Partage Club, la bonne idée de Fauve Doucet

Fauve Doucet
array(26) { ["ID"]=> int(54034) ["post_author"]=> string(3) "108" ["post_date"]=> string(19) "2022-09-26 06:02:33" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2022-09-26 10:02:33" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(44) "Partage Club, la bonne idée de Fauve Doucet" ["post_excerpt"]=> string(240) "Fauve Doucet a décidé de quitter un super job dans le marketing pour lancer Partage Club, une application mobile de prêt d’objets. En plus de limiter les achats superflus, ce service a pour ambition de tisser des liens entre voisins. " ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(42) "partage-club-la-bonne-idee-de-fauve-doucet" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2022-09-29 19:02:33" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2022-09-29 23:02:33" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=54034" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Fauve Doucet
Created with Lunacy 3 min

Fauve Doucet a décidé de quitter un super job dans le marketing pour lancer Partage Club, une application mobile de prêt d’objets. En plus de limiter les achats superflus, ce service a pour ambition de tisser des liens entre voisins.

C’est au cours de l’été 2021 que l’idée a commencé à germer. À ce moment-là, Fauve Doucet est une professionnelle reconnue dans son métier. Elle travaille pour Cossette, une des plus grandes agences de communication du Canada. Elle dirige la Division de design média national et cumule plusieurs distinctions pour des projets menés au sein de la firme.

Sa carrière professionnelle va toutefois prendre une tout autre direction. Le déclic a lieu lorsqu’elle réalise à quel point ses enfants accumulent les jouets : « J’ai fait de l’anxiété quand ils ont reçu la tour de contrôle de Pat’ Patrouille », dit-elle en riant. À Noël ou aux fêtes, « on repartait parfois avec quatre sacs Costco remplis de jouets », raconte la mère de deux enfants. Elle habitait alors un condo sur l’île de Montréal dans lequel elle avait peu de place. Les impacts environnemental et climatique liés à la fabrication de ces jouets commençaient également à la préoccuper. Sa première idée d’entreprise a alors pris la forme d’une plateforme de prêts entre parents. Pour diverses raisons, le projet n’a pas abouti. Mais la graine avait germé.

Application Partage Club
Profil sur l'application Partage Club

​(Ré)apprendre à faire confiance

À la même époque, l’ex-cadre est suivie par un coach professionnel. Au cours d’une séance de travail, ce dernier lui fait prendre conscience d’une valeur centrale de sa personnalité : la confiance. Pour elle, il est important que les gens lui fassent confiance, que les personnes dans ses équipes se fassent confiance entre elles, et qu’elle puisse avoir confiance dans les gens qu’elle côtoie.

Cette valeur va devenir l’ADN de sa nouvelle entreprise : « J’ai lancé Partage Club et j’ai réalisé quelque temps après qu’il s’agissait peut-être du premier réseau social basé sur la confiance. » Pour elle, le prêt est une bonne excuse pour entrer en contact avec ses voisins, mais c’est surtout une merveilleuse occasion de tisser ces fameux liens de confiance. De fil en aiguille, l’idée de Fauve Doucet se précise : Partage Club sera une plateforme de prêt, illimité et sécuritaire, entre voisins au Québec.

De l’intrapreneuriat à l’entrepreneuriat

Devenir entrepreneuse n’était pas forcément dans les plans de carrière de Fauve Doucet. La nouvelle cheffe d’entreprise admet pourtant avoir la fibre et avoir toujours été une « intrapreneure » dans l’âme : « Je suis une personne qui a souvent pris les devants et innové dans les organisations pour lesquelles j’ai travaillé. »

Aujourd’hui, si elle reconnaît que les mondes du marketing et de la publicité « stimulent une forme de surconsommation », elle reste persuadée qu’une bonne communication est essentielle pour déployer des projets durables.

C’est grâce à son parcours et à son cheminement personnel qu’elle décide finalement de faire le grand saut avec Partage Club, à la fin du mois de mars 2022. Elle quitte donc son emploi et lance un projet pilote pour tester le service de prêt, par un groupe Facebook. « Je me suis quand même demandé plusieurs fois si c’était bien raisonnable de quitter mon super poste pour un groupe Facebook », raconte-t-elle avec autodérision.

Elle investit ses économies personnelles pour démarrer le projet, puis lance une campagne de financement participatif avec l’organisme québécois La Ruche. Son objectif était de réunir 50 000 $. Elle récolte 60 000 $ et bénéficie d’une bonification de 25 000 $ du fonds Moins c’est +, une initiative conjointe de Recyc-Québec et La Ruche.

Plus rapide qu’Amazon

Les premières réactions recueillies grâce au projet pilote sont enthousiastes. « Un des testeurs du projet pilote a raconté avoir demandé une paire de patins à glace à emprunter à son voisin, qui la lui a déposée devant sa porte dans les deux heures qui ont suivi. » Les usagers et usagères sont conquis.es : « Trois personnes m’ont dit que le service était plus rapide qu’Amazon », raconte-t-elle avec étonnement. Rapide, économique, écologique et efficace.

Partage Club sera en service en version Alpha dans un quartier test au courant du mois d’octobre et, à quelques jours du lancement officiel, la plateforme compte déjà une communauté de 1200 membres pré-abonnés. Il est possible de s’abonner et de profiter d’un tarif préférentiel (une adhésion annuelle donnant accès à toutes les fonctionnalités de l’application mobile). Fauve Doucet se réjouit de l’engouement autour du projet et a désormais hâte de le voir se déployer dans la vraie vie.

Texte modifié le 26/09/22 : Précisions concernant le nombre de membres pré-abonnés et le prix de l’abonnement.

Cinq choses à savoir sur Partage Club

1. C’est une application mobile pour iOS et Android, en français et en anglais (Sharing Club) ;

2. La liste des produits offerts en prêt est accessible sur simple inscription pour une période d’essai de 3 mois. Vous pourrez ensuite payer votre abonnement annuel au tarif de 60$. Il est possible de se procurer en pré-vente l’abonnement à un tarif préférentiel de 45$ avant le lancement.

Vous pourrez ensuite payer votre abonnement au tarif préférentiel de 45 $ pour une durée limitée, avant de passer à 60 $ ;

3. Chaque compte a un calendrier intégré, avec des alertes pour rappeler les échéances de retour de prêt. Comme ça, pas d’oubli possible.

4. Les profils sont géolocalisés, ce qui permet à l’application d’évaluer la distance entre deux voisins ;

5. Enfin, un emprunteur qui ne trouve pas l’objet désiré à proximité pourra facilement élargir son périmètre de recherche.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre