HEILLE TOI, COMMENT VOIS-TU ÇA DANS 30 ANS?

Si tes ami(e)s te demandent dans quel monde t’aimerais vivre dans 30 ans, c’est certain que tu aurais de quoi à dire! On a tous quelque chose à dire là-dessus.

Unpointcinq invite tout le monde à s’exprimer sur leur monde idéal de 2050.
Lâche-toi lousse!

Comment participer ?
1. Choisis ton moyen d’expression. C’est 100% libre : texte, message vidéo, message audio, dessin, photo, etc.
2. Partage-le ensuite sur tes réseaux sociaux avec le mot-clic #dans30ans

Plein de gens l’ont déjà fait, va voir ça plus bas! Ensemble, on s’inspire!
 
 


– Abrielle, Stéphane, Anne, José et Johanna du projet Changer de cap

Le dernier virus

2051. Le 5 mai – 10h30.

Le soleil continuait sa course immuable dans une indifférence qui le caractérise depuis des millénaires. Il s’était levé comme à son habitude à 5 h37, ce 5 mai 2051, suivant à la lettre les lois de la nature.

Les Âmes, du moins celles qui avaient survécu, erraient dans le petit Montréal, quartier ainsi surnommé car le centre avait été déserté par celles qui espéraient vainement un retour de la petite Italie, la promenade se racontant avec nostalgie les printemps et les fleurs de mai des terrasses qui désormais n’existaient plus.
 
Lire la suite
 
– Thierry de Greef

 
 

J’ai exactement 30 ans. Ma mère en a le double. Je ne peux pas m’empêcher de penser que dans 30 ans, je verrai le monde à travers ses yeux. Et dans son regard, j’espère apercevoir des villes débordantes de verdures et de cyclistes, une abondance d’énergies renouvelables et des garde-mangers remplis de fruits et légumes d’ici.
 
– Aurélie Lagueux Beloin

#dans30ans par Aurélie Lagueux Beloin

Dans 30 ans, toutes les écoles seront dans la nature pour que les enfants expérimentent pour apprendre. Il y aura un programme majeur de sciences affectives et sociales pour que chaque enfant comprenne comment il fonctionne – avec ses émotions et ses défis – et comment bien vivre ensemble.

On sera capable de faire de l’eau à partir de l’énergie solaire pour les pays les plus en demande.
Les centre-villes seront piétonniers ou encore réservés aux cyclistes ou aux transports électriques.
Les carburants seront fabriqués à partir des déchets uniquement.
Lire la suite […]

– Marie-Fanny Subert

Unpointcinq m’invite à imaginer le monde #dans30ans.
Il y a une différence entre se projeter dans le monde dans lequel on rêve de vivre, de dépeindre celui dans lequel on croit que l’on va vivre et une fabulation de science-fiction ludique. La courte histoire qui suit se trouve dans cette dernière catégorie.
Ou un peu dans les deux premières. Va savoir.
 
Lire la suite […]
 
– Kim Lavack Paquin

#dans30ans - La ferme par Jacques Goldstyn
– Jacques Goldstyn
Voir les autres illustrations

 

Tu as enfin quitté, nos esprits étriqués.
Toi, diablotin caché, dans nos cœurs verrouillés.
Nous t’avons déniché, et enfin délogé.
Tu n’as plus d’avenir, maudite avidité.
Des esprits généreux, ton enfin remplacé.
Partout dans le monde, les buts ont tous changé.
Détruire pour s’enrichir, fait partie du passé.
Aujourd’hui en donnant c’est là qu’on s’enrichit.
Nouvelles sont les bases de notre future vie.

– Romy de Monteiro

#dans 30 ans par Faire soi-même

 
#dans30ans, je vois un monde où mes enfants pourront regarder les formes dans le ciel et imaginer des créatures comme j’ai pu le faire moi aussi dans le passé. Je vois un monde qui va beaucoup mieux, une Terre qui respire plus et l’économie locale qui se porte à merveille. Je vois une conscience collective qui s’est éveillée pour protéger ce qu’on a de plus précieux : la planète.

– Anne Lau, @fairesoimemee

Dans 30 ans, j’aurai 63 ans. Ma fille en aura 33, comme moi en ce moment. Si elle a un enfant au même âge que moi, je serai grand-père.Même si j’aurai fort probablement les cheveux blancs et le visage tout ridé, je serai toujours marathonien. Mon rêve, c’est que nous puissions sortir courir, trois générations réunies, très régulièrement, et que je serai encore assez en forme pour les suivre, au moins jusqu’à ce que mes petits-enfants deviennent des marathoniens eux-mêmes.
 
Dans 30 ans, j’espère que ma fille connaîtra comme moi l’authenticité de la simplicité volontaire et le bonheur d’un mode de vie actif, d’une alimentation saine et d’une véritable auto-mobilité sans voiture ni permis de conduire. Qu’elle tirera sa joie, sa fierté et son épanouissement du bagage de connaissances, de valeurs et de principes que nous lui aurons transmis et qu’elle transmettra à son tour.
 
Lire la suite […]
 
 
– Olivier Roy-Baillargeon
 

 

#dans30ans vu par Camille et Zoé Jérôme
– Camille, Zoé et Mathis Jérôme
Voir le détail

Du chaos naît le changement
 
Nous avons la chance de redéfinir l’humanité dans laquelle nous vivons. De changer et de mettre en place un monde meilleur pour tous. Imaginez de quoi aura l’air notre vie en 2050?

Comme ma fille approche de ses 5 ans, je me demande souvent comment sera le monde pour elle en 2050. Je veux donc vous partager une liste de souhaits que j’ai pour elle et son avenir. (Note : il n’y a pas d’ordre d’importance dans les souhaits, ils sont tous aussi importants les uns que les autres à mon avis).
Même s’il est facile d’être pessimiste et négatif quand on regarde la situation actuelle sur terre (problèmes de santé, d’environnement, de pauvreté, de racisme, sexisme, etc..), j’ai décidé d’y aller d’une vision positive, qui je le souhaite résonnera en ceux et celles qui liront ce texte.
 
Voici ma vision d’un monde meilleur pour elle et pour nous tous.
-Un monde ou les inégalités de richesses entre les personnes ne sont plus, avec une meilleure répartition de l’argent à travers les habitants de la terre. (C’est à vous que je parle, le 1% des plus riches au monde).
 
Lire la suite […]
 
 
– Jonathan « Le Prof » St-Pierre

 

– Maude Carmel

2020 : les bons côtés du confinement

Dans 30 ans
J’aurai appris à tricoter
Dessiner
Et ranger les crayons par couleurs
 
Pour un daltonien
Ce n’est pas rien !
 
Dans 30 ans
Je serai peut-être capable enfin
D’accepter d’aller me coucher
Jamais pu, jamais su
 
Dans 30 ans
J’aurai probablement compris
Que c’était rien
J’étais hanté par du vent
 
Dans 30 ans
J’aurai peut-être enfin compris
Qu’on peut pas tirer sur une fleur pour qu’elle pousse
J’ai tellement essayé
 
Dans 30 ans
J’aurai trouvé un semblant de sens
Parce que c’est pas si facile
De croire en rien
 
Dans 30 ans
Je me serai sûrement enfin regardé dans les yeux
Apprendre à m’aimer
Une jasette qui était due
 
 
– François-Étienne Paré

#dans30ans - Laure Caillot
Crédit : Arrondissement de Rosemont - La Petite-Patrie

 
En 2050, ma fille aura quasiment le même âge que j’ai aujourd’hui. Je lui souhaite que nos efforts feront d’elle une citoyenne accomplie et engagée. Je lui souhaite de profiter pleinement de tous les changements que nos sociétés auront mis en place pour faire de la transition socio-écologique une valeur commune, un pilier commun aux citoyen.ne.s du monde. Je lui souhaite de pouvoir continuer à regarder les étoiles paisiblement les nuits d’été, de cultiver le respect des autres et de la nature et vivre l’esprit serein pour son avenir.
 
– Laure Caillot

« … ça c’est mon plus grand rêve! »
Mes collègues explosent de rire. Je suis la risée de notre trio. Ils se payent souvent ma tête avec mes grandes ambitions.
« Mais il y a cinq minutes tu nous disais que c’était autre chose ton plus grand rêve! »
« … »

J’avoue que je suis difficile à suivre. Je suis aussi rêveuse qu’ambitieuse. Pour moi, ce n’est pas un défaut, ni une qualité, c’est un mode de vie. J’ai vraiment envie de faire partie du changement. Néanmoins, je trouve le projet aussi vaste que difficile. Ça veut dire quoi au juste, faire partie du changement?
 
Lire la suite
 
– Florence-Léa Siry

#dans30ans - Melissa De La Fontaine– Mélissa de La Fontaine

 

La mine de déchets ancestraux a beau être fermée depuis quelque cinquante ans, la grand-mère de Tom s’y rend encore secrètement, à la nuit tombée. Elle y déniche toutes sortes d’objets anachroniques que l’on a préféré entasser là, plutôt que de produire du dioxyde de carbone en les incinérant. Sa dernière trouvaille : un vieux moteur diesel qu’elle tente obstinément de faire démarrer. En la voyant verser le liquide nauséabond dans l’appareil, Tom se demande où son aïeule a pu se procurer ce combustible fossile d’une époque révolue, presque oublié en cette fin de vingt et unième* siècle.
 
Tout en assénant de vigoureuses tapes sur l’antique machine, elle raconte que le monde d’avant carburait aux énergies non renouvelables et que ces monstres-là rejetaient quantité de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Après maintes années d’atermoiements, les gens avaient finalement pris conscience que cela ne pouvait plus durer et, tous ensemble, ils avaient trouvé d’astucieuses solutions pour vivre autrement. Pow! La suite de l’histoire s’évapora dans le vacarme de l’engin infernal qui venait subitement de reprendre vie. Asphyxié par la fumée qui s’en dégageait abondamment, Tom se dit que la monstrueuse créature, si elle avait vraiment existé, venait d’être réveillée par sa grand-mère.
 
– Unpointcinq, pour la Dictée P.G.L.
#dans30ans - Steve Fortin et Christian Quesnel
Une vieille dans sa bulle

Je pense que je vais garder les yeux fermés encore un peu. Si j’enfouis la tête dans l’oreiller, mes pauvres paupières fripées bien closes, je peux presque y croire. Imaginer que nous sommes encore en 2020, quelque part entre février et mars. Que dans une heure j’irai courir dans les bois tout proches. Que ma fille, au souper, racontera les mille joies et misères de sa vie de jeune adulte.
 
Je peux presque me donner l’illusion que la lumière qui déjoue les persiennes intelligentes et se fraie un chemin jusqu’à mon chevet à la blondeur anémique d’un début de printemps porteur de toutes les promesses plutôt que la chaleur factice de cette atmosphère contrôlée qui est censée me garder en vie. En santé.
 
Lire la suite
 
– Florence Meney