L’argent pousse vraiment dans les arbres

Vous souhaitez changer le monde avec votre argent? À l’aide de la plateforme SVX, vous pouvez investir dans des entreprises dont la mission première est de favoriser le changement social ou environnemental. Les avantages à la clé : un monde meilleur et peut-être même des profits! Qui embarque?

Économie / 07 février 2018

Lancée officiellement au Québec en février, la plateforme d’investissement SVX (Social Venture Connexion) met en relation des investisseurs, petits et grands, avec des entreprises en démarrage qui visent à apporter de véritables changements sociaux ou environnementaux, entre autres par la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). « Nous proposons de l’investissement d’impact, une forme d’engagement qui va au-delà de l’investissement responsable », explique Alain-Olivier Desbois, porte-parole québécois de SVX.

L’investissement d’impact, c’est le développement durable à l’ère 2.0. « Les entreprises, coopératives ou fonds qui s’y conforment ne visent pas simplement à améliorer leurs pratiques sociales ou environnementales, comme celle de consommer moins de carburant. Leur objectif est d’être des acteurs de changement », explique Alain-Olivier Desbois.

Plus de 100 millions de dollars ont été amassés par la plateforme SVX depuis son lancement en 2013. Un exemple d’entreprise d’impact appuyée par SVX : la coopérative ontarienne SolarShare, fondée en 2010, dont la mission est d’accélérer le passage vers une économie à faible émission de carbone en produisant de l’électricité avec l’énergie solaire. Ses centrales à l’énergie solaire ont permis de réduire les émissions de GES de 3 024 tonnes jusqu’à maintenant. Et ça se poursuit.

 

 

 

Si les entreprises d’impact cherchent quand même la rentabilité, le rendement pour les actionnaires ne constitue pas nécessairement leur priorité, contrairement à une entreprise traditionnelle. La capacité à générer des profits constitue surtout un outil leur permettant de poursuivre leur travail. « Leur objectif en matière de changement doit faire partie des gènes de l’entreprise. Leur impact doit aussi être mesurable », explique Alain-Olivier Desbois. Pour ces entrepreneurs, les défis sociaux et environnementaux deviennent des occasions d’affaires. Un problème? On trouvera la solution!

SVX_Alain-Olivier Desbois
Alain-Olivier Desbois (© SVX)

Pour accomplir leur mission, les promoteurs ont souvent besoin d’un coup de pouce financier. D’où leur participation à ce guichet virtuel, qui a été fondé en 2013, en Ontario, et qui leur permet de solliciter des activistes actionnaires partageant leurs valeurs. Il existe différentes façons d’appuyer une entreprise, que ce soit en prenant des parts dans son capital-actions ou en lui octroyant un prêt. « Il s’agit de capital de risque. Le rendement et le capital ne sont pas garantis », avertit cependant Alain-Olivier Desbois.

Des règles strictes

Cette nouvelle formule d’investissement participatif est encadrée par l’Autorité des marchés financiers. Lorsqu’une entreprise sollicite l’ensemble des investisseurs par le biais d’un financement participatif, un petit investisseur peut engager 2 500 $ par entreprise, pour un maximum de 10 000 $ par année, tandis qu’un investisseur qui se qualifie en tant qu’investisseur accrédité et qui doit, par le fait même, respecter certains critères, comme avoir des revenus supérieurs à 200 000 $, peut investir 25 000 $ par entreprise et jusqu’à 50 000 $ par année. Il est possible d’investir dans une entreprise en quelques clics seulement.

SVX_Lancement Toronto_Novembre2017
Lancée en 2013 à Toronto (photo), la plateforme SVX est active en Alberta, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan, en Ontario et au Québec. (© SVX)

Avant de faire leur apparition sur la plateforme, les entreprises émettrices sont passées au peigne fin par une équipe d’investisseurs aguerris. Seule une minorité de promoteurs aboutissent sur SVX, contrairement aux participants à l’émission Dans l’œil du dragon, qui auraient été nombreux à ne pas passer le test!

« On offre aussi un service d’accompagnement pour les entreprises afin de les aider, par exemple, à peaufiner leur plan d’affaires et […] à solliciter des investisseurs », explique Alain-Olivier Desbois, qui a une longue feuille de route en financement et accompagnement d’entreprises en démarrage au Québec, notamment comme cofondateur d’Espace-inc., un incubateur et accélérateur d’entreprises basé à Sherbrooke.

L’utilisation de SVX est gratuite pour l’investisseur, qui commence sa vie de dragon en remplissant un questionnaire en ligne, qui porte notamment sur son profil d’investisseur et le montant qu’il cherche à placer, avant de passer à l’action. « Seules les offres correspondant à son profil lui seront ensuite proposées », précise Alain-Olivier Desbois.

Actuellement, aucune entreprise québécoise ne sollicite des fonds sur SVX, mais cela ne saurait tarder. « Des annonces intéressantes seront faites prochainement », confie Alain-Olivier Desbois. Anges financiers, soyez aux aguets!

SVX_panneaux solaires_Solar Share
SolarShare, la plus importante coopérative d'énergie renouvelable au Canada, a bénéficié du financement de SVX. (© SolarShare)
L’argent pousse vraiment dans les arbres 3min.