© Flickr / Gaftels

10 conseils pour bien surfer sur la vague de froid

Jason pénètre dans le logement d’Amina avec une mission précise : déjouer la froidure en traquant la moindre brèche où elle s’infiltre. Grâce à ses conseils, la résidente de Montréal-Nord pourra mieux surfer sur la prochaine vague de froid et diminuer sa facture d’électricité.

Économie Trucs / 12 février 2018

Le programme Éconologis, financé par la quote-part des distributeurs, évite la surproduction de gaz à effet de serre (GES) par grand froid et permet en moyenne à une personne de réduire de 10 % sa consommation énergétique. À condition que les trucs et astuces offerts gratuitement aux ménages à revenus modestes par les conseillers en efficacité énergétique comme Jason Craig soient bien suivis.

Amina et sa famille font partie des quelque 2000 foyers montréalais qui profiteront du programme d’ici le 31 mars. Originaire du Maroc, Amina vit présentement son premier hiver dans son logement 5 1/2. Dérangée par les courants d’air, elle garde les rideaux du salon bien fermés. Jason s’empresse de les ouvrir pour permettre aux rayons du soleil de chauffer la pièce et lui conseille d’éloigner les fauteuils des radiateurs pour une meilleure diffusion de la chaleur.

Pourquoi agir?

Au Québec, le chauffage des bâtiments est la principale activité émettrice de GES des secteurs résidentiel, commercial et institutionnel. L’inventaire québécois des émissions de GES chiffrait ces émissions à 8,5 Mégatonnes de CO2 éq. en 2014, ce qui représentait 10,4 % des émissions québécoises. Les sources d’énergie associées au chauffage sont l’électricité, le gaz naturel, le mazout, le propane et le bois. Dans le résidentiel, le chauffage provient principalement de l’électricité. Selon Hydro-Québec, le chauffage et l’eau chaude représentent 75 % de la facture d’électricité résidentielle en hiver. La consommation moyenne d’un logement sans climatisation est de 13 000 kwh. Selon le FAQDD cette quantité d’électricité consommée au Québec génère 26 kg de CO2 éq. En réduisant de 10 % notre consommation énergétique on obtient une réduction annuelle de 2,6 kg de CO2. Appliquée aux 1 928 286 logements du Québec, cette réduction représenterait 5 013 tonnes de CO2 éq., soit l’équivalent de parcourir près de 24 millions de kilomètres en voiture.

Econologis-Portrait-Amina-AV
Amina a vu son logement transformé. (© Alexandra Viau / Unpointcinq)
Econologis-Portrait-Jason-AV
Jason Craig, un spécialiste du programme Éconologis (© Alexandra Viau / Unpointcinq)

Au terme de sa visite, Jason aura inspecté minutieusement tout l’appartement d’Amina et fait de légers travaux d’une valeur d’environ 135 $. «J’aime conseiller les gens du mieux que je peux. C’est gratifiant au boutte», dit celui qui a construit lui-même sa maison.

Vaincre le froid en 10 étapes faciles :

 

1. Se munir d’un thermomètre-hygromètre

 

« Votre pire ennemi, c’est l’humidité », annonce d’entrée de jeu Jason Craig, qui offre à la participante un thermomètre-hygromètre qui l’aidera à mieux contrôler les facteurs essentiels à son confort. En hiver, il faut maintenir le taux d’humidité intérieure entre 30 et 50 % et installer l’objet au centre du logement, à la hauteur de nos épaules.

Econologis-Etape1-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

2. Dehors l’humidité de la salle de bain

Econologis-Etape2-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

Les gens qui n’ont pas de ventilateurs dans leur salle de bain doivent faire sortir l’humidité après une douche ou un bain en ouvrant la fenêtre d’un pouce ou deux, pendant une quinzaine de minutes. Une manœuvre à faire toutes portes fermées!

3. Réduire le débit d’eau

Econologis-Etape3-Bis-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

Jason procède à l’installation de deux alliés essentiels à la réduction de la consommation d’eau chaude à la maison : une pomme de douche à faible débit et un aérateur à robinet, qui permet de consommer de 20 à 30 % moins d’eau.

Econologis-Etape3-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

4. Avoir des fenêtres hermétiques

Econologis-Etape4-Bis-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

Souvent, nos fenêtres sont tout simplement mal fermées. Les édifices vieillissants bougent et peuvent faire sortir les fenêtres de leur alignement naturel. Une vérification s’impose.

Econologis-Etape4-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

5. Calfeutrer les fenêtres… seulement quand c’est nécessaire

 

On peut calfeutrer ses fenêtres à l’aide d’un mince plastique ou d’un scellant thermoplastique de type Zip. Mais attention : il faut s’assurer qu’au moins deux fenêtres peuvent s’ouvrir en tout temps pour aérer le logement une quinzaine de minutes quand le taux d’humidité est trop élevé.

Econologis-Etape5-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

6. Avoir des portes étanches

Econologis-Etape6-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

Le logement d’Amina a des «portes de chalet», comme dit Jason, c’est-à-dire de vieilles portes en bois qui ferment mal. Dès qu’elles ont été calfeutrées avec un ruban-mousse de quelques millimètres d’épaisseur, Amina a cessé de sentir les courants d’air.

7. Lutter contre l’humidité

 

Il n’y a pas de petit geste dans notre chasse à l’humidité. On peut, par exemple, partir la hotte quand on cuisine, ne pas étendre de vêtements à sécher dans l’appartement (ou faire un essorage supplémentaire si on doit absolument le faire) et placer les serviettes 10 minutes dans la sécheuse après la douche, pour mieux les déshumidifier.

Econologis-Etape7-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

8. Installer des minuteries

Econologis-Etape8-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

Une douche de 10 minutes par jour coûtera annuellement 75 $ en électricité… un chiffre à multiplier par le nombre d’habitants dans l’appartement. Jason conseille à Amina de limiter sa douche à 8 minutes et lui remet une minuterie pour l’aider. Des minuteries extérieures peuvent aussi être installées pour contrôler l’éclairage.

9. Isoler les prises électriques

 

Il ne faut pas négliger l’isolation des prises électriques qui sont situées sur les murs extérieurs du logement.

Econologis-Etape9-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

10. Et surtout : avoir des thermostats électroniques

Econologis-Etape10-AV
© Alexandra Viau / Unpointcinq

 

C’est LA clé pour améliorer son confort thermique, tout aussi indispensable que la wax sur une planche de surf! Si vous n’avez pas de thermostats électroniques, Éconologis vous en installera lors d’une seconde visite à domicile.

Vous êtes maintenant prêts pour surfer sur la vague de froid.

Bon hiver!

Mon logement est-il problématique?

Les courants d’air, l’humidité apparente sur les fenêtres et une facture d’Hydro-Québec excessive sont signes que vous avez peut-être besoin de la visite d’un conseiller en efficacité énergétique. On estime qu’un logement dans un immeuble construit il y a 20 ans et plus devrait coûter moins de 1,50 $ par pied carré en consommation d’énergie.

Pour plus d’information, communiquez avec Expertbâtiment au 1 844 303-7333 ou avec Transition énergétique Québec au 1 866 266-0008. Le programme Éconologis est offert partout au Québec.

10 conseils pour bien surfer sur la vague de froid