Les bonis sucrés de l’action climatique

/ 08 mai 2019

Philippe Poitras, éditeur d’Unpointcinq 

 

Depuis quelques mois, on lit ou on entend l’expression « urgence climatique » presque tous les jours dans les médias. Chez Unpointcinq, nous observons d’ailleurs que de plus en plus de gens comme vous et moi se sentent concernés et interpellés. Ils cherchent comment agir, concrètement, à leur échelle, pour contribuer eux aussi à l’effort collectif.

J’ai deux bonnes nouvelles pour tous ceux et celles qui sont passés à l’action, ou envisagent de le faire, afin de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) ou de s’adapter aux nouvelles réalités du climat.

La première : les 1001 actions climatiques que nous entreprenons, petites ou grandes, produisent des retombées positives en masse! Eh oui, chaque geste que nous posons génère, par ricochet, des bienfaits autres. Un exemple? En ville, se déplacer à vélo au lieu de prendre sa voiture réduit les émissions de GES. Mais ça diminue aussi les rejets de particules fines dans l’atmosphère qui causent des maladies respiratoires. De plus, en pédalant, on se maintient en forme et on minimise les risques de maladies cardiovasculaires. À cela, on pourrait même ajouter le plaisir de rouler à bicyclette ou de croiser ses voisins sur la piste cyclable.

On a donc ici une action climatique (pédaler pour réduire ses émissions de GES) qui produit trois retombées positives (baisse de la pollution de l’air, meilleure forme physique et meilleure humeur). Wow!

Ça peut paraître évident, mais c’est une réalité qui passe souvent inaperçue et qui fait en sorte que les gens n’ont pas conscience des multiples avantages d’agir pour le climat.

La deuxième bonne nouvelle est que ne sera plus le cas! Unpointcinq va dorénavant signaler systématiquement les retombées positives des actions climatiques mises de l’avant dans ses contenus. Chacune d’entre elles sera représentée par une icône distinctive. Je vous invite à les découvrir ici.

Pour nos lecteurs, il sera désormais clair qu’en agissant face aux bouleversements climatiques, on fait tous, individuellement et collectivement, d’une pierre plusieurs coups!