Québec dépose le Bilan mi-parcours du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques

/ 23 mars 2018
Moins de GES ! On s'adapte !
Le gouvernement québécois à déposé le Bilan mi-parcours 2017-2018 du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020), ainsi que l’inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2015. On y apprend que le Québec a réduit de 8,8 % ses émissions de GES par rapport à 1990, la cible étant de 20 % à l’horizon 2020. Ce bilan mi-parcours a été rendu public vendredi à la Maison du développement durable, à Montréal, par la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Isabelle Melançon. Elle était accompagnée de la présidente-directrice générale du Conseil de gestion du Fonds vert, Sylvie Chagnon, ainsi que des coprésidents de son Comité-conseil sur les changements climatiques, Hélène Lauzon et Steven Guilbeault. Selon le gouvernement québécois, ce bilan met en lumière la pertinence des actions mises en œuvre jusqu’ici, en plus de dresser divers constats pour guider les ajustements à faire d’ici 2020. On note aussi qu’au cours des prochains mois, les actions et les investissements pour accélérer la transition vers une société sobre en carbone devront être intensifiés. On précise d’ailleurs que certaines mesures seront bonifiées et d’autres ajoutées pour poursuivre vers l’atteinte de l’objectif fixé pour 2020. Le gouvernement précise que le secteur des transports, qui est responsable à lui seul de 41,7 % des émissions québécoises en 2015 (en hausse de 21,3 % depuis 1990), devra demeurer un domaine d’intervention prioritaire, partout au Québec. Pour porter plus loin les résultats, le gouvernement québécois dit compter sur l’expertise acquise par les entreprises, par les municipalités et par les ministères et organismes porteurs de mesures du PACC 2013-2020, ainsi que sur l’apport du Comité-conseil sur les changements climatiques et du Conseil de gestion du Fonds vert.

Source : MDDELCC