Allergies : vade retro les pollens!

C’est bien agréable de profiter du grand air en été ! Sauf quand on a les yeux qui piquent et le nez qui coule. Et avec les changements climatiques, ça ne risque pas de s’améliorer : mieux vaut s’adapter.

Mieux-être Trucs / 21 mai 2018
On s'adapte !

L’augmentation des gaz à effet de serre (GES) et les nouvelles conditions climatiques agissent sur les plantes allergènes avec pour conséquences : un prolongement de la saison de croissance des plantes; la propagation de certaines espèces vers de nouvelles zones; un accroissement de la production de pollen; et une augmentation du potentiel allergène du pollen.

En gros, plus ça va aller, plus la saison des allergies va se prolonger, et plus ses impacts seront graves. Par exemple, entre 1994 et 2002, la durée de la saison pollinique à Montréal a augmenté de 33 %, passant de 42 à 63 jours (source: Santé et Services sociaux Québec). Et ce n’est pas tout!

La hausse des températures et l’augmentation de l’humidité dans l’air ont pour effet d’intensifier la concentration atmosphérique de certains pollens. Les moyennes quotidiennes de concentrations polliniques étaient de 36,3 grains de pollen/m³ en 1997. Elles ont presque doublé pour atteindre 68,8 grains de pollen/m³ en 2002 (source : Santé et Services sociaux Québec). Vous pouvez consulter le site Internet de l’Institut national de santé publique pour plus de statistiques sur le sujet.

Pas de panique!

Voici quelques pistes de solutions pour vous sortir de ce bourbier… Si vous avez de l’herbe à poux près de votre maison, arrachez ou coupez les plants avant la libération du pollen. N’ayez crainte : distincte de l’herbe à puce, l’herbe à poux peut être manipulée à mains nues. Les deux journées les plus propices à la coupe des plants sont le 15 juillet et le 15 août. En coupant les plants à l’une ou l’autre de ces dates, vous vous assurerez qu’ils ne libéreront pas de pollen.

N’hésitez pas aussi à planter des vivaces pour éviter que l’herbe à poux repousse. Des plantes comme la menthe sont particulièrement agressives et, en bonus, vous pourrez boire des mojitos tout l’été!

Vous souffrez d’allergies? Informez-vous sur la concentration de pollen dans l’air sur le site web de MétéoMédia. Portez des lunettes de soleil afin d’éviter que vos yeux entrent en contact avec le pollen. Évitez de faire sécher vos vêtements à l’extérieur et douchez-vous dès votre retour à la maison. Votre nez en sera ravi!

Pour plus d’informations, regardez la capsule vidéo La pilule climatique sur les allergies ci-dessous.

Allergies : vade retro les pollens! 3min.