array(29) { ["ID"]=> int(15082) ["post_author"]=> string(2) "40" ["post_date"]=> string(19) "2018-07-13 06:58:52" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2018-07-13 10:58:52" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(38) "medias-sociaux-changements-climatiques" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-01-28 21:12:01" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-01-29 02:12:01" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=15082" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
© Junior Libby
Created with Lunacy 3 min

Médias sociaux, lunettes roses et changements climatiques

13 juillet 2018 - Geneviève Rajotte Sauriol, Consultante en communication responsable

À l’ère de la propagande 2.0 et de la course aux notifications, les médias sociaux sont accusés de tous les maux. D’un côté du spectre, on parle de vente de nos données personnelles, de trolls et de fausses nouvelles. Mais de l’autre, on parle aussi de lutte aux changements climatiques.

Je vous invite donc de l’autre côté de mes lunettes roses pour vous faire voir comment utiliser les médias sociaux de manière responsable dans le but de réduire les gaz à effet de serre. Après tout, les médias sociaux, c’est aussi :

1. Un puissant véhicule d’information : 40 % des Québécois utilisent les médias sociaux pour accéder à du contenu journalistique. Emmenez-en, des vidéos de vulgarisation sur la transition énergétique!
2. Une communauté de pratique et d’entraide : vous aimeriez devenir végétarien, démarrer un potager collectif ou comprendre comment fonctionnent les couches lavables? Posez votre question à la communauté et bénéficiez des expériences de vos voisins, proches ou lointains.
3. Une plateforme pour l’économie du partage : sur Facebook, les bazars de troc, les ventes d’objets usagés et les offres de covoiturage foisonnent. Bonjour l’optimisation des ressources matérielles et immatérielles.
4. Un important lieu de mobilisation : parce qu’ils nous connectent, les réseaux sociaux amplifient des mouvements à coup de hashtag, attirent notre attention sur des événements en lien avec nos valeurs et nous poussent à passer à l’action sur le terrain.
5. Un baromètre de l’opinion publique : pipeline, gaz de schiste et pailles de plastique… on y prend le pouls de l’opinion publique à coup de « J’aime » et d’émoticônes pas contents.

 

Parce que nous sommes une grosse gang à passer la majeure partie de nos journées les yeux rivés sur un écran, autant que ce soit pour une bonne cause. Voici ma sélection québécoise de comptes à suivre et de groupes à joindre pour s’engager du clavier.

  • Le groupe Facebook Zéro déchet Mauricie/Centre-du-Québec pour partager des recettes de détergent maison ou trouver des boutiques de vrac. Il en existe une par région (ou presque), trouvez la vôtre!
  • Le compte Instagram de @Laurence_laucolo, qui nous donne envie de manger des légumes locaux et de saison avec ses magnifiques illustrations.
  • Le compte Twitter de @AShields_Devoir. Peu de médias traditionnels ont un journaliste attitré exclusivement à l’environnement au Québec, mais c’est le cas du Devoir. La rigueur, c’est par ici!
  • Le groupe Facebook Vélo d’hiver Montréal pour délaisser la voiture quatre saisons par année. Aussi offert en version Parents et Gatineau.
  • La chaîne YouTube de Unpointcinq pour des vidéos de vulgarisation, des entrevues éclair et des reportages humoristiques sur des initiatives de réduction des GES.
  • La page Facebook La cuisine de Jean-Philippe pour saliver devant ses vidéos de recettes faciles qui nous donnent envie de réduire notre consommation de viande.

J’espère que ça vous inspirera! Et comme ce blogue est aussi un espace d’échange, partagez-moi vos comptes écoresponsables préférés. De cette manière, je pourrai réduire mon empreinte écologique ET ma culpabilité de scroller.

#changerlemondeunhashtagalafois