Dossier spécial : Bébé décarbo-né , partie 5
Empreinte carbone de bébé, Bébé décarbo-né, bébé, chambre de bébé, avoir un enfant. empreinte carbone bébé, bébé et climat, trousseau de bébé, zéro déchet, allaitement et climat, alimentation de bébé, DME, diversification alimentaire menée par l'enfant, allaitement,
array(26) { ["ID"]=> int(37845) ["post_author"]=> string(2) "46" ["post_date"]=> string(19) "2021-03-23 06:00:02" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-03-23 10:00:02" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(43) "Un menu allégé en carbone dès le berceau" ["post_excerpt"]=> string(336) "Bien choisir le lait, puis les aliments offerts à notre petite merveille est essentiel pour limiter son empreinte carbone. Pour commencer, allaiter est l’idéal. Ensuite, miser sur des produits locaux, de saison et achetés en vrac. Concocter juste des repas végétaliens serait encore mieux, sauf qu’on n’en est pas encore là." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(43) "alimentation-de-bebe-menu-allege-en-carbone" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-05-11 10:45:57" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-05-11 14:45:57" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=37845" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 4 min

Un menu allégé en carbone dès le berceau

Bien choisir le lait, puis les aliments offerts à notre petite merveille est essentiel pour limiter son empreinte carbone. Pour commencer, allaiter est l’idéal. Ensuite, miser sur des produits locaux, de saison et achetés en vrac. Concocter juste des repas végétaliens serait encore mieux, sauf qu’on n’en est pas encore là.

Photos : Laura et son complice, Sam

Empreinte carbone de bébé, Bébé décarbo-né, bébé, chambre de bébé, avoir un enfant. empreinte carbone bébé, bébé et climat, trousseau de bébé, zéro déchet, allaitement et climat, alimentation de bébé, DME, diversification alimentaire menée par l'enfant, allaitement,
©Sébastien Thibault

« Ton bébé ne prend pas assez de poids. Il va falloir que tu tires ton lait, voire que tu complètes avec de la formule », m’avoue la sage-femme. Cette phrase m’est tombée dessus comme un coup de massue. « Mais t’inquiète, Lili, tu les auras tes boires au bon goût de maman », je lui dis, convaincue des avantages de l’allaitement.

Nourrir un nouveau-né exclusivement au sein pendant ses six premiers mois, comme le recommande l’Organisation mondiale de la Santé, éviterait en effet l’émission de 95 à 153 kg d’équivalent CO₂ engendrée par l’utilisation de lait en poudre, selon une étude parue en 2019 dans le Journal of Cleaner Production. En effet, la production de 1 kg de lait en poudre nécessite 13,7 L de lait de vache. Or l’élevage bovin dégage énormément de méthane, un gaz qui réchauffe bien plus l’atmosphère que le CO2. Et tout ça à cause des rots et pets de vaches!    

En plus de ne produire aucune émission de carbone, l’allaitement maternel repose sur peu de ressources naturelles et génère peu de déchets. Sauf que voilà, bébé ne veut pas prendre le sein. Je nous vois encore, à peine quelques heures après l’accouchement, en pleine conversation avec la sage-femme et l’assistante natale sur les bienfaits du lait de maman pour le climat. « Ça va marcher », m’encouragent les deux femmes emballées par notre projet de bébé décarboné.

C’était parti pour un marathon de l’allaitement qui a duré presque deux mois. On a tout fait : compléter les premières tétées à la seringue, donner mon lait préalablement tiré – à l’aide d’un tubule collé au téton – et compléter par du lait en poudre les jours de pénurie, visiter un ostéopathe pour débloquer le cou de Lili et enfin passer à la clinique d’allaitement pour raccourcir le frein de sa langue. Eh bien, ces deux mois ont été les plus difficiles de ma maternité. Et croyez-le ou non, quand j’avais envie de jeter l’éponge, c’est l’argument climatique qui m’encourageait à maintenir le cap. Et ça a marché!

Empreinte carbone de bébé, Bébé décarbo-né, bébé, chambre de bébé, avoir un enfant. empreinte carbone bébé, bébé et climat, trousseau de bébé, zéro déchet, allaitement et climat, alimentation de bébé, DME, diversification alimentaire menée par l'enfant, allaitement,
Allaitement avec vue sur le fleuve Saint-Laurent sur l’île d’Orléans.

L’allaitement au Québec

Selon une enquête de Statistique Canada réalisée en 2018, 24 % des mères québécoises de 18 à 34 ans et 29 % des mères québécoises de 35 à 49 ans pratiquent l’allaitement exclusif pendant les 6 premiers mois de leur bébé.

Pas de solution miracle si la tétée ne marche pas

Pour les mamans qui ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter, mon intuition me disait que choisir la formule à base de lait de vache bio serait un moindre mal pour le climat. Mais ce n’est pas si simple. « L’agriculture biologique a de nombreux bénéfices pour l’environnement, mais son potentiel pour réduire l’empreinte carbone reste à prouver », me corrige la chercheuse postdoctorale du CIRAIG, Catherine Houssard, spécialisée dans l’alimentation des Québécois.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture considère néanmoins l’agriculture biologique comme « une méthode de culture avantageuse, avec un potentiel considérable pour atténuer le changement climatique et s’y adapter ».

Est-ce que choisir des préparations pour nourrissons à base de lait végétal serait une meilleure option? Pas forcément, selon Sandra Griffin, nutritionniste et fondatrice de l’entreprise Maman Mange Bien. « Il existe des préparations pour nourrisson à base de soya, mais ce n’est pas le meilleur choix [sur le plan nutritif]. Elles sont uniquement utilisées dans les cas d’allergie aux protéines de lait de vache. Et encore, on y va habituellement plus avec une préparation hypoallergène, un sous-produit de lait de vache », précise-t-elle. Dans tous les cas, consulter de bons professionnels – consultants en lactation, nutritionnistes – est conseillé, conclut la maman de quatre enfants.

Des aliments solides, mais pas n’importe lesquels

Étant déjà abonnés à un panier bio et nous approvisionnant généralement dans des magasins en vrac ou par des organismes comme NousRire, on était sur la bonne voie pour limiter l’empreinte carbone des repas de bébé. Pour aller plus loin, on s’est lancé un défi zéro déchet pendant un mois. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? Résultat : un pot Mason de déchets par semaine. Bon, oui, on est loin du pot Mason de déchets pour l’année, mais c’est un début. Notre conseil : trouvez une boutique d’achat en vrac près de chez vous.

Empreinte carbone de bébé, Bébé décarbo-né, bébé, chambre de bébé, avoir un enfant. empreinte carbone bébé, bébé et climat, trousseau de bébé, zéro déchet, allaitement et climat, alimentation de bébé, DME, diversification alimentaire menée par l'enfant, allaitement,
Découvrir le contenu surprise du panier bio est un chouette moment.

Même si la majorité de nos repas sont végétariens – vive le tofu à toutes les sauces! –, on est de vrais omnivores. Alors difficile que ce soit différent pour bébé. Peu de viande – un ou deux repas par semaine –, mais en la choisissant mieux : voilà notre objectif. D’ailleurs, certains producteurs travaillent à produire de la viande, et même du bœuf, en ayant une faible empreinte carbone.

Sinon, « il est tout à fait possible pour une famille végétarienne de ne pas offrir de viande à son enfant », m’explique par courriel Sandra Griffin. « Une alimentation végé équilibrée contenant des sources de protéines riches en fer est tout à fait adéquate pour un bébé », ajoute la nutritionniste.  

Bébé mange tout seul

« Incroyable, ça marche. Elle mange son quartier d’orange toute seule! » je lance à Sam. Lili, âgée de six mois, commence à manger des aliments solides. Devant elle, on dispose des morceaux de la taille de sa petite main pour qu’elle découvre la diversité des textures, des odeurs et des saveurs. C’est ce qu’on appelle l’alimentation autonome du bébé ou la Diversification Menée par l’Enfant (DME). Et c’est sacrément chouette – et drôle!  – d’observer son tout-petit dans ses découvertes culinaires.

Par contre, notre apprentie omnivore en met partout. « Il faut adapter son espace, comme mettre une nappe au sol. Nous, on considère que ce qui tombe sur la table ou sur la nappe, ça reste mangeable, donc soit on le garde, soit on le transforme en soupe, purée ou smoothie », me raconte Élodie Morandini, la cofondatrice de l’Association québécoise Zéro Déchet, dont on s’est beaucoup inspirés. Autre astuce : avoir un chien! Mais comme on n’en a pas, c’est surtout maman qui mange ce qui traîne.

Être inventif pour limiter l’empreinte carbone de l’alimentation de notre enfant nous plaît. Dans quelques mois, il faudra penser aux collations. Fruits, crudités, compotes et muffins santé – sans gras et sucre – seront au rendez-vous! Et on a bien l’intention de faire participer Lili à leur préparation dès ses deux ans!

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.