Phare: pleins feux sur les acteurs du changement

Vivre ici / 11 juin 2018
Moins de GES ! On s'adapte !
Qu’ont en commun la municipalité de Rémigny, en Abitibi, l’hôpital de Maria, en Gaspésie, la Fromagerie Boivin, à Saguenay, ou les Serres Demers, à Drummondville ? La mise en place d’actions concrètes en matière d’atténuation et/ou d’adaptation aux changements climatiques désormais rassemblées sur une nouvelle plateforme web dénommée Phare.

Consultable à l’adresse phareclimat.com, ce site Internet ambitionne d’être l’outil de référence pour les professionnels, les décideurs, les élus ou les dirigeants municipaux qui veulent agir face aux enjeux climatiques. L’idée ? Les inspirer en leur montrant ce qui se fait de mieux au Québec dans les secteurs de la mobilité et du transport, de l’énergie, de la gestion des matières résiduelles et de l’aménagement du territoire.

Accessible depuis une carte dotée d’un moteur de recherche par type d’actions, chaque projet répertorié est présenté de manière concise. On détaille notamment comment il a été financé et quelles sont ses retombées environnementales et sociales. Dans la plupart des cas, les coordonnées de la personne qui a porté le projet sont également mentionnées .

Lancée par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) et le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), en collaboration avec la Fédération canadienne des municipalités (FCM), le Réseau Environnement et le Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD), Phare répertorie pour l’instant une cinquantaine d’initiatives locales aux quatre coins du Québec. Les municipalités, les MRC et les organismes municipaux sont invités à faire connaître et à partager leurs bons coups en matière climatique en venant enrichir la plateforme grâce au formulaire disponible en ligne.

Mettre en commun les expériences de chacun

« Les élus municipaux ont un rôle important à jouer pour développer durablement le territoire et faire émerger des projets novateurs. Plusieurs le font déjà et cette plateforme sera l’occasion de voir les plus belles réussites et de s’en inspirer », a déclaré Suzanne Roy, la mairesse de Sainte-Julie et présidente du Comité sur les changements climatiques de l’UMQ, lors de la présentation de Phare, le lundi 11 juin à la Maison du développement durable, à Montréal.

« Les Conseils régionaux de l’environnement sont fiers de doter le Québec d’un nouvel outil pour accompagner le travail des porteurs du changement et les inspirer pour faire face aux défis climatiques », a pour sa part souligné le président du RNCREQ, Marc Bureau. Quant au président-directeur général de Réseau Environnement, Jean Lacroix, il espère que « la mise en commun des expériences de chacun aura un effet multiplicateur. » À bon entendeur…