Multipliez par 3 la durée de vie de vos aliments!

Alors que l’alimentation occupe une place grandissante dans le budget limité de chaque ménage, le gaspillage des denrées n’a jamais été aussi aberrant. Pour renverser la tendance, une technologie promet de tripler la durée de vie de certains aliments. Une petite étiquette bleue facilement reconnaissable qui pourrait optimiser la gestion de votre frigo.

Alimentation Wow / 30 novembre 2017

Les chiffres donnent le vertige : un tiers de la nourriture produite dans le monde est perdue ou jetée, 30 à 40 % des aliments sont gaspillés au Canada et 47 % de ce gaspillage est le fait des citoyens.

C’est face à cette triple aberration (économique, sociale et environnementale) que le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) et RECYC-QUÉBEC ont décidé de lancer conjointement un label « fraîcheur prolongée ».

La technologie à la rescousse

Une des principales raisons qui expliquent le gaspillage est le fait de ne pas avoir pu consommer les denrées alimentaires avant leur date de péremption. Toute cette nourriture perdue finit enfouie au dépotoir, produisant de grandes quantités de méthane. Sans compter la production des aliments qui génère elle aussi un somme considérable de gaz à effet de serre (GES). Autant de raison pour ne pas gaspiller les précieuses denrées! Le CDBQ a donc travaillé à la conception d’une technologie qui augmente la durée de conservation des aliments frais. Son nom : HPP, pour Hydro Procédé de Protection.
Grâce à ce procédé, on peut multiplier au moins par trois la durée de conservation des aliments frais. Charles Lavigne, directeur scientifique du CDBQ

Un bénéfice fort appréciable, mais qui n’est pas le seul. « C’est une technologie verte qui présente de nombreux avantages : elle enlève la nécessité d’utiliser des agents de conservation artificiels dans les produits (Clean Label), elle tue la majorité des bactéries et réduit donc les risques de contamination. Elle [est par ailleurs] très pratique pour les consommateurs qui ont beaucoup plus de souplesse pour gérer le contenu de leur frigo, notamment en ce qui concerne des aliments comme la viande fraiche, un produit rapidement périssable et qui pourra se conserver beaucoup plus longtemps grâce à cette technologie, d’autant plus que le conditionnement est fait en parts individuelles. »

Logo HPP
Un label fraîcheur prolongée a été créé pour permettre aux consommateurs d’identifier facilement les produits en magasin.

Le principe de la technologie HPP est très simple. Il s’agit d’un procédé qui n’utilise que de l’eau froide et de l’électricité. Un aliment emballé (sous-vide, dans une bouteille scellée ou dans un contenant hermétique) est immergé dans un bassin d’eau froide. Il subit alors une pression par compression hydrostatique jusqu’à 87 000 psi (livres par pouce carré), l’équivalent de six fois la pression de la fosse des Mariannes. À noter que ce procédé ne s’applique pas à des produits qui ne sont pas emballés ou qui contiennent de l’air, comme le pain. C’est à l’entreprise Naturel HPP de Saint-Hyacinthe que l’on doit cette technologie, approuvée en décembre 2016 par Santé Canada.

« Une idée reçue contre laquelle on doit se battre est de penser que puisque les produits se conservent trois fois plus longtemps, on a dû ajouter des agents de conservation, explique Charles Lavigne. C’est l’inverse qui se produit. Grâce à la forte compression, tous les microorganismes présents dans l’aliment sont détruits. On [en] conserve par ailleurs le goût, la texture et les valeurs nutritives (vitamines et antioxydants). »

Machine HPP Saint-Hyacinthe
L'entreprise Naturel HPP a vu Santé Canada approuver son procédé en 2016. (© CDBQ)

Un label bleu

Une quinzaine de produits alimentaires ont d’ores et déjà été soumis au procédé HPP. Afin de permettre aux consommateurs de les identifier facilement en magasin, un label fraîcheur prolongée a été imaginé. De couleur bleue, le logo est formé d’une goutte d’eau et d’une flèche, qui symbolise la haute pression du procédé. L’autocollant bleu sera apposé sur les produits concernés dans les prochains jours.

La création de ce label fraîcheur prolongée par le Centre de développement bioalimentaire du Québec s’inscrit dans une démarche de sensibilisation plus globale et incarnée par le Projet 9, une initiative québécoise conçue en collaboration avec RECYC-QUÉBEC. Le chiffre 9 fait référence aux 9 milliards de bouches à nourrir qu’il y aura sur Terre en 2050.

« Il y a beaucoup de travail à faire pour sensibiliser les gens au fléau que représente le gaspillage. C’est un problème qui à mon sens est malheureusement sous-estimé aujourd’hui, continue Charles Lavigne. Le gaspillage se fait tout au long de la chaîne alimentaire, des producteurs jusqu’aux consommateurs en passant par les distributeurs. Il est donc primordial de sensibiliser chaque acteur de cette chaîne pour que chacun modifie ses comportements et cesse le gaspillage alimentaire. »

Le directeur scientifique du CDBQ souligne que c’est tout le système de la productivité qui doit être repensé, celui-ci ayant atteint son maximum. Étant donné que 15 000 litres d’eau sont nécessaires pour produire un kilogramme de bœuf, par exemple, l’équipe de Charles Lavigne travaille présentement à mettre en place d’autres solutions, comme la production d’insectes pour la nutrition des animaux d’élevage.

Quelques entreprises qui utilisent le procédé HPP :

  • Ménard : filets de porc portionnés, saucisses fraîches, porc haché, bacon, jambon effiloché
  • Fortin Charcutier : jambon tranché, jambon blanc
  • La Maison du Gibier : rillettes, mousses et terrines
  • Les Cuisines Gaspésiennes : plusieurs sortes de jambon tranché, salami, bologne, pepperoni gaspésien
  • Les Viandes du Breton : jambon tranché rustique et bio
  • Produits Alimentaires Viau : pancetta en sac Fantino & Mondello
  • Yulife : boissons stimulantes 100 % naturelles à base de ginseng
  • Plein Jus : smoothies de légumes et jus
  • Vitoeuf : œufs cuits durs
  • Pâtes 2000 : boules de pâte à pizza fraiche

Plusieurs autres entreprises se joindront bientôt à la communauté des évolutionnaires.

Multipliez par 3 la durée de vie de vos aliments! 3min.