array(29) { ["ID"]=> int(13228) ["post_author"]=> string(2) "27" ["post_date"]=> string(19) "2018-04-24 08:00:25" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2018-04-24 12:00:25" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(0) "" ["post_excerpt"]=> string(0) "" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(17) "sauter-la-cloture" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-02-25 14:06:03" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-02-25 19:06:03" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(56) "https://unpointcinq.ca/?post_type=blog-post&p=13228" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(9) "blog-post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["displayCategories"]=> bool(true) ["displayAuthor"]=> bool(false) ["displayAuthorBottom"]=> bool(true) ["header"]=> string(4) "blog" ["page_banner_options"]=> array(1) { [0]=> string(0) "" } }
Created with Lunacy 3 min

Sauter la clôture

24 avril 2018 - Laurent Da Silva, Économiste principal chez Ouranos

Ça fait longtemps que j’y pense, mais je n’ai jamais osé le faire. Sauter la clôture, ce n’est pas moi. Je ne peux pas dire que je suis malheureux dans ma relation actuelle. Bien sûr, il y a les petits accrocs du quotidien, mais rien de dramatique. Des petits défauts qui m’agacent, un physique qui me plaît de moins en moins. En contrepartie, j’ai un confort et une complicité que j’apprécie malgré tout. Je n’oserais pas dire que je me voyais vieillir avec elle, mais je me voyais probablement avoir des enfants en sa compagnie.

Ça, c’était avant de rencontrer la bonne. Celle qui m’a finalement fait flancher. Le 31 mars dernier… j’ai réservé ma Tesla!!! Je vous annonce donc le début de mon processus de séparation avec ma voiture à essence. Et je ne pense pas que je vais regretter cette décision!

 

 

 

 

D’entrée de jeu, j’aimerais clarifier une chose et envoyer un message très clair à ceux qui considèrent s’acheter une voiture électrique : faites vos calculs! Il y a de nombreux calculateurs disponibles sur les coûts d’utilisation d’une voiture électrique. Il est aujourd’hui plus avantageux d’acquérir et de posséder une voiture électrique que plusieurs voitures de même catégorie. Le marché de l’automobile est à la croisée des chemins et la voiture électrique devrait inévitablement prendre le relais de la voiture à essence d’ici les dix à quinze prochaines années.

 

Le fait est que nous approchons très rapidement du moment critique où il sera moins coûteux de posséder une voiture électrique qu’une voiture conventionnelle à combustion, peu importe le modèle, peu importe la grosseur, peu importe l’autonomie désirée. De grands constructeurs automobiles comme Volvo ont d’ailleurs déjà annoncé qu’ils ne lanceront que des modèles 100 % électriques ou hybrides à partir de 2019.

Fiat_Photo_blogue Laurent Da Silva
Bye! Bye! Fiat à essence! (© Laurent Da Silva / Unpointcinq)

Le plaisir avec l’éthique

Mais revenons à Tesla, si vous le voulez bien. Le constructeur californien de voitures électriques est en voie de devenir un constructeur automobile de masse avec le dévoilement et la mise en production de sa Model 3. Au Québec, une Model 3 de base se détaille à 45 600 $. Mais ce n’est pas le prix qui est le plus intéressant, ni même le fait que cette voiture soit entièrement électrique… c’est tout le reste! Autonomie de 350 km, style, performance (passe de 0 à 100 km en un peu plus de cinq secondes), système de pilotage automatique, connectivité, système de divertissement et j’en passe.

Tesla a réussi à se démarquer de la concurrence en produisant une voiture que les gens désirent indépendamment de sa motorisation, qu’elle soit électrique ou à essence; c’est ça, l’ultime coup de maître.

Résultat : depuis mars 2016, plus de 500 000 personnes ont réservé une Model 3 alors qu’elles savaient très peu de choses sur le prix de vente et les délais de production.

Au Québec, la livraison des premières Tesla Model 3 dans les prochaines semaines est probablement la meilleure nouvelle que le gouvernement du Québec pouvait recevoir, considérant son objectif ambitieux d’atteindre le plateau des 100 000 voitures électriques d’ici 2020. Actuellement, le Québec est loin, même très loin d’atteindre cet objectif avec un peu plus de 20 000 véhicules électriques ou hydrides rechargeables sur nos routes. Dans ce contexte, l’engouement pour la Model 3 devient le dernier espoir du gouvernement s’il aspire encore à atteindre son objectif.

Tesla_Photo_blogue Laurent Da Silva
La Model 3 de base de Tesla se détaille à 45 600 $ (© Tesla)

Malheureusement, on sait peu de choses sur le nombre de réservations de la Model 3 au Québec, à l’exception des deux éléments suivants :

  1. La rumeur court que plusieurs dizaines de milliers de véhicules sont réservés au Canada
  2. Le Québec est le plus grand marché de voitures électriques au Canada. Il y a donc probablement plusieurs dizaines de milliers de Québécois qui ont réservé leur Model 3!

Reste à savoir si Tesla va surmonter ses défis logistiques et financiers pour répondre à la demande et accomplir ce qu’aucun autre constructeur automobile n’a réussi à accomplir : changer le paradigme dans l’univers de la voiture. Si tel est le cas, notre fidélité au moteur à essence s’amenuisera graduellement et, pour une fois, le plaisir de conduire sera un choix  un peu  plus éthique.

« Love brings freedom. Loyalty brings slavery. »

Rajneesh