Dossier spécial : Les villes en mode solution , partie 5
Percé, érosion des berges, plage, plage Percé, littoral, érosion des berges Québec, fleuve Saint-Laurent, galets, adaptation aux changements climatiques,
array(26) { ["ID"]=> int(42972) ["post_author"]=> string(2) "47" ["post_date"]=> string(19) "2021-10-13 06:00:52" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2021-10-13 10:00:52" ["post_content"]=> string(0) "" ["post_title"]=> string(30) "Bye bye béton, bonjour galets" ["post_excerpt"]=> string(142) "Sur les berges de Percé, la nature a repris ses droits avec la réhabilitation d’environ 900 mètres de littoral au cœur même du village." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(34) "perce-stopper-l-erosion-des-berges" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-10-13 08:59:36" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-10-13 12:59:36" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(31) "https://unpointcinq.ca/?p=42972" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
À Percé, près de 120 000 tonnes de galets ont été utilisées pour recharger le littoral. ©julie deshaies/shutterstock
Created with Lunacy 2 min

Bye bye béton, bonjour galets

Sur les berges de Percé, la nature a repris ses droits avec la réhabilitation d’environ 900 mètres de littoral au cœur même du village.

Pour protéger les maisons de Percé, un triste muret de béton a été construit dans les années 1970. Mais petit à petit, l’érosion a grignoté la plage, selon un processus qui s’amplifiait sans cesse : chaque tempête emportait du sable avec elle, permettant à la tempête suivante de frapper la côte encore plus fort, voire de passer par-dessus le mur…

Près de 120 000 tonnes de galets ont été utilisées pour recharger le littoral et lui redonner une pente naturelle, et ainsi ralentir la force du courant et donc de stopper l’érosion. Une promenade en bois a été installée par la suite, pour le plus grand bonheur des touristes venus admirer le rocher Percé, qui ont accès à une plage aussi grande que naguère. La preuve que l’adaptation aux changements climatiques peut être une occasion d’embellir nos villes…

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram. Abonnez-vous à notre infolettre