bande dessinée, BD, action climatique, 9e art, bd et climat, Martin Patenaude-Monette,
array(29) { ["ID"]=> int(39346) ["post_author"]=> string(2) "40" ["post_date"]=> string(19) "2021-05-10 06:00:58" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-05-10 10:00:58" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(32) "bande-dessinee-action-climatique" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-05-07 15:57:46" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-05-07 19:57:46" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=39346" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
©Martin PM, Extrait de L'ABD du climat, une bande dessinée publiée sur Unpointcinq.
Created with Lunacy 3 min

La BD au service de l’action climatique

10 mai 2021 - Geneviève Rajotte Sauriol, Consultante en communication responsable

J’ai longtemps dit que je n’étais pas une fan de bande dessinée. Pour moi, ça se résumait à Tintin et à Astérix, et je n’y trouvais pas trop mon compte. Aujourd’hui, j’ai changé d’avis et je peux même dire que je raffole des BD! De Paul dans le Nord aux aventures de Guy Delisle en passant par Magasin général et une foule de romans graphiques esthétiques, poétiques et touchants, je sais désormais qu’il y en a pour tous les goûts.

C’est un médium qui allie deux grandes forces : le texte et l’image. C’est vraiment intéressant, parce qu’on peut faire deux narrations en parallèle.
Martin Patenaude-Monette, bédéiste

Il n’est donc pas étonnant que le 9e art se soit aussi mis au service de l’action climatique. À bien y penser, c’est un outil de vulgarisation scientifique incroyable! Pour le bédéiste Martin Patenaude-Monette (qui a collaboré à L’ABD du climat d’Unpointcinq), cela s’explique par le fait que la bande dessinée rejoint un public de tous âges et qu’elle est moins intimidante qu’un gros pavé scientifique. Mais qu’à cela ne tienne, la BD n’est peut-être légère qu’en apparence!

« C’est un médium qui allie deux grandes forces : le texte et l’image. C’est vraiment intéressant, parce qu’on peut faire deux narrations en parallèle. C’est parfait pour la vulgarisation : ça permet de raconter une histoire tout en distillant des faits ou des données », explique Martin dans le podcast Cultures durables.

Effectivement, la BD peut être un moteur d’action climatique parce qu’elle permet de faire passer un message de façon métaphorique, subtile ou drôle. On peut se reconnaître dans le personnage d’une souris qui se questionne sur son avenir sans sentir qu’on se fait faire la morale. Ou alors, piquer les arguments du monologue d’un pissenlit au sujet des pesticides pour les resservir à notre beau-frère. On se sera diverti tout en s’éduquant sur un enjeu en apparence sérieux et négatif.

Aux qualités de la bande dessinée, ajoutons finalement sa grande souplesse. Son format s’insère à merveille dans les magazines et les journaux (pensons à la caricature du jour). Elle peut aussi prendre la forme d’une publication sur les médias sociaux ou encore d’un joli zine fait à la main, à déposer dans un croque-livres ou à laisser traîner sur la table du salon chez la cousine.

Envie de joindre l’utile à l’agréable? Voici sept bandes dessinées à saveur climatique :

  • L’ABD du climat d’Unpointcinq: un abécédaire en 16 planches pour démystifier des concepts comme le marché du carbone, les îlots de chaleur ou encore l’économie circulaire.
  • Le nouveau monde paysan de Stéphane Lemardelé : une œuvre d’art visuelle dressant le portrait d’agriculteurs de la Montérégie qui donne envie de manger local et bio.
  • Le bonheur en transition de Martin Patenaude-Monette : un récit sur Rimouski en transition publié dans le 13enuméro de Nouveau Projet.
  • Trois bandes dessinées de l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador : une incursion dans trois communautés autochtones utilisant des énergies vertes.
  • Un monde transparent guide le changement d’ENvironnement JEUnesse : de courtes planches mettant en scène de meilleurs comportements.
  • Les sables bitumineux, de kessé de Chloloula : une BD par une autrice qui aime bien vulgariser des enjeux controversés en quelques coups de crayon.
  • Faire campagne du journaliste Rémy Bourdillon (que l’on peut lire sur Unpointcinq) et de l’illustrateur Pierre-Yves Cezard : une BD reportage sur les joies et désillusions du renouveau agricole au Québec.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.