Bonnes nouvelles
array(26) { ["ID"]=> int(41697) ["post_author"]=> string(2) "16" ["post_date"]=> string(19) "2021-08-20 09:11:30" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-08-20 13:11:30" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(51) "Action climatique: les bonnes nouvelles du 20 août" ["post_excerpt"]=> string(278) "Des enterrements climato-sympatiques à Montréal, un pas de plus vers un système de consigne élargi au Québec et l'aménagement d'un nouveau corridor de biodiversité à Terrebonne. Entamez votre week-end en voyant la vie en rose (ou en vert) grâce à ces bonnes nouvelles." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(54) "action-climatique-les-bonnes-nouvelles-du-20-aout-2021" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-08-20 09:11:30" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-08-20 13:11:30" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=41697" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 4 min

Retombées positives générales

Action climatique: les bonnes nouvelles du 20 août

Des enterrements climato-sympatiques à Montréal, un pas de plus vers un système de consigne élargi au Québec et l’aménagement d’un nouveau corridor de biodiversité à Terrebonne. Entamez votre week-end en voyant la vie en rose (ou en vert) grâce à ces bonnes nouvelles.

Un arbre comme lieu de repos éternel

Les bonnes nouvelles sont rares dans le domaine des pompes funèbres. En voici pourtant une :  il est désormais possible d’opter pour la plantation d’un arbre en guise de pierre tombale au cimetière Notre-Dame-des-Neiges, situé sur le mont Royal à Montréal.

Cette technique d’inhumation émet moins de gaz à effet de serre (GES) que l’inhumation traditionnelle. En effet, l’enfouissement des cendres du défunt, suivi de la plantation d’un arbre, est un processus beaucoup moins énergivore que l’excavation d’une tombe et la production d’une pierre tombale. De plus, les cendres, auxquelles on ajoute de l’engrais, favorisent la croissance de l’arbre qui, au fil de sa vie, captera du carbone et contribuera à la biodiversité et à la santé des sols du cimetière.

Cette technique d’inhumation n’est pas nouvelle et il existe d’ailleurs plusieurs autres méthodes d’inhumation faibles en GES, mais il n’est jamais trop tard pour commencer. La première inhumation du genre au cimetière Notre-Dame-des-Neiges a eu lieu le 16 juillet dernier. La défunte a choisi les racines d’un érable à sucre comme lieu de repos. La première phase du « Boisé du souvenir », secteur dédié à l’inhumation écologique, comporte une centaine de sites pour les tombes vertes, mais à terme, il pourrait y avoir plus de 2000 arbres-sépultures dans le Boisé.

Plus de contenants consignés, moins de déchets

 Une étape de plus vient d’être franchie dans le processus de modernisation du système de consigne au Québec. Alors que la réforme définitive doit entrer en vigueur d’ici la fin de 2022, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, vient d’annoncer le démarrage de sept projets pilotes afin d’expérimenter des méthodes de récupération de contenants de boisson et de recueillir les commentaires des citoyennes et citoyens.

Répartis dans six villes, soit Granby, Châteauguay, Trois-Rivières, Mont-Laurier, Terrebonne et Montréal, ces projets visent à aiguiller les entreprises de boisson pour les préparer à la réforme définitive de la consigne. Une fois celle-ci en place, quatre milliards de contenants seront réutilisés chaque année, dont les bouteilles de vin et de spiritueux, les canettes, les cartons de lait et de jus et les contenants en plastique de 100 ml à 2 L.

Le système de consigne québécois n’avait pas évolué depuis plus de 35 ans, autant dire que sa modernisation est attendue de pied ferme! Selon une récente étude réalisée par RECYC-QUÉBEC, 91 % des ménages ont l’intention de retourner leurs contenants dans le cadre de l’élargissement de la consigne. En espérant que les bottines suivent les babines!

Pour en savoir plus : https://onconsigne.ca/

Un corridor de biodiversité aménagé à Terrebonne

Un espace naturel de 650 hectares est en cours d’aménagement en plein cœur de Terrebonne, afin d’y créer un corridor de biodiversité. Avec ses 15km de cours d’eau, 340 hectares de boisés protégés, 100 hectares de milieux humides et 150 hectares de prairie, ce poumon vert urbain abrite de nombreuses espèces animales et végétales vulnérables, comme le cerf de Virginie, le renard roux, la tortue géographique ou l’érable noir et l’orme liège.

L’objectif du corridor de biodiversité est de protéger ces espèces tout en permettant au public de les observer et d’avoir accès gratuitement, tout au long de l’année, à des activités de plein air. Ainsi, les citoyens pourront y pratiquer du ski de fond, dévaler les sentiers à vélo, ou encore y observer les étoiles. Il sera cependant interdit de sortir des pistes aménagées, afin de ne pas détruire les zones de naturalisation, et de nourrir les animaux.

Véritable îlot de fraîcheur, le corridor, qui s’étend de la limite ouest de la municipalité jusqu’au parc écologique de la Coulée, contribuera à l’amélioration de la qualité de l’air et à diminuer les risques d’inondations, d’érosions et de glissements de terrain. Une belle solution pour lutter contre les changements climatiques en protégeant la biodiversité et en encourageant les sorties plein air!

Action climatique bonnes nouvelles Québec Terrebonne corridor biodiversité
Carte du corridor de biodiversité publiée dans le Plan directeur 2021 de la Ville de Terrebonne. © Ville de Terrebonne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.