Conseils de mécano : wô les moteurs!

Rouler moins vite pour « sauver du gaz », c’est loin d’être une légende urbaine! Le mécanicien Adrien Lapierre explique comment réduire sa consommation d’essence – et du même coup ses émissions de gaz à effet de serre – juste en modifiant sa façon de conduire.

Vivre ici / 18 octobre 2019

Au bord de la rivière L’Assomption, sur la Rive-Nord de Montréal, Adrien Lapierre et son associé Tommy Blanchette réparent des voitures depuis des années. Nouvellement propriétaire du garage APEX, Adrien aime prendre le temps de jaser avec ses clients. Nous lui avons donc demandé ses trucs et astuces pour alléger l’empreinte carbone de nos trajets en voiture.

Unpointcinq : Avant même de prendre le volant, qu’est-ce qu’on peut faire pour réduire sa consommation d’essence?

Adrien : Vérifiez vos pneus, puisqu’ils font le lien entre votre véhicule et la route. On ne s’en rend pas toujours compte, mais rouler avec des pneus mous, ça finit par coûter cher… vraiment cher! Et en plus, ça gruge la durée de vie de vos pneus.

Adrien Lapierre (à gauche) et son associé Tommy Blanchette. © Aurélie Lagueux-Beloin

Conseils de mécano :

> Vérifiez fréquemment la pression des pneus selon les spécifications du manufacturier

> Changez le filtre à l’air une fois par année et faites les changements d’huile selon les recommandations de votre garagiste

> Enlevez le porte-bagages de toit et le support à vélo lorsqu’ils ne sont pas utilisés

Unpointcinq : On se fait souvent dire de ralentir, mais est-ce que ça fonctionne vraiment?

Adrien : Tout à fait! Rouler à 100 plutôt qu’à 120 km/h est assurément l’un des conseils les plus connus pour réduire sa consommation d’essence. La plupart des véhicules – voiture, fourgonnette, camionnette ou VUS – atteignent leur niveau d’efficacité maximale entre 50 et 80 km/h. Si vous allez plus vite que ça, l’essence que votre moteur engloutit augmente avec la vitesse. Donc, plus vous allez vite, plus ça coûte cher!

Conseils de mécano :

> Levez le pied!

> Utilisez le régulateur de vitesse (cruise control) sur l’autoroute, mais enlevez-le et ralentissez quand vous prenez une courbe

réduire ses ges en voiture

Unpointcinq : Il doit bien y avoir d’autres façons de diminuer sa consommation d’essence?

Adrien : Ça peut avoir l’air niaiseux, mais ne pas coller au cul de la voiture en avant parce qu’on la trouve lente, ça fait toute une différence! En se tenant loin du pare-chocs de la voiture qui nous agace, on anticipe davantage les manœuvres de la personne au volant et on évite les accélérations et les freinages brusques. Pour être honnête [petit sourire gêné], c’est un conseil que j’ai de la difficulté à appliquer moi-même : je suis un incorrigible impatient au volant!

Conseils de mécano :

> Vous n’êtes pas à Indianapolis : évitez d’accélérer et de freiner brusquement

> Imaginez qu’il y a un gobelet de café sans couvercle sur votre tableau de bord : vous devez conduire sans le renverser

Unpointcinq : Et la clim, on l’utilise?

Adrien : En période de canicule, si on veut réduire sa consommation de carburant, il vaut mieux s’en passer. Rafraîchir l’habitacle d’un véhicule demande au moteur de travailler davantage. Il peut consommer jusqu’à deux litres de plus aux 100 km. À la pompe, ça veut dire 20 % d’essence en plus!

Conseils de mécano :

> Laissez tomber la clim et ouvrez vos fenêtres!

> Garez-vous à l’ombre pour éviter de conduire une fournaise

***

Mine de rien, en suivant les conseils d’Adrien, vous pourriez diminuer de 25 % votre facture d’essence. Du même coup, vous éviterez l’émission d’au moins une tonne d’équivalent CO2 sur une année, alors qu’on en émet en moyenne 9,6 tonnes par personne annuellement au Québec.

 

1430 fois plus puissant que le CO2

Lorsqu’il est libéré dans l’atmosphère, le réfrigérant contenu dans les systèmes de climatisation, le HFC-134a, a un potentiel de réchauffement climatique 1430 fois plus élevé que celui du CO2! Entre 1995 et 2016, l’utilisation de ces fluides frigorigènes a bondi de 2000 %.

Conseils de mécano : wô les moteurs! 2min.