array(26) { ["ID"]=> int(5733) ["post_author"]=> string(2) "10" ["post_date"]=> string(19) "2017-09-08 00:00:00" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-09-08 04:00:00" ["post_content"]=> string(4011) "

La maison de Sonia Batres n’est pas exactement comme les autres. La fondatrice de la firme d’architecture et d’urbanisme AUpoint, située à Saint-Augustin-de-Desmaures, dans la région de Québec, voulait constituer un milieu de vie sur mesure dont sa famille et ses employés pourraient profiter en toute convivialité, tout en prenant soin de diminuer au maximum leur impact sur l’environnement.

Ici, toutes les aires communes de la maison ‒ salon, cuisine, salle à manger, salles de bain ‒ sont accessibles tant à la famille qu’aux employés sur les heures de bureau. La hauteur des plafonds et la luminosité des aires communes, qu’on remarque au premier coup d’œil, offrent beaucoup de confort. De quoi tisser des relations conviviales entre les clients et l’entourage direct. Et ce confort de vie va de pair avec un choix de matériaux permettant de réduire au maximum la production de gaz à effet de serre. Sonia Batres a suivi des principes d’architecture pour réduire sa consommation d’énergie. « On va tenter de fermer le côté nord des bâtiments, alors qu’on va ouvrir le côté sud. On va aussi protéger les fenêtres du côté sud des rayons du soleil l’été », explique-t-elle.

Comme l’explique la ressource en information sur les maisons solaires passives écohabitation, les propriétaires de ces maisons peuvent réduire de 90 % leur consommation d’énergie en chauffage par l’adoption de principes semblables à ceux mis en œuvre dans la maison de Sonia Batres.

La diplômée en architecture de l’Université Laval a fait d’autres choix importants dans le design de sa demeure. Choix qui peuvent sembler contraires aux principes de base régissant la conception d’habitations du même genre. « Dans l’objectif d’avoir un milieu de vie plus agréable, j’ai décidé d’agrandir la fenestration. Je crois que c’était important de donner plus de lumière et d’apparence d’espace dans un milieu qui se veut confortable pour ma famille et mes employés. »

Avant/après le café

Sonia Batres s’est inspirée des maisons québécoises classiques pour ce qui est de l’organisation de l’espace afin de faire un maximum d’économies d’énergie. « Dans les maisons québécoises classiques, on utilisait tous les espaces disponibles. Maintenant, les espaces greniers sont remplis de mousse isolante et personne ne les utilise. Nous avons construit notre maison dans l’optique d’éliminer les espaces inutilisés », dit-elle en faisant référence à la salle de jeux et au dortoir d’amis qui se trouvent près du toit de la maison. Si Sonia Batres louange le milieu de vie qu’elle a bâti avec sa famille, elle avoue néanmoins que cette cohabitation avec le travail peut faire en sorte qu’il soit « difficile de ne pas être au bureau ». Avec l’expérience, elle affirme avoir développé un système avec ses employés pour s’assurer que la barrière entre la maison et le bureau soit respectée. « Peu importe qui arrive le matin, ils savent que, si je n’ai pas pris mon café, c’est que je ne suis pas là! »" ["post_title"]=> string(52) "Conciliation travail-famille-économies d’énergie" ["post_excerpt"]=> string(314) "Les employés de la firme d’architecture et d’urbanisme AUpoint, à Saint-Augustin-de- Desmaures, sont comme à la maison. Leurs bureaux sont dans la demeure de Sonia Batres, fondatrice de l’entreprise. Un milieu de vie convivial, dans un bâtiment qui fait sa part dans la lutte aux changements climatiques." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(47) "conciliation-travail-famille-economies-denergie" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-02-03 21:37:40" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-02-04 02:37:40" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(86) "https://unpointcinq.ca/non-classifiee/conciliation-travail-famille-economies-denergie/" ["menu_order"]=> int(45) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
La firme d'architecture AUpoint est située sur un terrain semi-forestier dans une partie très rurale de la ville de Saint-Augustin-de-Desmaures. Crédit: Francis Beaudry
Created with Lunacy 5 min

Conciliation travail-famille-économies d’énergie

08 septembre 2017 - Francis Beaudry, Sensei des jeux vidéos

Les employés de la firme d’architecture et d’urbanisme AUpoint, à Saint-Augustin-de- Desmaures, sont comme à la maison. Leurs bureaux sont dans la demeure de Sonia Batres, fondatrice de l’entreprise. Un milieu de vie convivial, dans un bâtiment qui fait sa part dans la lutte aux changements climatiques.

La maison de Sonia Batres n’est pas exactement comme les autres. La fondatrice de la firme d’architecture et d’urbanisme AUpoint, située à Saint-Augustin-de-Desmaures, dans la région de Québec, voulait constituer un milieu de vie sur mesure dont sa famille et ses employés pourraient profiter en toute convivialité, tout en prenant soin de diminuer au maximum leur impact sur l’environnement.

Ici, toutes les aires communes de la maison ‒ salon, cuisine, salle à manger, salles de bain ‒ sont accessibles tant à la famille qu’aux employés sur les heures de bureau. La hauteur des plafonds et la luminosité des aires communes, qu’on remarque au premier coup d’œil, offrent beaucoup de confort. De quoi tisser des relations conviviales entre les clients et l’entourage direct. Et ce confort de vie va de pair avec un choix de matériaux permettant de réduire au maximum la production de gaz à effet de serre. Sonia Batres a suivi des principes d’architecture pour réduire sa consommation d’énergie. « On va tenter de fermer le côté nord des bâtiments, alors qu’on va ouvrir le côté sud. On va aussi protéger les fenêtres du côté sud des rayons du soleil l’été », explique-t-elle.

Comme l’explique la ressource en information sur les maisons solaires passives écohabitation, les propriétaires de ces maisons peuvent réduire de 90 % leur consommation d’énergie en chauffage par l’adoption de principes semblables à ceux mis en œuvre dans la maison de Sonia Batres.

La diplômée en architecture de l’Université Laval a fait d’autres choix importants dans le design de sa demeure. Choix qui peuvent sembler contraires aux principes de base régissant la conception d’habitations du même genre. « Dans l’objectif d’avoir un milieu de vie plus agréable, j’ai décidé d’agrandir la fenestration. Je crois que c’était important de donner plus de lumière et d’apparence d’espace dans un milieu qui se veut confortable pour ma famille et mes employés. »

Avant/après le café

Sonia Batres s’est inspirée des maisons québécoises classiques pour ce qui est de l’organisation de l’espace afin de faire un maximum d’économies d’énergie. « Dans les maisons québécoises classiques, on utilisait tous les espaces disponibles. Maintenant, les espaces greniers sont remplis de mousse isolante et personne ne les utilise. Nous avons construit notre maison dans l’optique d’éliminer les espaces inutilisés », dit-elle en faisant référence à la salle de jeux et au dortoir d’amis qui se trouvent près du toit de la maison. Si Sonia Batres louange le milieu de vie qu’elle a bâti avec sa famille, elle avoue néanmoins que cette cohabitation avec le travail peut faire en sorte qu’il soit « difficile de ne pas être au bureau ». Avec l’expérience, elle affirme avoir développé un système avec ses employés pour s’assurer que la barrière entre la maison et le bureau soit respectée. « Peu importe qui arrive le matin, ils savent que, si je n’ai pas pris mon café, c’est que je ne suis pas là! »

On estime qu’un sixième des matériaux de construction achetés se retrouvent dans le conteneur à déchets. Selon plusieurs firmes d’architecture dont Blondino Design, en Oregon, il est donc logique de vouloir réduire le gaspillage de matériaux pour au final réduire les gaz à effet de serre produits lors de la construction de la maison.