Plus près de toi, ma fraise

En Montérégie, les marchés de proximité se multiplient comme les petits pains et les productions locales mènent la danse. À Boucherville, on prouve que le bon n’est pas l’ennemi du bien…

Alimentation / 13 septembre 2017

Les Québécois sont toujours plus soucieux de leur alimentation, et c’est tant mieux. Manger santé est une priorité. Et pour ça, il faut avoir à portée de main les fruits et les légumes les plus frais qui soient à longueur d’année.

Or, malgré les innovations et les productions agricoles toujours plus diversifiées, notre climat ne nous permet pas de satisfaire à tous nos besoins alimentaires.

À défaut de pouvoir tout produire tout le temps, nous n’avons d’autre choix que d’importer une grande variété de denrées pour continuer de bien garnir nos assiettes.

Mais il y a un prix à payer pour faire venir de l’étranger nos aliments préférés et une visite au marché public ouvert tout l’été nous aide à mieux comprendre à quel point les transports des fruits et des légumes sur de courtes et de longues distances ont un impact sur les émissions de gaz à effet de serre et sur la qualité de l’air que nous respirons tous les jours.
Plus près de toi, ma fraise 3min.