Guide Noel_Decorations
array(26) { ["ID"]=> int(9786) ["post_author"]=> string(2) "10" ["post_date"]=> string(19) "2017-12-21 07:00:47" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2017-12-21 12:00:47" ["post_content"]=> string(9897) "

Les cadeaux

La première étape est de choisir les cadeaux à acheter (si vous les achetez en dernier, on ne vous juge pas!). Alors, comment faire pour s’assurer que les cadeaux offerts réduisent l’empreinte de GES des gens qu’on gâte?
  La meilleure solution est de trouver des cadeaux qui peuvent durer 100 ans, ou encore d’opter pour des entreprises offrant une garantie à vie de réparation. Un objet qui dure est un objet qu’on ne remplace pas, qu’on ne jette pas et qui est payant côté GES! Acheter des articles usagés est une autre avenue intéressante.  

L’emballage

Une fois les cadeaux achetés, ne reste plus qu’à les cacher jusqu’à la visite du père Noël… et à les emballer.

Selon Statistique Canada, en 2010, 37 % des déchets provenaient du secteur résidentiel et ce pourcentage peine à diminuer. Toute réduction d’emballage est donc la bienvenue.

Alors, comment remplacer l’emballage commercial qui est parfois compliqué à trier? Vous pouvez sortir votre côté DIY et confectionner vous-même votre emballage à l’aide de vieux journaux, de pages de livres ou de tout autre papier recyclé. Vous pouvez aussi étaler vos habiletés d’artisan et utiliser la technique furoshiki de pliage de tissus!  

Le sapin

L’éternelle question concernant le sapin : on choisit un arbre naturel ou artificiel? Une question déchirante, mais qui semble tranquillement faire consensus au Québec. Le sapin naturel consomme des GES en grandissant. Comme il provient généralement de plantations, sa coupe a un effet négligeable sur le couvert forestier québécois. De plus, il peut être recyclé en paillis par plusieurs municipalités après son utilisation. Le sapin naturel est donc supérieur au sapin artificiel qui est souvent non recyclable et dont la production engendre beaucoup de GES. Le sapin naturel est gagnant, mais attention! Il faut le garder bien hydraté durant son séjour dans la maison pour éviter les incendies. Tant qu’à acheter un sapin naturel, pourquoi ne pas encourager une bonne cause en même temps? Autre option pour les plus manuels : Équiterre propose des sapins à faire soi-même!  

Le réveillon

Pour s’assurer de ne pas brûler 400 tonnes de GES par individu (j’exagère à peine!!), pourquoi ne pas faire son réveillon comme dans le bon vieux temps et rester à la maison ou à proximité? Le « palais » de mononcle Charles est assez grand pour tout le monde et situé à seulement 20 minutes!
   

L’éclairage

Vous aimez avoir une demeure éclairée de mille feux pendant le temps des Fêtes?
  Pensez à rajeunir votre flotte de lumières décoratives. Les DEL sont de plus en plus abordables ET votre facture d’électricité s’en portera beaucoup mieux. De plus, si le soir du 24 est glacial, vous pourrez vous dire que vous contribuez assurément au fait de ne PAS activer la centrale thermique de Bécancour cette année en période de pointe! Et pour garder votre consommation stable pendant toute la période des Fêtes, pensez à mettre une minuterie sur vos lumières, en vente dans tous les bons magasins.  

L’habillement

Tant qu’à dépenser 80 $ pour un faux chandail de laine fait volontairement quétaine, pourquoi ne pas en acheter un tout aussi quétaine et vintage à la friperie du coin? Ce sera beaucoup moins cher et tellement plus bénéfique pour votre empreinte carbone.
  Et puisque toute la parenté sera chez vous et que vous aurez un vrai chandail chaud, pourquoi ne pas réduire le thermostat d’un ou deux degrés, histoire de laisser les cœurs réchauffer l’ambiance sans produire plus de GES?  

Le père ou le beau-père

On le sait, les papas et les beaux-papas, ils possèdent tout, ils savent tout et ils ne disent jamais ce dont ils ont besoin. Voilà pourquoi il n’est jamais facile de savoir quoi leur acheter pour les gâter. Il leur manque un outil, mais leur établi ne pourrait contenir une scie ronde de plus? Pourquoi ne pas leur offrir un abonnement dans un atelier coopératif? La Remise ou La Patante sont deux options intéressantes.  

Les photos

On le sait, c’est 2017 (pour encore quelques jours, du moins) et le nerf de la guerre des Fêtes, ce sont les photos Instagram parfaites. Qu’elles soient prises avec votre gang d’amis, avec l’élu(e) de votre cœur ou avec tante Sonia, elles ont la cote et créent de beaux moments à partager. Donc pas besoin d’être un photographe expert pour savoir que pour éviter que vos égoportraits s’ajoutent aux sources de GES qui contribuent aux changements climatiques, ne les prenez pas devant le foyer qui brûle, car la combustion du bois produit beaucoup de GES, en plus de libérer des particules fines dans l’atmosphère. Vous voulez vraiment le look du foyer sans polluer? Voici LA solutions de rechange à mettre sur la télé dans le salon!  

Le festin

Puisque maintenant, on préfère manger beaucoup et souvent plutôt qu’aller à la messe de minuit, voici comment le faire sans gaspiller pour éviter que notre nourriture soit tristement enfouie sans plus de cérémonie, comme c’est le cas pour 40 % des produits alimentaires au Canada. Planifier les portions est important. On a tous déjà eu peur de manquer de nourriture quand on organise une grande réception. Sauf que, après coup, on réalise qu’il y a trois fois trop d’amuse-gueules et qu’à la fin de la soirée, notre plat de crudités pourrait servir pour deux ou trois autres réceptions.
  Pour régler ce problème, consultez ce petit guide pratique qui vous montrera la voie à suivre. Si vous ne cuisinez pas (parce que votre temps est bien trop précieux!), assurez-vous de choisir un traiteur qui cherche à réduire ses émissions de GES, que ce soit en compensant les gaz à effet de serre émis ou en servant des produits achetés localement.  

L’après-party

Quand le party sera fini viendra le temps de gérer la vaisselle. On sera tous d’accord pour dire que les beaux ensembles de vaisselle et de coutellerie qui sont dans la famille depuis 108 ans sont le nec plus ultra et que nettoyer les assiettes en famille avec du savon biodégradable, c’est ce qu’il y a de mieux pour éviter les émissions de GES. Mais si vous devez absolument recevoir vos invités avec des ustensiles et des couverts jetables, DE GRÂCE, utilisez des produits compostables. En voici quelques exemples en bois ou en bagasse qui sont pas mal fashion." ["post_title"]=> string(40) "10 conseils pour sortir les GES du party" ["post_excerpt"]=> string(207) "Le temps des Fêtes rime très souvent avec excès. Si vous voulez apprécier votre dinde sans trop vous faire de soucis avec vos émissions de gaz à effet de serre (GES), consultez ce petit guide pratique." ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(6) "closed" ["ping_status"]=> string(6) "closed" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(28) "10-conseils-sortir-ges-party" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2020-02-03 21:19:16" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2020-02-04 02:19:16" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(30) "https://unpointcinq.ca/?p=9786" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" ["header"]=> string(4) "blog" ["displayCategories"]=> bool(true) }
Created with Lunacy 4 min

10 conseils pour sortir les GES du party

21 décembre 2017 - Francis Beaudry, Sensei des jeux vidéos

Le temps des Fêtes rime très souvent avec excès. Si vous voulez apprécier votre dinde sans trop vous faire de soucis avec vos émissions de gaz à effet de serre (GES), consultez ce petit guide pratique.

Les cadeaux

La première étape est de choisir les cadeaux à acheter (si vous les achetez en dernier, on ne vous juge pas!). Alors, comment faire pour s’assurer que les cadeaux offerts réduisent l’empreinte de GES des gens qu’on gâte?

 

La meilleure solution est de trouver des cadeaux qui peuvent durer 100 ans, ou encore d’opter pour des entreprises offrant une garantie à vie de réparation. Un objet qui dure est un objet qu’on ne remplace pas, qu’on ne jette pas et qui est payant côté GES! Acheter des articles usagés est une autre avenue intéressante.

 

L’emballage

Une fois les cadeaux achetés, ne reste plus qu’à les cacher jusqu’à la visite du père Noël… et à les emballer.

Selon Statistique Canada, en 2010, 37 % des déchets provenaient du secteur résidentiel et ce pourcentage peine à diminuer. Toute réduction d’emballage est donc la bienvenue.

Alors, comment remplacer l’emballage commercial qui est parfois compliqué à trier? Vous pouvez sortir votre côté DIY et confectionner vous-même votre emballage à l’aide de vieux journaux, de pages de livres ou de tout autre papier recyclé.

Vous pouvez aussi étaler vos habiletés d’artisan et utiliser la technique furoshiki de pliage de tissus!


 

Le sapin

L’éternelle question concernant le sapin : on choisit un arbre naturel ou artificiel? Une question déchirante, mais qui semble tranquillement faire consensus au Québec. Le sapin naturel consomme des GES en grandissant. Comme il provient généralement de plantations, sa coupe a un effet négligeable sur le couvert forestier québécois. De plus, il peut être recyclé en paillis par plusieurs municipalités après son utilisation.

Le sapin naturel est donc supérieur au sapin artificiel qui est souvent non recyclable et dont la production engendre beaucoup de GES.

Le sapin naturel est gagnant, mais attention! Il faut le garder bien hydraté durant son séjour dans la maison pour éviter les incendies. Tant qu’à acheter un sapin naturel, pourquoi ne pas encourager une bonne cause en même temps? Autre option pour les plus manuels : Équiterre propose des sapins à faire soi-même!
 

Le réveillon

Pour s’assurer de ne pas brûler 400 tonnes de GES par individu (j’exagère à peine!!), pourquoi ne pas faire son réveillon comme dans le bon vieux temps et rester à la maison ou à proximité? Le « palais » de mononcle Charles est assez grand pour tout le monde et situé à seulement 20 minutes!

 
 

L’éclairage

Vous aimez avoir une demeure éclairée de mille feux pendant le temps des Fêtes?

 

Pensez à rajeunir votre flotte de lumières décoratives. Les DEL sont de plus en plus abordables ET votre facture d’électricité s’en portera beaucoup mieux. De plus, si le soir du 24 est glacial, vous pourrez vous dire que vous contribuez assurément au fait de ne PAS activer la centrale thermique de Bécancour cette année en période de pointe! Et pour garder votre consommation stable pendant toute la période des Fêtes, pensez à mettre une minuterie sur vos lumières, en vente dans tous les bons magasins.

 

L’habillement

Tant qu’à dépenser 80 $ pour un faux chandail de laine fait volontairement quétaine, pourquoi ne pas en acheter un tout aussi quétaine et vintage à la friperie du coin? Ce sera beaucoup moins cher et tellement plus bénéfique pour votre empreinte carbone.

 

Et puisque toute la parenté sera chez vous et que vous aurez un vrai chandail chaud, pourquoi ne pas réduire le thermostat d’un ou deux degrés, histoire de laisser les cœurs réchauffer l’ambiance sans produire plus de GES?

 

Le père ou le beau-père

On le sait, les papas et les beaux-papas, ils possèdent tout, ils savent tout et ils ne disent jamais ce dont ils ont besoin. Voilà pourquoi il n’est jamais facile de savoir quoi leur acheter pour les gâter. Il leur manque un outil, mais leur établi ne pourrait contenir une scie ronde de plus? Pourquoi ne pas leur offrir un abonnement dans un atelier coopératif? La Remise ou La Patante sont deux options intéressantes.
 

Les photos

On le sait, c’est 2017 (pour encore quelques jours, du moins) et le nerf de la guerre des Fêtes, ce sont les photos Instagram parfaites. Qu’elles soient prises avec votre gang d’amis, avec l’élu(e) de votre cœur ou avec tante Sonia, elles ont la cote et créent de beaux moments à partager. Donc pas besoin d’être un photographe expert pour savoir que pour éviter que vos égoportraits s’ajoutent aux sources de GES qui contribuent aux changements climatiques, ne les prenez pas devant le foyer qui brûle, car la combustion du bois produit beaucoup de GES, en plus de libérer des particules fines dans l’atmosphère.

Vous voulez vraiment le look du foyer sans polluer? Voici LA solutions de rechange à mettre sur la télé dans le salon!


 

Le festin

Puisque maintenant, on préfère manger beaucoup et souvent plutôt qu’aller à la messe de minuit, voici comment le faire sans gaspiller pour éviter que notre nourriture soit tristement enfouie sans plus de cérémonie, comme c’est le cas pour 40 % des produits alimentaires au Canada.

Planifier les portions est important. On a tous déjà eu peur de manquer de nourriture quand on organise une grande réception. Sauf que, après coup, on réalise qu’il y a trois fois trop d’amuse-gueules et qu’à la fin de la soirée, notre plat de crudités pourrait servir pour deux ou trois autres réceptions.

 

Pour régler ce problème, consultez ce petit guide pratique qui vous montrera la voie à suivre. Si vous ne cuisinez pas (parce que votre temps est bien trop précieux!), assurez-vous de choisir un traiteur qui cherche à réduire ses émissions de GES, que ce soit en compensant les gaz à effet de serre émis ou en servant des produits achetés localement.
 

L’après-party

Quand le party sera fini viendra le temps de gérer la vaisselle. On sera tous d’accord pour dire que les beaux ensembles de vaisselle et de coutellerie qui sont dans la famille depuis 108 ans sont le nec plus ultra et que nettoyer les assiettes en famille avec du savon biodégradable, c’est ce qu’il y a de mieux pour éviter les émissions de GES. Mais si vous devez absolument recevoir vos invités avec des ustensiles et des couverts jetables, DE GRÂCE, utilisez des produits compostables. En voici quelques exemples en bois ou en bagasse qui sont pas mal fashion.