Les Affutés, repair café, DIY, Do it yourself, bricolage, réparer, réparation, obsolescence programmée,
array(26) { ["ID"]=> int(38095) ["post_author"]=> string(2) "84" ["post_date"]=> string(19) "2021-04-06 13:18:24" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-04-06 17:18:24" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(30) "Bricolez, bricolons, bricolage" ["post_excerpt"]=> string(334) "Le 8 février, Les Affutés ont rouvert leurs portes après six semaines de fermeture, au grand bonheur de nombreux Montréalais qui se sont garrochés pour s’inscrire à un cours de bricolage. Unpointcinq est allé passer une matinée dans cet espace collaboratif où travail manuel et conscience environnementale font bon ménage." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(50) "les-affutes-ateliers-construire-reparer-les-objets" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-04-06 16:18:54" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-04-06 20:18:54" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=38095" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©Geneviève Larochelle-Guy
Created with Lunacy 5 min

Bricolez, bricolons, bricolage

Le 8 février, Les Affutés ont rouvert leurs portes après six semaines de fermeture, au grand bonheur de nombreux Montréalais qui se sont garrochés pour s’inscrire à un cours de bricolage. Unpointcinq est allé passer une matinée dans cet espace collaboratif où travail manuel et conscience environnementale font bon ménage.

Pinces, scies, marteaux, rubans à mesurer, ciseaux, vis… Dans l’ancien restaurant de la rue Ontario transformé en espace de collaboration et de création manuelle, ce ne sont pas des motifs de papier peint, mais des outils qui recouvrent les murs. Le matin où nous nous présentons, trois formations sont offertes aux Affutés – Village. Au rez-de-chaussée se déroulent deux ateliers de trois heures, « Fabriquer son savon » et « Poser de la céramique comme les pros », alors qu’au sous-sol on donne un atelier de quatre heures sur la fabrication d’une luge en bois massif.

C’est l’animatrice et coordonnatrice Marie qui accueille les 16 clients masqués et fébriles qui franchissent la porte. « Avec la fermeture des magasins, les gens ont pris conscience qu’ils étaient dépendants de nombreux services. Ils ont donc réalisé qu’en apprenant à faire par eux-mêmes, ils n’avaient plus besoin d’attendre qu’un service rouvre », observe la trentenaire pour expliquer cet engouement constaté depuis le début de la pandémie pour ce que les Anglais appellent le DIY (le Do it yourself, le fait maison) .

Unpointcinq est finaliste d’un concours qui nous permettrait de gagner le développement de cette application. Pour voter, rendez-vous ici 👉  https://bit.ly/3disiS9

Les choses sérieuses commencent

10 h. Les apprentis patenteux se rassemblent dans les ateliers, qui commencent tous par une présentation théorique.

Scie à onglet, scie à ruban, perceuse à colonne et sableuse : au sous-sol, les apprentis font le tour des machines et des outils qui leur permettront de donner vie à leur luge. « Ce qui est pratique ici, c’est qu’on a accès à ces gros outils qu’on ne peut pas avoir chez nous. Ça nous permet de repousser nos limites et de faire des projets d’envergure », me raconte Claire, la seule femme du groupe.

11 h 30. « C’est parti, à vous de jouer », lance Laurence, la cheffe d’orchestre de l’atelier « Fabriquer sa luge ». Les cinq participants se coiffent d’un casque et de lunettes de protection et agrippent deux longues planches de pin. Certains prennent quelques minutes pour observer le bois ou noter les étapes de leur projet sur papier afin de mieux le visualiser. D’autres, plus sûrs d’eux, prennent des mesures et s’avancent d’un pas confiant vers les machines. Faire preuve de débrouillardise et d’autonomie fait partie du processus d’apprentissage.

Vêtue d’un tablier aux poches chargées d’outils, Laurence n’est jamais loin pour donner des conseils et, au besoin, apporter une correction. « Les gens qui viennent ici ont toujours envie d’acquérir davantage de compétence pour en faire plus par eux-mêmes », me glisse-t-elle.

Les Affutés, repair café, DIY, Do it yourself, bricolage, réparer, réparation, obsolescence programmée,
Au sous-sol, des apprentis patenteux s'apprêtent à donner vie à leur luge. ©Geneviève Larochelle-Guy
Les Affutés, repair café, DIY, Do it yourself, bricolage, réparer, réparation, obsolescence programmée,

Connaître la recette

12 h. Je monte à l’étage. Les participants des deux autres ateliers bavardent gaiement,  loin du vrombissement des machines à tailler, couper et sabler le bois au sous-sol.

Rachel, accompagnée de son copain Jérémy, participe pour la première fois à un atelier des Affûtés. Son objectif : ne plus acheter en pharmacie des savons aux nombreux ingrédients inconnus. « J’ai décidé d’essayer cet atelier d’abord pour être indépendante et faire mes propres produits, mais aussi pour faire autre chose que [d’écouter] Netflix. »

Clémence, une autre apprentie savonnière, en est à sa troisième expérience aux Affûtés. « Ce sentiment gratifiant de faire les choses de ses mains devient addictif, explique la jeune femme. Les affûteurs sont tous cool et rendent les choses simples. »

Les Affutés, repair café, DIY, Do it yourself, bricolage, réparer, réparation, obsolescence programmée,
Deux ateliers de trois heures, «Fabriquer son savon» et «Poser de la céramique comme les pros» étaient offerts par Les Affutés lors de la visite d'Unpointcinq. ©Geneviève Larochelle-Guy
Les Affutés, repair café, DIY, Do it yourself, bricolage, réparer, réparation, obsolescence programmée,

D’autres ressources :

  • Les Repair Cafés: Des lieux où l’on vient pour réparer ses objets et où les rencontres favorisent l’entraide, comme celui-ci à Montréal.
  • La coop Bibli’Outils: Située à Gatineau, la coop Bibli’Outils offre un service de location d’outils et des espaces de travail.
  • Les patenteux du Québec: Groupe Facebook dont les membres partagent leurs projets et créations, de la luge à pare-brise à la fabrication d’un canot de A à Z. 
  • Touski s’répare: C’est le groupe Facebook idéal pour bénéficier de l’expérience de la communauté et demander des conseils sur la réparation.
  • La patente : Des ateliers coopératifs situés à Québec où l’on favorise le partage des connaissances entre utilisateurs. Les installations et les équipements permettent de fabriquer et de réparer ses objets.

Redevenir maître de son environnement

Ce compliment est sans doute une douce musique aux oreilles du fondateur des Affûtés. « Je voulais créer un lieu accessible, convivial et léger », affirme Michael Schwartz, dont l’objectif était aussi de créer un espace où tous peuvent se sentir à l’aise de progresser à leur rythme, qu’ils aient déjà touché à une perceuse ou pas.

Derrière cette démarche, s’inscrit aussi la volonté de lutter contre l’obsolescence programmée. Car apprendre à travailler de ses mains, c’est également dompter la peur de s’attaquer à un objet défectueux. « Il y avait cette idée de redevenir maître de son environnement, indique l’entrepreneur trentenaire. Ça commence avec l’envie de créer une luge et, petit à petit, l’autonomie embarque et on réalise que ce n’est pas si sorcier que ça de réparer des objets. »

14 h. Les ateliers de fabrication de savon et de pose de céramique sont terminés depuis une heure, mais le troisième traîne un peu en longueur. Rien ne presse, car la salle n’est pas réservée, m’indique Laurence. Les participants ont encore quelques minutes pour soigner les dernières finitions. « Mes filles m’attendent déjà avec impatience à la maison pour qu’on puisse aller glisser sur notre nouvelle luge. Je t’avoue que, moi aussi, j’ai hâte de la tester », s’exclame Olivier, tout sourire et manifestement fier d’offrir à ses enfants un jouet confectionné de ses propres mains.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram.