par l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL).

Voulant créer un outil d’enseignement ludique pour les jeunes des Premières Nations, l’IDDPNQL a relevé le défi de les sensibiliser et de les mobiliser en publiant un livre multilingue – on y parle huit langues!! – qui traite des impacts des changements climatiques, ainsi que des adaptations et des solutions à cet enjeu sous l’angle spécifique des Autochtones du Québec.

Pour plusieurs raisons, cette ressource est un vrai petit bijou pour les jeunes Autochtones. Et pour plusieurs autres raisons, ce gros livre pour enfants est une ressource incroyable pour la population québécoise en général. Laissez-moi vous le vanter, sans voler tous les punchs, en espérant que ça vous donnera le goût de l’apporter lors de vos sorties de camping en famille pour les séances de lecture au bord du feu!

C’est l’histoire d’un petit husky du Nunavik nommé Qimmiq – ce qui signifie « chien » en inuktitut – qui descend dans le sud pour interroger ses amis des Premières Nations sur les impacts des changements climatiques au sein de leurs communautés. Un point de départ intéressant, car il permet de faire la distinction entre les Inuit* et les gens des Premières Nations. Tous sont autochtones, mais les Inuit ne font pas partie des Premières Nations.

Vous ferez peut-être le saut en téléchargeant le PDF. Oui, oui, le livre fait bien 67 pages! Intégrer la traduction de huit langues, ça prend de la place. J’ai vraiment apprécié cette audace, car, sans trop alourdir le contenu, cette inclusion permet de découvrir la richesse linguistique du Québec et de se familiariser avec les langues autochtones. En voyant à l’écrit l’anishinabe, l’atikamekw, le cri, l’innu aimun, le mi’gmaw et le mohawk, vous découvrez de nouveaux alphabets, des amalgames de lettres et de chiffres dont vous ne soupçonniez pas l’existence et, surtout, des langues qui se sont forgées à même le territoire québécois.

Une immersion dans les cultures autochtones

Parlant de terres, on sent bien la vastitude du Québec à travers les différents territoires ancestraux visités par Qimmiq, les nations et cultures qui s’y rattachent et les divers impacts des changements climatiques auxquels ils sont confrontés. De là, on rencontre des jeunes et des aînés qui décrivent les changements qu’ils ont observés, les conséquences qu’ils subissent et comment ils s’y adaptent. La beauté de la chose, c’est qu’on ressent bien le chaleureux accueil des aînés, le confort de la tente du grand-père, le savoir relié au territoire ainsi que la créativité et la résilience nécessaires pour s’adapter à cette nouvelle réalité.

Tout ça pour dire que je vous suggère fortement de télécharger Qimmiq explore les effets des changements climatiques sur la tablette que vous traînerez en vacances. Ce livre pour enfants est une belle immersion dans les cultures autochtones du Québec ainsi qu’une initiation aux adaptations de peuples qui, aux dires de plusieurs, sont les détenteurs des solutions face au défi des changements climatiques!

* Conformément à l’un des usages autorisés par la grammaire française, nous n’accordons pas dans ce texte le terme « inuit », qui est déjà au pluriel en inuktitut (la langue inuit) et signifie « des êtres humains » ou encore « des vrais hommes ».