Maison du développement durable : bilan énergétique reluisant après 6 ans!

/ 21 février 2018
Après 6 ans d’opération, Équiterre et la Maison du développement durable (MDD) ont dévoilé le tout premier bilan l’aventure énergétique de la Maison du développement durable (MDD), premier bâtiment à avoir obtenu la certification LEED® Platine Nouvelle construction (NC) au Québec, conçu en vue d’une performance exemplaire. Un parcours semé́ de défis et d’apprentissages pour l’équipe du projet, mais un exercice nécessaire, qui contribuera, nous l’espérons, à faire avancer la réflexion sur la performance énergétique de nos bâtiments et à outiller les acteurs et décideurs du milieu en ce sens.

Faits saillants de la performance énergétique de la MDD

  • En date du 17 janvier 2018, la MDD avait économisé́ 517 890 $ en énergieen un peu plus de 5 ans, grâce à ses stratégies d’efficacité énergétique comme la géothermie, la récupération d’énergie sur l’air vicié, son mur végétal, son enveloppe performante, le changement des points de consigne des pièces inoccupées, ses appareils d’éclairage efficaces, la gestion automatisée de l’éclairage, ses robinets économes automatiques et la récupération de chaleur sur l’eau chaude.
  • La MDD se compare avantageusement à la moyenne des édifices à bureaux canadiens (-33 %), mais…
  • Elle consomme 2,32 fois plus que ce que prédisait la simulation énergétique et se compare désavantageusement à un groupe de bâtiments reconnus comme très performants (+33,9 %).
  • En utilisant les mêmes coûts d’énergie que ceux utilisés pour les calculs de simulation en 2011, mais sur la base de sa consommation réelle, la MDD ne coute que 17 % moins cher en énergie que le bâtiment référence, alors que la simulation réalisée pour l’obtention des crédits LEED® prédisait une économie financière de 64 %.

Le rapport complet est disponible sur le site d’Équiterre alors que la conférence présentant le bilan des résultats peut être réécoutée sur la page Facebook de l’organisme.

Source : Équiterre