Dossier spécial : Moins de GES sur la corde à linge , partie 4
couture, mode, coudre, cours de couture, industrie textile, slow fashion,
array(26) { ["ID"]=> int(36323) ["post_author"]=> string(2) "85" ["post_date"]=> string(19) "2021-02-02 06:07:09" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-02-02 11:07:09" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(36) "5 conseils pour se lancer en couture" ["post_excerpt"]=> string(248) "Coudre permet de moins consommer en fabriquant ou en réparant nos vêtements. L’idée est séduisante, mais par quel bout commencer quand on n’a jamais piqué, surfilé ou cranté? Voici cinq règles d’or pour progresser de fil en aiguille. " ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(19) "conseils-de-couture" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-02-05 13:36:40" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-02-05 18:36:40" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=36323" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
©shutterstock
Created with Lunacy 3 min

5 conseils pour se lancer en couture

Coudre permet de moins consommer en fabriquant ou en réparant nos vêtements. L’idée est séduisante, mais par quel bout commencer quand on n’a jamais piqué, surfilé ou cranté? Voici cinq règles d’or pour progresser de fil en aiguille.

1. Apprivoiser la machine à coudre

 Pour s’y mettre, une simple machine de base suffira. L’idéal est de se la procurer usagée ou encore de la louer auprès d’un atelier ou d’une entreprise de location d’outils. « Beaucoup de gens ont chez eux la machine à coudre de leur grand-mère qui fait seulement deux points. Ces deux points-là vont être bien corrects pour débuter. Ce n’est pas nécessaire d’acheter quelque chose de nouveau », conseille Audrey Dumoulin, propriétaire de l’entreprise Aude Couture, qui offre des cours en ligne.

Selon elle, apprivoiser les fonctionnalités de l’appareil, notamment comment bien enfiler les fils et choisir les bonnes aiguilles et les pieds adéquats, est la première chose à faire pour pouvoir ensuite entamer des projets plus facilement.

Il existe plusieurs types d’aiguilles de différentes tailles, qu’il faut choisir en fonction de la sorte de tissu et de l’épaisseur. Il y a aussi différents types de pieds, notamment ceux à boutonnière ou à fermeture éclair. Il faut également s’assurer d’utiliser le bon point, de façon à coudre droit ou en zigzag, selon les tâches à effectuer.

Les machines à coudre neuves sont vendues généralement avec un manuel d’instructions. « Si la machine provient d’un don et que vous ne l’avez pas, sachez qu’avec le modèle, il est relativement simple de le trouver en format PDF sur Internet », mentionne Audrey Dumoulin.

2. Débuter « petit »

couture, mode, coudre, cours de couture, industrie textile, slow fashion,
La couturière Camille Goyette-Gingras recommande de se limiter au matériel nécessaire au projet que l’on compte faire. ©Leïla Jolin-Dahel

Pour démarrer, seuls quelques outils sont nécessaires. En plus d’une machine à coudre, la directrice générale de la Coop Couturières Pop, Camille Goyette-Gingras, estime que l’essentiel de l’équipement de base comprend des ciseaux à tissus, du fil aux couleurs neutres (blanc, bleu, gris, noir), des aiguilles à main, des épingles, un coupe-fil et des craies pour tracer sur les patrons. Un découseur et un ruban à mesurer seront également très utiles.

La modération est aussi de mise pour les tissus, les patrons et autres pièces requises. La couturière recommande de se limiter au matériel nécessaire au projet que l’on compte faire.

« Ne gardez pas de stock juste pour le fun, ça ne sert à rien », conseille Camille Goyette-Gingras. Elle prévient également les gens de ne pas succomber à la tentation d’acheter des tissus coups de cœur sans avoir de but spécifique. « C’est sûr que vous ne les utiliserez jamais! » s’exclame-t-elle. 

3. Réutiliser

 La meilleure façon de réduire au minimum l’impact de nos créations sur le climat est d’utiliser des tissus que l’on possède déjà à la maison. Ainsi, on peut donner une deuxième vie à une vieille serviette de bain ou à une taie d’oreiller en les transformant en sac ou en masque, par exemple.

couture, mode, coudre, cours de couture, industrie textile, slow fashion,
Audrey Dumoulin conseille de s’initier à la couture en commençant par de petits projets. ©Leïla Jolin-Dahel

4. Choisir des projets simples

Audrey Dumoulin conseille de s’initier à la couture en commençant par de petits projets. « Ça ne prend pas beaucoup de tissu, et on gaspille moins », souligne-t-elle.

Au début, elle suggère plusieurs accessoires faciles à fabriquer avec des taies d’oreiller ou des draps qu’on possède chez soi : sacs à légumes, sacs à collation, masques.

Quelques idées pour débuter

5. Explorer le Web

 Audrey Dumoulin suggère de fureter sur YouTube pour y dénicher tutoriels et conseils. « Ce n’est pas obligé d’être en français. On est capables d’aller chercher beaucoup d’informations seulement avec les images », indique-t-elle.

On peut également se joindre à des groupes sur Facebook, comme Passion Couture et Patrons PDF (Quebec), J’aime la couture Québec ou encore Couturières du Quebec (Confections et créations). « Il y a une super belle communauté! » encourage Audrey Dumoulin.