marché volontaire du carbone
array(29) { ["ID"]=> int(23212) ["post_author"]=> string(2) "51" ["post_date"]=> string(19) "2019-10-09 11:52:36" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2019-10-09 15:52:36" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(32) "marche-volontaire-du-carbone-101" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-01-28 21:11:57" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-01-29 02:11:57" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=23212" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
Created with Lunacy 3 min

Marché volontaire du carbone 101

09 octobre 2019 - David Beaudoin, Entrepreneur et expert en finance climatique

Avez-vous déjà acheté des crédits carbone? Autrement dit, avez-vous déjà volontairement compensé des émissions de gaz à effet de serre (GES) dont vous étiez responsable? Ce qui a longtemps été une pratique marginale réservée à de grandes organisations est aujourd’hui une chose courante, voire normale, pour plusieurs individus. Il suffit de regarder la couverture médiatique de la compensation volontaire de GES (Unpointcinq n’est pas en reste, d’ailleurs) pour constater la tendance.

Cette compensation par l’acquisition de crédits de carbone est le principe de base du marché du carbone dit « volontaire ». Parce que, bien sûr, nul n’est obligé d’acheter des crédits : on le fait, en quelque sorte, pour les beaux yeux de la planète. Qu’une grande entreprise le fasse par « responsabilité sociale » ou que monsieur et madame Tout-le-Monde s’y mettent pour se repentir de leurs choix de consommation, l’action demeure totalement volontaire et, très certainement, louable.

Mais quelle est donc cette mécanique qui vous permet de « compenser » vos émissions? Si les crédits de carbone acquis compensent des émissions de GES, c’est qu’ils représentent, en théorie, une réduction des émissions ou une augmentation de leur séquestration. Pour simplifier, on dira qu’un crédit représente la réduction d’une tonne de CO2. Mais une réduction par rapport à quoi?

LIRE AUSSI: La compensation carbone, panacée climatique?

Avant toute chose, il est important de comprendre à quoi sert le marché du carbone volontaire, parce que bien qu’il permette à des émetteurs de réduire leur empreinte carbone par le biais de la compensation, ce marché existe d’abord et avant tout pour le bénéfice de ceux qui produisent les crédits, c’est-à-dire ceux qui réduisent les émissions de GES.

La carotte plutôt que le bâton

Tous les émetteurs, grands ou petits, émettent en quelque sorte des GES par accident. C’est un mal nécessaire, un dommage collatéral, à leur activité principale. Éviter d’en émettre, c’est moins évident. Pour réduire ses émissions, il faut assurément de la volonté et, dans bien des cas, de l’argent. Une cimenterie, par exemple, qui voudrait produire la même quantité de ciment en émettant moins de GES devrait investir des sommes d’argent considérables pour rendre son procédé plus performant. Elle a toujours l’option de diminuer sa production (une production moindre diminue forcément les émissions de GES), mais on comprend que ce n’est pas la solution que choisiront la plupart des entreprises (car une production moindre diminue aussi les profits).

Par conséquent, pour qu’une cimenterie décide d’investir afin de rendre son système plus performant et de diminuer ses émissions, il lui faut un incitatif économique qui rendra la décision rationnelle sur le plan des affaires. C’est précisément le rôle du marché des crédits de carbone : valoriser un investissement visant à réduire les émissions de GES. C’est un outil de financement de projet, en fait. En permettant à une entreprise de générer et de vendre des crédits de carbone, on espère l’inciter à investir dans un projet de réduction de ses émissions.

C’est la même chose pour la fameuse plantation d’arbres : planter des arbres, c’est pas gratuit. Si, en le faisant, on peut générer puis vendre des crédits de carbone, on a alors un incitatif économique à le faire. Le résultat : du carbone est retiré de l’atmosphère et stocké dans le bois.

LIRE AUSSI: La captation du carbone par les arbres… de A à CO2

 

Donnant donnant

C’est logique et pas si compliqué, en théorie. En pratique, c’est autre chose, car on a beau générer des crédits de carbone pour rendre un projet financièrement viable, encore faut-il trouver un acheteur et, surtout, obtenir un prix suffisamment élevé pour justifier l’investissement. On se rappelle qu’on parle ici d’un marché purement volontaire. Non seulement personne n’est obligé d’acheter des crédits de carbone, mais personne n’en a absolument besoin… Tsé, le papier de toilette, personne n’est obligé d’en acheter, mais très peu de gens arrivent à s’en passer. Pour les crédits de carbone, c’est une autre histoire.

Il fallait assurément être visionnaire et croire en l’altruisme chez l’humain pour conceptualiser ce marché. Bien sûr, on devait s’attendre à ce que les entreprises utilisent le concept pour redorer leur image et avoir l’air de se préoccuper du climat aux yeux de consommateurs de plus en plus conscientisés. Néanmoins, il y a 25 ans, c’était loin d’être gagné d’avance.

Alors, me demandez-vous, une réduction de GES par rapport à quoi exactement? Très bonne question! Tout comme : l’argent de l’achat des crédits sert-il vraiment à inciter à la mise en place d’un projet de réduction? Qui peut générer et vendre des crédits? Où est-ce que je peux en acheter si j’en veux? Si je suis viré végétalien, puis-je vendre des crédits de carbone? Je lis Unpointcinq, puis-je offrir des crédits de carbone moi aussi? Toutes ces réponses et plus encore… dans mes prochains billets.

Les billets de blogue que nous publions reflètent l’opinion de leurs auteurs et pas nécessairement celle d’Unpointcinq.

LIRE AUSSI