école en plein air, école extérieure, école, école dehors, pandémie, covid-19, coronavirus, éducation, action climatique,
array(26) { ["ID"]=> int(33757) ["post_author"]=> string(2) "53" ["post_date"]=> string(19) "2020-11-20 09:00:12" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2020-11-20 14:00:12" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(22) "Cinq classes sans murs" ["post_excerpt"]=> string(254) "COVID-19 oblige, l’enseignement en plein air est à la mode depuis quelques mois. Une tendance qui pourrait rester pour de bon? En attendant qu’elle se confirme, on vous propose un tour d’horizon de cinq classes qui se déroulent à l’extérieur." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(25) "ecole-en-plein-air-nature" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-11-20 00:52:45" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-11-20 05:52:45" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=33757" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©Envato
Created with Lunacy 3 min

Cinq classes sans murs

20 novembre 2020 - Aurélie Lagueux-Beloin, Du tyrannosaure au climat

COVID-19 oblige, l’enseignement en plein air est à la mode depuis quelques mois. Une tendance qui pourrait rester pour de bon? En attendant qu’elle se confirme, on vous propose un tour d’horizon de cinq classes qui se déroulent à l’extérieur.

Si la pandémie de COVID-19 nous a (ré)appris quelque chose — à l’exception de comment faire son pain —, c’est que ça fait du bien de se retrouver dans la nature. En forêt comme dans un parc en ville, la verdure a le pouvoir d’apaiser notre stress et notre anxiété. Chez les enfants, les arbres favorisent même le calme, l’attention et la concentration en milieu scolaire.

D’autres recherches ont également démontré que plus on se sent connecté à la nature, plus on a tendance à vouloir la protéger. Ça tombe bien, car de plus en plus d’enseignants s’aventurent à faire classe en plein air. De quoi favoriser la réussite scolaire de leurs élèves et les encourager à devenir les leaders de l’action climatique de demain!

Et pour chaque classe donnée dehors, c’est une salle de classe en moins à chauffer ou à climatiser, selon la saison. C’est toujours ça de gagné. 😉

1. École Saint-Joseph

À Val-d’Or, cette école primaire de 400 élèves a donné sa première classe extérieure en septembre 2019. Un an et une pandémie mondiale plus tard, elle a élargi son projet et multiplie les activités pédagogiques en plein air. La directrice de l’établissement, Manon Lanthier, remarque que, petit à petit, les enseignants planifient davantage leurs périodes à l’extérieur. Ils sont aussi de mieux en mieux équipés pour sortir. « On a l’environnement autour de l’école pour ça, on serait fous de ne pas en profiter », ajoute-t-elle.

2. La Tuque High School

Enseignante de maternelle, Sandra Hamel avait envie d’essayer l’enseignement en plein air depuis un moment. Elle a concrétisé son projet en déplaçant sa classe dans un gazebo installé dans la cour de son école située à La Tuque, en Haute-Mauricie. Été comme hiver, elle compte y enseigner. On s’y sent d’ailleurs un peu comme dans une classe grâce aux lettres de l’alphabet apposées sur les murs, aux crochets pour les sacs à dos et au tableau.

3. École internationale du Mont-Bleu

Avec la distanciation, le retour en classe en mai dernier a donné l’occasion à Amandine Caudron, enseignante en deuxième année à Gatineau, de se lancer dans la pédagogie en plein air. Ce printemps, elle s’est rendue tous les jours au parc Bisson, tout près de l’école, avec ses élèves. L’enseignante y amène même son tableau blanc. Elle y enseigne les maths, le français et la science tout en s’adaptant à la météo et aux enfants.

école en plein air, école extérieure, école, école dehors, pandémie, covid-19, coronavirus, éducation, action climatique,
Le retour en classe en mai dernier a donné l’occasion à Amandine Caudron, enseignante en deuxième année à l'école internationale du Mont-Bleu à Gatineau, de se lancer dans la pédagogie en plein air. © Courtoisie

4. École Laurentide

À Montréal, 95 % des élèves de l’école Laurentide sont issus de l’immigration. Depuis 2015, dans le cadre d’un projet pilote, les élèves de sixième année suivent toutes les deux semaines leurs cours au parc-nature du Bois-de-Liesse, dans l’arrondissement de Saint-Laurent. Ce projet est mené par Isabelle Chevalier, Yannick Lacoste et Jocelyn Beaulieu, trois enseignants passionnés qui constataient que les élèves avaient un déficit nature.

école en plein air, école extérieure, école, école dehors, pandémie, covid-19, coronavirus, éducation, action climatique,
Photos: la Garderie Nature, à Chicoutimi-Nord, est la première garderie en forêt au Québec. © Courtoisie
école en plein air, école extérieure, école, école dehors, pandémie, covid-19, coronavirus, éducation, action climatique,

5. Garderie Nature

Trichons un peu et ajoutons cette garderie hors norme à la liste. La Garderie Nature, à Chicoutimi-Nord, est la première garderie en forêt au Québec. Elle accueille 78 enfants entre 0 et 5 ans. Grâce à une entente avec la Ville de Saguenay, Karine Gravel, la fondatrice, a pu faire l’acquisition d’un terrain dans un parc boisé de 2 km2 où elle a fait construire un bâtiment écologique pour installer la garderie. Dans ce boisé, les enfants peuvent expérimenter le plaisir de jouer librement dehors. Ils y font même la sieste!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.